Articles contenant le tag Midi-Pyrenees

ON NE PEUT PAS PRIER POUR LA PLUIE ET SE PLAINDRE QUAND ON EST MOUILLE

Simon Collins
Editions Guérin

on-ne-peut-pas-prier-pour-la-pluie-et-se-plaindre-quand-on-est-mouillePrésentation : Simon Collins, financier de la City à Londres, a choisi de vivre « proche du climat et de la terre », dans un hameau que seule la lune éclaire à la nuit tombée. Abasourdi par les beautés de la montagne, dans le silence des grandes chutes de neige, il découvre la simplicité crue du monde paysan et comprend peu à peu, ce que la montagne recèle de violence et de vérité. Il n’en sortira pas indemne. Mais avec la fierté d’être homme.
Ce texte est une ode à la montagne et au courage des hommes qui vivent loin des « imbécillités allègres » de la ville.

Un rêve de citadin : vivre dans la nature, écrire cette aventure. Simon Collins a réalisé les deux avec talent !

LU DANS LA PRESSE

Une ode aux paysans des montagnes
Pays de Savoie “On ne peut pas prier pour la pluie et se plaindre quand on est mouille” II y a dans ce titre toute la contradiction humaine a l’égard de ce relief qui attire et repousse, selon que l’on y vienne ou que l’on y habite Simon Collins était financier a la City de Londres lorsqu’il a choisi de vivre proche du climat et de la terre, dans un hameau du Beaufortain que seule la Lune eclaire a la nuit tombée, dans une ferme sous le mont Mirantin II a d’abord le regard beat du touriste pour ces montagnes a l’esthétique belle Puis, le British va surtout découvrir les hommes qui y vivent, leur simplicité franche II n’est pas question ici d’alpinistes ou de skieurs de l’extrême Non plus de paysans qui ont appris a s’adapter a cette géographie indocile Et comprendre pourquoi, entre le blanc du matin et la naissance d’un veau, peu leur importe le nom des sommets au-dessus
de leur tête Leur courage et leur lien a ces terres inhospitalières se mesurent a l’aune de la sueur qu’ils ont dépensée dans le travail des poutres qui supportent leurs maisons Ils n’ont que faire de connaître les routes qui mènent la-haut Car la montagne dicte une loi violente a la vente crue Comme la moitié de la population du Beufortain au fil des siècles, Simon Collins la quittera a son tour Lui n’aura pas le coeur leger maîs aura le sentiment d’avoir mûn son chemin d’homme Et il ne regardera plus les sommets comme avant “On ne peut pas prier pour la pluie et se plaindre quand on est mouille”, de Simon Collins, aux éditions Guerin
(Le Dauphiné Libéré, Antoine CHANDELLIER)

VIDEO DE L’ENTRETIEN AVEC L’AUTEUR

Feuilletez un extrait ICI

Né en 1964, Simon Collins a grandi en Afrique et en Asie. Après des études à Oxford, il a travaillé dans la City, à Londres. Il a tout abandonné à 31 ans pour s’installer en Savoie. Plus de dix ans dans le Beaufortain et trois enfants plus tard, il habite aujourd’hui dans l’Aude. Il a été naturalisé français en 2002. Il est auteur de Morts naturelles, chez le même éditeur.

Nb de pages : 300 p.
Parution : Novembre 2011
Format : Broché
Dimensions : 17.0 x 12.0 x 0.8 cm
ISBN : 9782352210528
EAN13 : 9782352210528

Enhanced by Zemanta

, ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.