Articles contenant le tag Jean-Marie Laclavetine

PARIS MUTUELS

Jean-Marie Laclavetine
ELB / Editions La Branche

paris_mutuels_01Il y a un peu de Brassens dans cette histoire : une jolie vache déguisée en fleur mène par le bout du cœur Vincent, qui accueille les mauvais tours des femmes comme autant de fatalités.
Mais il y a ceci de fascinant : en Vincent sommeille une mesquinerie aussi puissante que sa candeur. Et un jour, il se venge. Tous scrupules évacués. Et c’est tout simplement jouissif.

PRESENTATION

On ne choisit pas ses enfants. On ne choisit pas non plus vraiment sa femme. On ne choisit pas grand-chose quand on est Vincent. Sauf sa revanche.
Ce jour-là, Vincent pense avoir gagné le pactole : en misant tout sur Vendredi 13, un canasson qui porte bien son nom, il gagne une petite fortune mais aussi le cœur d’une éblouissante inconnue, Léa.
« Je l’ai rencontrée alors qu’elle avait à peine plus de trente ans. Il lui a fallu six mois pour tordre ma vie dans un sens déplorable, un an pour me faire arrêter à sa place (elle était enceinte, la pauvre), et huit ou dix mois supplémentaires pour me présenter Violette à ma sortie de prison. Ma première prison, ma première fille. »
Et Vincent est loin d’avoir touché le fond.

JEAN-MARIE LACLAVETINE EN PARLE

« Vincent, c’est un peu ce genre d’individu : Désespérément immature, scandaleusement naïf, nul en affaires et mauvais en amour, sans pour autant avoir l’excuse de la bonté ou de la distraction. Il n’y a pas de quoi se vanter d’avoir donné vie à un être aussi lamentable, dont on pourrait se demander s’il est vraiment issu d’une civilisation supérieure. Pourtant, que voulez-vous, j’ai de l’affection pour lui. Je n’essaierai pas de justifier ses comportements, d’excuser ses erreurs. Mais tout de même, s’il n’avait pas rencontré Léa, un jour funeste sur un champ de course, sa vie aurait pu prendre un tour plus acceptable. Il y a eu Léa, et avec elle sont arrivés les malheurs dont je raconte l’enchaînement fatal dans Paris mutuels. J’ai écrit ce livre pour l’édification des masses, afin de montrer où peuvent mener les excès de l’amour et les tentations du vice. Puissent les générations futures être épargnées par ces deux fléaux. »

LU DANS LA PRESSE

Une histoire délicieusement amorale, que le lecteur observe avec complicité et grand plaisir.
(De Claude Le Nocher - www.action-suspense.over-blog.com)

Il style puissant, toujours percutant, parfois truculent.
(De Catherine Merveilleux - www.lejouretlanuit.net)

paris_mutuels_03L’AUTEUR

Né en 1954, Jean-Marie Laclavetine est écrivain et membre du comité de lecture des Éditions Gallimard depuis 1989. Auteur d’une vingtaine de livres, il a obtenu le Grand Prix de la Nouvelle de l’Académie Française pour Le Rouge et le Blanc, le Prix Goncourt des lycéens en 1999 pour Première ligne et le Prix du Roman historique de Blois pour Nous voilà (Gallimard, 2009).

Parution : 7 mai 2012
Nombre de pages : 152 p.
ISBN : 978-2353060511
Prix : 15 €

, ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.