Articles contenant le tag Littérature

DU SUICIDE

Léon Tolstoï, traduction de Bernard Kreise.
L’Herne

du-suicideL’ultime texte de Tolstoï (de son vrai nom le comte Lev Nikolaïevitch Tolstoï) rédigé en mars 1910 quelques mois avant sa mort sur la folie de la vie. Une charge contre le « progrès », ce cache-sexe de l’idéologie de la technique. Une dénonciation de la folie et de la brutalité de la société o combien contemporaine. Contradictions au rendez-vous mais lectures passionnantes. Tolstoï ce n’est pas seulement Guerre et Paix !

PRESENTATION

Tolstoï commença la rédaction de cet essai, intitulé Du suicide, en mars 1910, peu de temps avant sa mort.
C’est l’un de ses tout derniers textes. Il en reprit la rédaction quelques mois plus tard, après avoir visité deux hôpitaux psychiatriques, orientant sa réflexion sur la folie.
Les nombreux brouillons et les variantes attestent du long travail de l’auteur qui revient une fois encore, avec un ton violent et dépouillé des artifices du style, sur cette tragédie qui l’a souvent hanté.
Tolstoï répond à de nombreux correspondants, candidats au suicide, qui s’adressent à l’écrivain devenu à l’époque un sage universellement connu. Il dénonce la folie du monde, reliant constamment dans son analyse la question politique à la problématique personnelle.
Il ne fait pas reposer la responsabilité de cette folie uniquement sur les contradictions personnelles dans lesquelles se débattent les individus ou sur la perversion des institutions, mais il montre le rapport profond qui existe entre le social et l’individuel.

EXTRAIT

« Il est difficile aux hommes de notre monde non seulement de comprendre la cause de leur situation désastreuse, mais d’avoir conscience du caractère désastreux de cette situation, principale conséquence du désastre essentiel de notre temps qui s’appelle le progrès et qui se manifeste par une angoisse fébrile, une précipitation, une tension dans un travail ayant pour but ce qui est absolument inutile ou à l’évidence nuisible, par une ivresse permanente de soi-même dans des entreprises constamment renouvelées qui dévorent tout le temps dont on dispose et, surtout, par une fatuité sans bornes. […] Les hommes s’enivrent de plus en plus dans des entreprises constamment nouvelles qui n’ont qu’un seul et unique dessein – s’oublier, et ils s’enlisent de plus en plus profondément dans une impasse, dans des contradictions aussi bien politiques et économiques que scientifiques, esthétiques et éthiques insolubles. »
L. Tolstoï

tolstoiL’AUTEUR

A côté de ses grands romans comme La guerre et la paix ou Anna Karénine, Léon Tolstoï (1828-1910) eut une immense activité politique, sociale, philosophique et religieuse. Après avoir renoncé à la littérature, il critiqua toutes les formes de l’art et écrivit jusqu’à la fin de sa longue vie de nombreux livres et articles dans tous ces domaines, se battant aussi bien dans sa vie que dans ses textes pour la paix, la non-violence et l’avènement d’une société plus juste, libérée du mensonge et de l’oppression des institutions civiles et religieuses.

Parution : 18 janvier 2012
Nombre de pages : 73 p.
ISBN : 978-2851979476
Prix : 9,50 €

, , , ,

Pas de commentaire

LES AMANTS DU SPOUTNIK

Haruki Murakami
Editions Thélème

les-amants-du-spoutnikLivre audio lu par Pierre-François Garel.

« Quand on parle de l’amour, il n’y a guère de réalité. Comment se manifeste-t-il, sous quelle forme, sous quelle métaphore, voilà le plus important. »
Haruki Murakami

L’AUTEUR

Né à Kyoto en 1949 et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié le théâtre et le cinéma à l’université Waseda, puis a dirigé un club de jazz, avant d’enseigner dans diverses universités aux États-Unis. En 1995, à la suite du tremblement de terre de Kobe, il décide de rentrer au Japon. Traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler, il rencontre le succès avec son premier livre, Écoute le chant du vent (1979, non traduit), qui lui vaut de remporter le Prix Gunzo. Suivront notamment, aux éditions Belfond et 10/18, Chroniques de l’oiseau à ressort, Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, Après le tremblement de terre, Les Amants du Spoutnik, Kafka sur le rivage, Le Passage de la nuit, La Ballade de l’impossible, L’Éléphant s’évapore, Saules aveugles, femme endormie, Autoportrait de l’auteur en coureur de fond et Sommeil. Plusieurs fois favori pour le Nobel de Littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le Prix Kafka 2006 et le Prix Jérusalem de la liberté de l’individu dans la société en 2009.

Parution : 21 octobre 2011
1 CD MP3 - durée : 5h
Langue : Français
ISBN : 978-2878626872
Prix : 23 €

, ,

Pas de commentaire

LA FRANCE DES ECRIVAINS. ECLATS D’UN MYTHE (1945-2005)

Marie-Odile ANDRE, Marc DAMBRE et Michel P.SCHMITT
Presses Sorbonne Nouvelle

la-france-des-ecrivainsSi l’Histoire est récit, penser la nation c’est avant tout lire son palimpseste. L’argument paraît d’autant plus fondé pour un pays qui n’a de cesse de clamer son exception culturelle et d’attester son ambition de grandeur littéraire, et ce dans les deux sens du terme : en tant qu’espace producteur de littérature d’abord, mais également en tant que source épique agissante. Le récent débat autour de la « littérature-monde », tout comme les craintes d’une supposée crise de la littérature française, le démontrent encore aujourd’hui.
C’est dans ce contexte que s’inscrit l’ouvrage La France des écrivains, Eclats d’un mythe (1945-2005). (…)

(Lectures, Les comptes rendus, 2011)

PRESENTATION

Des lendemains de la Seconde Guerre mondiale « la France » a été pour nombre d’écrivains un enjeu passionnel, cristallisant amour et haine, culte et indifférence, violence et nostalgie. Comment la littérature s’est-elle fait l’écho des interrogations souterraines, critiques ou angoissées, qui ont travaillé le pays sur la possible dissolution de son ethos ? Et comment les écrivains se sont-ils confrontés à un mythe de la France hérité du XIXe siècle, que les orages de l’Histoire ont parfois mis à mal jusqu’à l’éclatement ? Ce volume essaie de représenter la richesse des émotions, croyances et mémoires que le mythe a engendrées. Parcourant le demi-siècle dans sa diversité tant politique qu’esthétique (genres, formes, tonalités), il propose de confronter les regards d’écrivains de langue française venus d’horizons géographiques, idéologiques et culturels fortement contrastés.

SOMMAIRE

Avant-propos
Marie-Odile André, Marc Dambre, Michel P. Schmitt

PREMIERE PARTIE :
REPARATIONS, REFONDATIONS

Malraux et Sartre lecteurs de Michelet, ou la vérité d’un mythe
Jacques Lecarme

La France des Egyptiens
Daniel Lancon

Mythes contrastés de la France résistante : René Char et Charles de Gaulle
Van Kelly

La France de Mauriac : une imagerie, une idée, une passion
Jean Touzot

La France de Romain Gary : de l’origine d’un mythe à l’éthique d’une écriture
Nicolas Gelas

Si Guitry m’était conté : la France louis-philipparde de M. Moa
Jacques Poirier

Aspects de la France chez Jacques Laurent
Francois-Jean Authier

France défaite et indifférence passionnée : Roger
Nimier
Marc Dambre

DEUXIEME PARTIE :
DECOMPOSITIONS, FRAGMENTATIONS

Roland Barthes : une certaine idée de la France et de la littérature Claude Coste
La France d’Albert Camus
Jeanyves Guérin

Aragon et la construction d’une image romanesque de la France
Maryse Vassevière

TROISIEME PARTIE
DISPARITIONS, DEPLACEMENTS

Qu’est-ce qu’une histoire de la littérature française ?
Audrey Lasserre

La France des Belges
Paul Dirkx

Le coq et l’oud
Sabrinelle Bedrane

France guide de l’utilisateur de Jean-Charles Massera : en finir avec le mythe ?
Pascal Mougin

« Gaule chevelue » et « chevalier Descartes » : quelques clichés de la France par Pierre Bergounioux
Mathilde Barraband

Le mythe de la France en pièces ?
La trilogie juive de Jean-Claude Grumberg
Catherine Douzou

Lydie Salvayre : de la « littérature en péril » au roman d’une nouvelle utopie nationale
Richard J. Golsan

Présentation des auteurs

LES AUTEURS

Maître de conférences à l’Université Paris Ouest-Nanterre La Défense, Marie-Odile André travaille sur les mécanismes de réception de la littérature ainsi que sur la production littéraire des années 1980 à nos jours.

Professeur émérite à la Sorbonne Nouvelle, Marc Dambre a consacré à la littérature française des XXe et XXIe siècles de nombreux travaux, dont L’Exception et la France contemporaine paru en 2010.

Professeur émérite à l’Université Lumière-Lyon 2, Michel P. Schmitt s’est attaché à l’étude de la prose narrative des années 1920 à 1970, aux formes littéraires non légitimes et à la réception des œuvres par des publics variés.

Parution : 30 septembre 2011
Nb de pages : 291 p.
ISBN-13: 978-2878545029
Prix : 23 €

, , , , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.