Articles contenant le tag Les Humanoïdes Associés

NI DIEU NI BETES. HISTOIRES DE SINGES

Ptilic
Les Humanoïdes Associés

ni-dieu-ni-betesL’humanité vue par deux chimpanzés philosophes.

Un maître chimpanzé et son disciple devisent philosophiquement sur la nature de cet étrange animal qu’est l’homme : comment expliquer la formidable ascension de ce bipède somme toute assez quelconque, et, question corollaire, comment prendre exemple pour arriver aux mêmes sommets ? Le maître pense avoir identifié les pistes à suivre pour réussir aussi bien que le cousin humain : la guerre, le consumérisme, la télévision et la technologie, voilà où réside le génie de l’homme ! On aura reconnu, derrière ces présupposés et leurs développements hilarants, le coup d’œil incisif de Ptiluc, qui s’en donne à cœur joie pour brocarder nos comportements humains, trop humains.

AVIS

Voici une (deuxième) réédition en intégrale d’une série publiée il y a quasiment 20 ans (de 1992 à 1995). Fidèle à sa ligne de conduite, Ptiluc nous offre une nouvelle série « animalière » : après les rats et les cochons, ce sont les chimpanzés qui tiennent la vedette de ces opus. L’objectif est d’apporter une réflexion pseudo-philosophique sur l’Homme en général : son comportement et son mode de vie, à travers le regard de singes bien plus intelligents qu’il n’y paraît. Le truchement de ce regard est une façon de rendre l’homme bestial et immonde. Comme toujours, les animaux sont fascinés par leurs cousins humains, mais c’est une fascination totalement ironique : l’homme pollue avec des camions dégueulasses, massacre les baleines, est victime de l’argent dans le temple de la consommation (le supermarché) et se prend pour le roi du monde… Sans parler de la femme et de sa libido ! Du coup, les « réflexions » et les rencontres amorcées par les chimpanzés sont autant de coups portés à l’homme et à son égoïsme. L’animal est finalement bien plus engageant et sympathique. Ce duo du vieux singe et de son élève spirituel, donne lieu à des dialogues savoureux, amusante parodie du langage psychologico-philosophico-sociétal réservé à l’homme. Bien plus intelligent que la série des Rats, cette trilogie est une véritable dynamite contre les intellectuels de tous poils. En revanche, et comme souvent chez Ptiluc, la narration est décousue et l’on suit sans réelle passion les mésaventures de ces deux singes. Le tome deux est à l’image de cette faiblesse de scénario, où l’action est peu crédible et franchement peu intéressante. Le dessin est par contre toujours délié et agréable : Ptiluc allie dynamisme et clarté du trait (proche des dessins animés ou d’un autre dessinateur de BD animalière, Calvo) à un style sanglant et cradingue. On pourra aussi s’amuser à repérer les nombreuses références à l’art : de Tintin à Tina Turner en passant par King Kong ou Gargamel… Une série originale et agréable, en dépit de la légèreté de son scénario. On n’apprend pas aux vieux singes à faire des grimaces !
(Sur planète BD)

Parution : Octobre 2011
Pages : 148 p.
Format : Album
Dimensions : 29.5 x 23.0 x 1.8 cm
ISBN : 9782731623154
EAN13 : 9782731623154
19,95 Euros.

ni-dieu-ni-betes-2ni-dieu-ni-betes-3

,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.