Articles contenant le tag Editions LAVILLE

HISTOIRE DE L’ANARCHIE

Max Nettlau
Editions LAVILLE

anarchie-ed-lavilleSynthèse de l’évolution des idées anarchistes dans le temps et de leurs différents visages à travers le monde. Elle évoque la naissance des plus anciennes manifestations de l’anarchie liée selon l’historien aux aspirations des peuples à la liberté, Proudhon, Bakounine, Fourier et Elisée Reclus, les libertaires anglo-saxons, l’anarchisme communiste en Italie ou les idées anarchistes en Australie.

« Etre gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, oppressé, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu. »

PRESENTATION

Cette profession de foi, essai de définition de l’idéal anarchiste, par Proudhon, date du milieu du 19ème siècle, mais pourrait être reprise à leur compte par les mouvements libertaires d’aujourd’hui.

Cette brève Histoire de l’anarchie est l’œuvre d’un historien considéré comme le plus grand spécialiste du monde libertaire : Max Nettlau, qui a consacré sa vie à rassembler archives, témoignages et documents sur les divers mouvements anarchistes du monde entier et a été l’ami de bon nombre de militants.
Il résume ainsi dans ce livre l’évolution des idées anarchistes dans le temps et de leurs différents visages à travers le monde. En 18 chapitres, l’auteur évoque la naissance des plus anciennes manifestations de l’anarchie liée, pour lui, aux aspirations des peuples à la liberté : « Une histoire de l’idée anarchiste est inséparable de l’histoire de toutes les évolutions progressives et des aspirations à la liberté » est la phrase d’ouverture du livre.
On y rencontre aussi bien Proudhon que Bakounine, Fourier ou Elisée Reclus, les libertaires anglo-saxons que l’anarchisme communiste en Italie ou les idées anarchistes en Australie. Nettlau s’est arrêté en 1934. Il avait eu le projet d’écrire une monumentale et exhaustive histoire de l’anarchie et de tous ses avatars dans le monde, qui aurait comporté plusieurs tomes. Il n’en a eu ni le temps ni les moyens.
Ecrite par un historien, linguiste et chercheur, donc en scientifique, cette brève Histoire de l’anarchie étonne pourtant par un ton personnel et le récit à la première personne du singulier des événements évoqués rend le texte proche du lecteur. Nettlau partageait les idées libertaires, bien qu’il n’ait jamais été un homme d’action. Mais c’est en intellectuel le plus objectif possible qu’il relate les faits qu’il a passé sa vie à rassembler. Et ce mélange du je, du nous avec l’Histoire donne une grande modernité au style.

L’AUTEUR

Max Nettlau est né en 1865 près de Vienne, dans une famille prussienne assez fortunée, ce qui lui a permis de pouvoir toute sa vie travailler à ses recherches et d’écrire sans avoir à se préoccuper de gagner sa vie. Il a toujours vécu de façon modeste, consacrant l’essentiel de son temps à voyager pour recueillir témoignages et documents auprès de militants des mouvements anarchistes.
Il s’intéresse très tôt aux idées révolutionnaires russes et se passionne pour une grande figure libertaire, Bakounine, dont il écrira la biographie, ainsi que celles d’autres anarchistes, comme Malatesta ou Reclus. Très doué pour les langues, il fait des études de linguistique et d’histoire et obtient un doctorat en langues celtiques à 23 ans. Son don pour les langues lui sera d’une grande utilité pour traduire les textes se rapportant à ce qui devient le thème principal de son étude : la naissance et le développement des idées anarchistes dans le monde.
Il partage les idéaux libertaires mais n’est pas un homme d’action : « Toutes mes opinions se trouvent dans mes écrits », dit-il. Mais c’est en historien qu’il travaille et non en prosélyte, même s’il croit en l’avenir de l’anarchisme. Il a très vite été reconnu comme l’historien spécialiste du mouvement libertaire.
En 1895, Nettlau publie une Bibliographie de l’anarchie, qui recense jusqu’à la moindre revue existant sur le sujet. Il met en chantier la grande oeuvre de sa vie, une Grande histoire de l’anarchie. Le premier volume paraît en 1925 en allemand, sa langue maternelle. Trois volumes paraîtront, l’arrivée au pouvoir du nazisme empêchera la publication du quatrième et les trois autres resteront à l’état de projet, il y travaillera jusqu’à la fin de sa vie. Très affecté par l’échec de l’Espagne libertaire de 36, dont il se sentait très proche, il continue ses recherches à l’Institut d’Histoire Sociale d’Amsterdam en 38, mais ne peut rejoindre Vienne à cause de la guerre. Il réussit à rassembler ses archives et manuscrits à l’Institut, mais ils y sont saisis par les nazis. Il meurt d’un cancer en 1944.

Parution : 25 octobre 2011
Nb de pages : 316 p.
ISBN : 979-1090134027
Prix : 14 €

, , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.