Articles contenant le tag PUL

IN THE LAND OF THE FREE

Pierre Saint-Arnaud
Presses de l’Universitaire Laval

in-the-land-of-the-freeLe paradoxe racial à travers le roman social africain-américain.

PRESENTATION

« In the Land of the Free and the Home of the Brave » : la phrase ferme chacun des couplets de l’hymne national américain The Star-Spangled Banner, composé en 1814 par Francis Scott Key (1779-1843), avocat et poète amateur de race blanche. Cri du cœur patriotique, elle magnifie aussi on ne peut mieux le « rêve américain ». Celui-ci est-il accessible à toutes les personnes qui peuplent le territoire ? En principe, oui, depuis les amendements apportés en ce sens à la Constitution de 1787. De facto, la route est infiniment plus facile si l’on a eu l’immense chance d’appartenir par la naissance à la « bonne » race, celle de Francis Scott Key. La divergence entre le principe démocratique d’égalité et ce qui se donne à voir dans la pratique a inspiré notre sous-titre : le paradoxe racial.
Dans une perspective sociologique et non pas d’abord littéraire, ce livre examine l’œuvre romanesque courageusement bâtie par les écrivains africains-américains, des hommes et des femmes, depuis la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Avec leur plume, ces ouvriers de l’imaginaire s’attaquent d’entrée de jeu à l’arbitraire de la stigmatisation raciale, font tout pour réduire les effets du paradoxe ci-dessus et aider leur minorité à pouvoir légitimement participer au « rêve américain ». Ils aspirent en même temps à se gagner une place au sein de la littérature universelle afin d’y être reconnus et respectés comme des artistes de haut niveau, s’exprimant à partir de leur situation particulière de Noirs américains.
Une profonde leçon d’humanité se dégage de cette trajectoire intellectuelle hors du commun, remarquablement illustrée entre autres par la grande figure de Toni Morrison, fière récipiendaire du prix Nobel de littérature pour l’année 1993.

VIDEO

L’AUTEUR

Pierre Saint-Arnaud
est professeur associé au Département de sociologie de l’Université Laval. Il a publié aux Presses de l’Université Laval : William Graham Sumner et les débuts de la sociologie américaine (1984) ; Park – Dos Passos – Metropolis. Regards croisés sur la modernité urbaine aux États-Unis (1997) ; L’invention de la sociologie noire aux États-Unis d’Amérique. Essai en sociologie de la connaissance scientifique (2003).  Ce dernier ouvrage a été publié en anglais par les Presses de l’Université de Toronto sous le titre African American Pioneers of Sociology: A Critical History (2009).

Parution : mars 2012
Nb. de pages : 838 p.
ISBN : 978-2763790220
Prix : 35 €

, , , , ,

Pas de commentaire

GASTON KABORE. CONTEUR ET VISIONNAIRE DU CINEMA AFRICAIN

Marie-Magdeleine Chirol
Presses universitaires de Lyon

gaston kaborŽsans coupePRESENTATION :

Gaston Kaboré est l’un des pionniers de l’expression cinématographique en Haute-Volta (le pays devient le Burkina Faso en 1984), lorsqu’il réalise en 1982, à 31 ans, son premier long métrage, Wênd Kûuni. Ce film sera couronné par le César du meilleur film francophone trois ans plus tard et lui offre une reconnaissance internationale que ses films suivants confortent - il siège au jury de la Mostra en 1994, à Cannes en 1997, à la Berlinade en 2009…

Dans un essai où elle reprend le parcours du conteur visionnaire en dégageant la singularité de son regard comme de son langage cinématographique, Marie-Magdeleine Chirol ne se contente pas de proposer la première synthèse sur ce créateur africain aujourd’hui à la tête d’Imagine, Institut de formation aux métiers du 7e art : elle présente chacun des 4 longs métrages et des 3 courts métrages de fiction du cinéaste, offrant en outre résumés et génériques de plus de 20 films, documentaires et reportages, et de larges extraits d’un entretien inédit avec Gaston Kaboré.

RESUME :

Cet essai retrace le parcours du cinéaste burkinabé en tentant de dégager ce qui fait sa singularité. Il présente ses quatre longs métrages et ses trois courts métrages. Il contient également plusieurs extraits d’un entretien avec l’artiste.

Maria-Magdeleine Chirol, originaire de Lyon, est professeur au Département de langues et littératures modernes de Whittier College (Californie). Ses recherches portent sur le motif de la ruine et sur le cinéma africain. Parmi ses publications figurent L’Imaginaire de la ruine dans A la recherche du temps perdu de Marcel Proust (Summa, 2001) et des études sur Sembène Ousmane, Souleymane Cissé, Idrissa Ouédraogo, Pierre Yaméogo et d’autres cinéastes africains.

Parution : mai 2011
Format : Broché
Nb de pages : 314 p.
ISBN-10: 2729708391
ISBN-13: 978-2729708399

Enhanced by Zemanta

, , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.