Articles contenant le tag Erroc

CUBITUS T.7 - LE CHAT DU RADIN

Rodrigue et Erroc
LE LOMBARD

cubitus-t7-couvLe pauvre Sénéchal a l’air si malheureux que même Cubitus en perd l’envie de lui flanquer des baffes. Angoissé par la crise, son maître est devenu d’une extrême radinerie et ne nourrit plus le matou qu’avec de vieux restes.

PRESENTATION

Après Aucaigne c’est au tour d’Erroc (scénariste des profs, les musicos, plan de carrière, etc. chez bamboo) de s’atteler au septième tome des nouvelles aventures du plus burlesque cabot de la bande dessinée, le bien nommé Cubitus. Nous assistons à un véritable retour aux gags comme le faisait le grand Dupa. Les nostalgique de cette époque retrouverons leurs protagonistes dans toute leur splendeur humoristique. Quand à Rodrigue, le dessinateur attitré, il restitue une fois de plus et je dirais même avec encore plus de talent, le graphisme qui ravit les fan du gros toutou blanc. Cerise du gâteau, les auteurs nous offrent les tribulations de nouveaux personnages tels que l’escargot nommé Médor ou encore l’apparition délicieusement cocasse d’Helmut le nain de jardin. J’ai passé un moment de lecture qui constitue un excellent remède contre le marasme grâce aux étirements nombreux de zygomatiques et la joie de découvrir de bons gags comme on les faisait dans le bon vieux temps. Voici donc un nouveau tandem d’auteur qui font prendre admirablement bien cette sauce qui agrémente parfaitement le menu du chat du radin. A se procurer sans plus attendre.

APERCU

C’est ICI !

LU DANS LA PRESSE

« Gags à gogo
Créée par Dupa, en avril 1968 dans les pages du journal Tintin, la série de gags « Cubitus » a été reprise graphiquement par Michel Rodrigue, en 2005, aux éditions du Lombard. Le dessinateur avait fait appel, pour l’écriture des gags, à l’humoriste Pierre Aucaigne qui vient de laisser la place à Erroc, le scénariste des « Profs » ! Rien d’extraordinaire à cela, Rodrigue et Erroc avait déjà collaboré sur la délirante série de gag « Les Amours Compliqués Roméo et Juliette ». Pourtant récompensée par Le Grand Prix des lecteurs du Journal de Mickey, la série n’avait cependant pas rencontré le public espéré !
Qu’à cela ne tienne, les deux auteurs remettent ça avec cette très bonne reprise des gags mettant en scène le célèbre chien bedonnant à la drôle de petite queue jaune. Erroc en a profité pour alimenter la veine délirante, très cartoon tendance Tex Avery, que Dupa avait utilisée à ses débuts, tout en imposant d’emblée sa patte humoristique, en particulier dans les jeux de mots qui illuminent chaque titre de page, à l’instar de celui qui donne son titre à l’album : « Le Chat du radin » !!! »
(Lu sur bdselection.com)

« 7eme tome de ces nouvelles aventures de Cubitus qui ne cesse de répéter, en gros, les anciennes ! Toutefois, car oui, il y a quand même un toutefois, le nouveau scénariste, Erroc, est nettement moins bavard que les autres, ce qui rend les gags bien plus digestes en fin de compte.
Et c’est une très bonne chose tant à la longue la lecture de cette série commençait à devenir quelque peu pénible. Ici, on avance tranquillement dans ces gags en une page, on reste dans du Cubitus des grands jours, les dessins continuent d’être fidèles à eux même et le niveau général de l’humour suit la même logique. Simplement, comme c’est plus agréable à lire on entre mieux dans tout ça et je me suis même vu rire à deux ou trois occasions, c’est dire l’évolution.
Néanmoins, cela reste une série jeunesse des plus honnête, qui se maintient depuis pas mal d’année sur le même créneau, les gags de chienchien qui se fritte avec son copain chat. Là on a des variantes amenées par l’introduction du nain de jardin colérique, ça donne l’occasion de rire sur deux ou trois autres pistes. Intéressant !
Toujours réservée aux fans de longue date, Cubitus peut aussi se glisser dans des paquets cadeaux pour les plus petits qui veulent fouiller dans les BD de papa, par exemple ! »
(Sur Sceneario.com, 15 Janvier 2012)

LES AUTEURS

Gilles Corre dit Erroc est né en 1961 et il est d’origine Française.
Après avoir été un lycéen normal et un étudiant nonchalant, Gilles Corre aurait bien aimé devenir critique de cinéma pour voir les films à l’oeil ou sillonner les océans avec l’équipe Cousteau.
Il se tourne plutôt vers la BD et commence à publier quelques histoires courtes en 87 dans le défunt mensuel BD pour adultes ”Censuré”.
Il abandonne ensuite lâchement l’administration qui le nourrissait pour travailler de 88 à 91 comme dessinateur et scénariste aux éditions Vaillant (Pif Gadget).
Il travaille aujourd’hui pour le journal de Mickey et comme illustrateur dans l’édition.
En 1998, il commence une collaboration avec Pica sous le pseudo de Erroc, qui n’est autre que son nom a l’envers, sur une série nommée ‘ Les Profs ‘. L’album sortira deux ans plus tard chez Bamboo Editions.
En 1999, il crée les personnages de ‘ Raoul et Fernand ‘ dont l’album sortira en Janvier 2001.

Michel Rodrigue a vu le jour dans la nuit du 1er avril 1961 à Lyon, dans l’hôpital où naquit le grand René Pellos.
Adolescent, il visite plusieurs lycées où seules ses qualités d’athlète lui assurent l’estime de certains professeurs. Grâce au sport, mais aussi à ses talents de dessinateur, il obtient toutefois son bac. Il s’inscrit alors à l’Ecole nationale des Beaux-Arts. Contraint cependant de vider les lieux, il opte pour une licence en archéologie médiévale qu’il passe tout en travaillant comme marionnettiste. De 1983 à 1985, il fait partie de l’équipe de France de rugby, mais il se produit en outre sur les planches avec la troupe de Jacques Weber et anime des spectacles de marionnettes. Il entre ensuite à l’Ecole du Cirque où il rencontre la Famille Gruss qui l’accueille parmi ses membres…
Sa vocation de dessinateur de BD, il l’a découverte après une représentation de « Cyrano de Bergerac ». En 1986, son adaptation en bandes dessinées du chef-d’oeuvre d’Edmond Rostand (Vents d’Ouest) remporte un fort beau succès.
En 1987, il crée la masquotte officielle de la 1ère Coupe du Monde de rugby et l’année suivante, il signe avec Bom « Les Conspirateurs », une série de gags pour le journal « Tintin ».
A partir de 1990, succédant à René Pellos, il produit trois albums des « Pieds Nickelés », collabore au mensuel « Rugbyman », l’organe de la Fédération Française de Rugby, et illustre des affiches de festivals et de cirques. En 1998, il réalise un « Manuel de survie du bricoleur » (Albin Michel).
En janvier 1999, il publie au Lombard le premier des trois albums parus de « Doggyguard », une série de courtes histoires burlesques conçues avec Bob de Groot.
2003 verra le retour de « Clifton » grâce à son dessin : « Jade », le 18ème tome de cette fabuleuse série est scénarisé par de Groot.
Avec son complice Pierre Aucaigne, il poursuit les « Nouvelles Aventures de Cubitus » : « En avant toute ! » sort en septembre 2005.
En novembre 2005, le Festival BÉDÉCINÉ d’Illzach lui a décerné le Prix Jeunesse, prix récompensant le meilleur auteur de bandes dessinées destinés aux jeunes.
Le Festival d’Illzach a décerné à Michel Rodrigue son Grand Prix en 2006.

Parution : 13 janvier 2012
Format : Cartonné
Nb de pages : 48 p.
ISBN : 978-2803629558

cubitus-t7-extrait© Erroc / Rodrigue / Le Lombard

, ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.