Articles contenant le tag Vents d’Ouest

L’APPEL DES ORIGINES - TOME 02

Joël Callède, Gael Sejourne et Jean Verney
Vents d’Ouest

lappel-des-origines-tome-02Construction qui tient la route et album fort bien dessiné, ce deuxième album révèle la complicité du tandem Callède et Séjourné qui fonctionne toujours aussi bien. Sans oublier les couleurs de Jean Verney qui donne du plaisir à la découverte.

PRESENTATION

Tout mettre en péril pour partir en quête de ses origines ?
La vie d’Anna a radicalement changé : exit la petite serveuse de Harlem, place à la belle comédienne sur le pont d’un paquebot à destination de l’Afrique ! L’amour infini qu’elle ressent pour Simon, son rôle de vedette de cinéma, les discussions passionnantes avec le professeur Bradley : Anna est emportée dans un tourbillon de sensations nouvelles et exaltantes. Elle se laisse surtout bercer par l’espoir immense de retrouver son père, tandis que les autres membres de l’expédition découvrent des images d’un autre genre de père : l’un des premiers hommes de l’humanité… Mais ce retour aux origines ne sera pas sans blessures.
Au croisement d’Out of Africa et des romans de Joseph Conrad, ce triptyque retrouve le souffle romantique de la grande aventure..

FEUILLETER

C’est ICI !

LA BANDE ANNONCE


L'Appel des origines : la bande annonce Par GLENATBD


LES AUTEURS

Dès l’âge de dix ans, Joël Callède écrit des histoires sous forme de BD ! Il se fait plaisir à en écrire et à en lire, ses choix se portant plus volontiers vers les comics. Il suit alors des cours d’histoire à l’université, passe sa licence puis se dirige vers l’IUFM pour embrasser la carrière d’instituteur. Son concours réussi, il entame une deuxième année composée de stages et entrevoit, avec angoisse, sa future vie d’enseignant. Du coup, il claque la porte de l’IUFM et décide de se consacrer à la bande dessinée ! Pendant son service militaire, il rencontre Sylvain Vallée qui lui montre ses travaux et lui fait découvrir le 9ème art sous un jour plus professionnel. Suivent alors quelques ‘boulots alimentaires’ au cours desquels il peaufine ses projets. Deux d’entre eux sont alors envoyés aux éditeurs. ‘Comptine d’Halloween’ est retenu puis retravaillé. Mis en contact avec le dessinateur Denys, les deux jeunes gens se découvrent de nombreux goûts communs, dont celui des récits terrifiants à la ‘Stephen King’. Ce qui passionne Joël Callède : le non-dit, les situations exceptionnelles qui révèlent les failles des personnages, le moment où ils basculent vers la noirceur, vers le chaos… Avec ‘Dans la nuit’, Denys et Callède reprennent à leur compte les émissions radio des noctambules. Qu’ils soient sans espoir, égarés ou en quête de lumière, la voix du Bon Samaritain est là pour les guider.

Son amour du dessin et de la bande dessinée conduit naturellement Gaël Séjourné vers un Bac A3 et la faculté d’Arts Plastiques de Rennes. Son diplôme en poche, il s’installe sur la côte vendéenne où il travaille comme illustrateur dans une maison d’édition Sablaise. Parallèlement à ses activités professionnelles, il se lance dans la bande dessinée. Grand amateur du magazine ‘Fluide Glacial’, il propose à différents éditeurs spécialisés, des projets où la caricature et l’humour tiennent une place de choix. Après plusieurs refus, et suite à sa rencontre avec Serge Perrotin, il change de style, oriente son dessin vers un plus grand réalisme et s’essaie au genre difficile du roman noir. Cette évolution est déterminante. Les éditions Soleil Productions, séduites par son travail, décident de publier ses planches. ‘Lance Crow Dog’ est sa première série.

Jean Verney est infographiste dans la même maison d’édition en sécurité routière que Gaël Séjourné aux Sables d’Olonne. En 1997 il réalise la couleur du tome 7 (Le Mage) de la série Taï-dor dessiné par Luc Foccroule.
Son collègue de travail et ami, le dessinateur Gaël, débute une série policière indianiste du scénariste Serge Perrotin : Lance Crow Dog. Les 2 premiers tomes paraissent en 1998 et 1999 chez « Le Téméraire ». Jean réalise la couleur du tome 1 « Coeur rouge - Cheveux jaunes ». C’est pour nos 3 vendéens leur tout premier album édité. A la disparition des éditions « Le Téméraire » c’est « Soleil » qui reprend la série et Jean sera à nouveau à la couleur du 5eme et dernier tome « Taïna » en 2003.
Il embraye sur la couleur de Terre incognita une histoire, toujours de Perrotin, en 3 tomes dessinés par un autre vendéen, Chami, dont ce sont les premiers albums. Le tome 1 sort chez « Nucléa » en 2003. A la disparition de cet éditeur les éditions « Théloma » reprennent la série, rééditent le tome 1 et sortent le tome 2 la même année en 2005. Le tome 3 sort en 2006. En 2005 « Théloma » éditera aussi une version collector en noir et blanc du tome 2 tiré à 500 exemplaires avec noté page 1 « Vernay à la couleur »… Ils voulaient sans doute écrire « dans la version couleur, Jean Verney », en attendant on peut donc considérer que c’est son seul album en couleur noir et blanc. C’est vraiment un collector du coup !
Jean fait à nouveau la couleur d’une histoire en 5 volumes de Joël Callède, illustrée par Gaël Séjourné : Tatanka un thriller édité par Delcourt dans la collection « Machination ». Les 5 tomes vont sortir à raison d’un par an de 2005 à 2009.
Il continue sa collaboration avec Séjourné et fait la couleur de « Paris, secteur soviétique » 2éme tome de la série Jour J  dont le concepteur est Blanchard, les scénaristes étant Pécau et Duval. « Jour j » est édité chez Delcourt dans la collection « Néopolis », le tome 1 (Buchet/Walter) sort en avril 2010, le tome 2 (Séjourné/Verney) en juin 2010. Vont suivre 2 ou 3 albums avec d’autres coloristes et dessinateurs.
Jean se remet aussitôt au travail sur un projet de Joël Callède dessiné par Gaël Séjourné, signé chez Vents d’ouest et prévu sortir en mars 2011 : « L’appel de » origines ». C’est une histoire en 3 tomes qui démarre fin des années 20 à Harlem avec une jeune fille métis qui décide d’aller sur les traces de son père blanc, disparu quelque part dans le berceau de l’humanité, au Kenya. « Pour cet album, j’ai pris le parti de faire évoluer mon style vers quelque chose de plus “jeté”, en laissant les planches au crayonné » nous a confié Gaël Séjourné.
Le tandem Verney/Séjourné s’affirme de plus en plus comme un tandem gagnant. Depuis ses débuts de coloriste Jean en est à son 13éme album d’édité, gageons que cela portera chance à « Paris, secteur soviétique » Jean Verney faisait partie de l’équipe fondatrice du festival « Abracadabulles » d’Olonne sur Mer en 2000.

Parution : 25 janvier 2012
Nb de pages : 56 p.
ISBN : 978-2749306490
Prix : 13,90 €

, , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.