Articles contenant le tag Golias

ERHAL LA FRANCE FACE AUX REBELLES ARABES

René Naba
Golias

la-france-face-aux-rebelles-arabesBeaucoup d’encre a coulé depuis le déclenchement des « révoltes », « révolutions » arabes. A chacun sa rhétorique dans ce nouveau paysage événementiel. Ainsi, après avoir publié, en mai dernier « Les révolutions arabes et la malédiction de Camp David », René Naba, revient en octobre, avec une nouvelle approche des événements dans « Erhal, dégage, la France face aux rebelles arabes ».

PRESENTATION

Personne n’a rien vu venir. Personne. Absolument personne. Ce mot d’ordre, repris en chœur par tous les intellectuels médiatiques, dans toutes les déclinaisons des réseaux hertziens et numériques, a servi de justificatif à la cécité politique occidentale lors du « printemps arabe » de l’hiver 2011. Personne n’a rien vu venir, malgré quatorze tentatives d’attentat ourdis contre le président égyptien Hosni Moubarak en 32 ans de pouvoir, malgré les deux mille quatre vingt dix (2090) émeutes dénombrées à travers le Monde, en trois ans (2008-2011), dont plusieurs centaines en Egypte et en Tunisie, premières émeutes de la mondialisation, le terreau contestataire sur lequel germera la révolte des peuples arabes de l’hiver 2011. Comme tétanisée par sa nostalgie de grandeur, la France a consacré l’essentiel de son énergie intellectuelle, en cette période de mutation, non pas tant à une étude discursive de son nouvel environnement international, mais à un combat d’arrière garde contre ses anciens combattants. Personne n’a rien vu venir, parce que personne ne voulait voir. L’Occident ne perçoit pas son environnement. Il le conçoit. A l’aide de présupposés idéologiques, de prismes déformants, héritage de cinq siècles de domination absolue sur le reste de la planète, de son rôle prescripteur et de son monopole du récit médiatique.

rene-nabaL’AUTEUR

René Naba, journaliste écrivain, a été la première personne d’origine arabe à exercer, bien avant la diversité, des responsabilités journalistiques sur le Monde arabo-musulman au sein d’une grande entreprise de presse française de dimension mondiale. L’auteur a vécu, pendant plus de trente ans, sur les « points chauds » de l’actualité internationale, d’abord, en tant que correspondant tournant au bureau régional de l’Agence France Presse à Beyrouth (1969 à 1979), puis en tant que responsable du monde arabo-musulman au service diplomatique de l’Agence France Presse (1978-1990) où il a couvert notamment la guerre civile jordano-palestinienne, « le septembre noir jordanien », la guerre civile libanaise (1975-1990), la guerre irako iranienne (1979-1988), la guerre tchado-libyenne (1982-1987), le conflit américano-libyen (1986-1987), l’assassinat du président égyptien Anouar El-Sadate (1981) ainsi que l’affaire des otages occidentaux au Liban (1984-1988). Animateur du blog www.renenaba.com, René Naba est l’auteur notamment des ouvrages suivants :
–  « Du Bougnoule au Sauvageon : Voyage dans l’imaginaire français » (Harmattan 2002)
– « Hariri, de père en fils : Hommes d’affaires et premiers ministres » (Harmattan 2011)
– « Kadhafi : Portrait Total » (Golias 2011)
– « Les révolutions arabes & la malédiction de Camp David » (Bachari 2011).

Parution : 15 septembre 2011
Nb de pages : 150 p.
ISBN : 978-2354721381
Prix : 13 €

, ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.