Articles contenant le tag Nouvelle Cité

PRIER 15 JOURS AVEC LES AMIS DES JUIFS

Sylvie Bernay
Nouvelle Cité

prier-15-jours-avec-les-amis-des-juifsEvocation de l’attitude des catholiques qui ont soutenu leurs semblables de confession juive pendant la Seconde Guerre mondiale, face au nazisme.

Qui sont les amis des Juifs ? Ce sont des catholiques qui les ont soutenus pendant la montée du nazisme et la Seconde Guerre mondiale.

Un véritable ami reste fidèle au coeur de la détresse. Le cardinal Jean Verdier, le père Marie-André Dieux, le père Joseph Bonsirven, Jacques Maritain, Mgr Georges Chevrot, le père Pierre Chaillet, le père Henri de Lubac, le père Joseph-Marc Guihaire, le cardinal Emmanuel Suhard, le cardinal Jules-Géraud Saliège et enfin le pape Pie XII ont intercédé pour les Juifs persécutés. Le chemin de réconciliation s’est ouvert, en prémisses à Nostra Aetate, pendant cette période dramatique.

Ces chrétiens ont secoué les consciences afin de sauver des vies humaines tout en dévoilant la profondeur de la fraternité, qui trouve sa source en Dieu, le Père Commun de tous les hommes.

COURTS EXTRAITS DU LIVRE :

Extrait de l’introduction
Au seuil de ces quinze jours de prière, j’aimerais inviter le lecteur à mieux comprendre cette période difficile de notre histoire contemporaine. Certes, l’antisémitisme semble recouvrir l’Europe entière. Et pourtant ! Des lueurs se sont allumées.
Dès 1933, les instances du judaïsme français ont souhaité mobiliser l’opinion publique, au moment du boycott des magasins juifs qui a suivi l’avènement d’Hitler au pouvoir. Seul un front interconfessionnel, unissant Juifs et chrétiens, pouvait, à leurs yeux, rappeler la loi naturelle, l’unité du genre humain et l’impossible antisémitisme pour un chrétien.
Profondément hostile au christianisme, le nazisme s’est vite affranchi des limites imposées par la Loi morale. Bon observateur de l’antisémitisme allemand, Emmanuel Berl, rédacteur en chef du mensuel de l’Alliance israélite universelle Paix et Droit, fait le constat de l’impuissance du rappel de la Loi face au nazisme. La doctrine raciste foule aux pieds la charité.
Pendant cette période qui s’étend de l’avènement d’Hitler au pouvoir à l’apogée de la déportation des Juifs d’Europe, l’Église de France n’est pas restée insensible aux malheurs de ses compatriotes israélites. Beaucoup de catholiques sont devenus leurs amis et les ont accompagnés dans leurs souffrances. Ils ont voulu aimer les Juifs et faire disparaître la barrière de haine qui semblait les séparer. Nous aimerions faire mémoire de leur courage et des gestes qu’ils ont posés en vue de la réconciliation. Ce serait un moyen de revisiter les parties obscures de notre histoire, à la lumière de la prière. La révélation judéo-chrétienne enseigne que Dieu prend plaisir à dévoiler sa face à travers le temps des hommes.
Qui sont ces amis des Juifs ? La méditation de ce livre n’est pas centrée sur un personnage mais sur un florilège d’auteurs. La plupart sont des pasteurs qui souffrent de voir l’humanité défigurée par la lèpre du racisme et de la guerre. Discours, sermons, extraits d’encycliques et émissions radiodiffusées, ces documents sont peu connus, et certains inédits.

Sylvie Bernay est laïque consacrée dans la Communauté de l’Emmanuel depuis 1985. Agrégée d’histoire-géographie, elle enseigne en collège et lycée à Paris. Elle a soutenu une thèse de doctorat d’histoire contemporaine à la Sorbonne sur le sujet suivant : L’Église catholique et la persécution des Juifs pendant l’Occupation en France (1940-1944), entre incompréhension et sauvetages.

Paru le : 13/05/2011
Format :  Broché
Pages : 128 p
Dimension : 20 x 12 cm
ISBN : 978-2-85313-642-6
EAN13 : 9782853136426

, ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.