Articles contenant le tag Eddy Caekelberghs

LES CATHOLIQUES BELGES ET LA FRANC-MAÇONNERIE

Hervé Hasquin
Avant Propos

les-catholiques-belges-et-la-franc-maconnerieComme l’ouvrage est sous-titré, De la « rigidité Ratzinger » à la transgression ?, on se doute bien qu’il sera aussi question de l’actuel pape, ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui, la veille de l’entrée en vigueur du nouveau Code canon en 1983 éclairait l’article 1734 pour rappeler que le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques n’avait pas changé.
Pour en venir à ces dernières années, Hasquin évoque des rapprochements ou tout au moins des dialogues entre catholiques et Francs-Maçons et n’ignore pas non plus certaines « affaires » ou un certain antimaçonnisme non catholique.

PRESENTATION

Pourquoi une telle virulence et cet antagonisme entre catholiques et francs-maçons ? C’est ce que nous nous proposons de comprendre en resituant cette opposition dans le contexte très particulier de l’histoire politique et philosophique du pays du XIXe siècle à nos jours. Vatican II (1965) a constitué une évolution importante dans l’histoire doctrinale de l’Église. Mais si le Code de droit canon de 1983 supprime la peine d’excommunication, l’incompatibilité de l’appartenance d’un catholique à la Franc-maçonnerie demeure. Profitant de l’accalmie des turbulences, des maçons et des catholiques belges instaurèrent des dialogues fructueux, mais ceux-ci ont montré leurs limites. Le cardinal Ratzinger, devenu le pape Benoît XVI, est l’homme-clef du débat depuis 1980. Il a contribué à rigidifier l’attitude de l’Église. Le divorce doctrinal est réel. Le véritable dialogue ne peut s’opérer entre individus qu’à la condition qu’ils portent en eux la capacité de transgresser.

Préface d’Eddy Caekelberghs et d’Eric de Beukelaer.

TABLE DES MATIERES

Une franc-maçonnerie « belge » de souche catholique.
Des révolutions à l’indépendance (1789-1830).
De la rupture catholique à la singularisation (1837-1872).
Des comploteurs (1884-1944).
Apaisement et méprise (1934-1944).

L’AUTEUR

Hervé Hasquin est Docteur en Philosophie et Lettres de l’Université libre de Bruxelles. Il y enseignera l’histoire durant de nombreuses années non sans y avoir exercé les fonctions de recteur de 1982 à 1986 et celle de président du conseil d’administration de 1986 à 1995. Homme politique, il fut notamment Ministre-Président de la Communauté française de Belgique et présida aux destinées du Centre Jean Gol. Ancien président du conseil d’administration du Centre pour l’Égalité des Chances, il a été élu en 2007 Secrétaire perpétuel de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Hervé Hasquin est également chevalier de la Légion d’honneur. Il est l’auteur de très nombreuses publications.

Parution : 17 février 2012
Nb. de pages : 272 p.
ISBN : 978-2930627182
Prix : 18,30 €

, , , , , , , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.