Articles contenant le tag Amal Jamal

SIONISMES/ANTISIONISMES (CITES, N°47-48/2011)

Yves Charles Zarka, Joseph Cohen, Collectif,
PUF

sionismes-antisionismesSujet polémique que la Revue Cités se propose dans ce numéro de nous expliciter sous tous les angles et avec tous les points de vues. Une confrontation des arguments des uns et des autres à la place du conflit intellectuel. Une guerre des mots et des idées.

EXTRAITS

Yves Charles Zarka, extrait de l’éditorial « La nouvelle question sioniste » :
« Transformer un conflit intellectuel ouvert et violent en une considération des arguments de part et d’autre, donc passer de la guerre des mots à l’examen des arguments, tel est l’enjeu de la présente livraison de Cités. Son objectif est de permettre à chaque lecteur d’y voir un peu plus clair.
Et puis, qui sait… une fois que les uns auront commencé à parler aux autres…
Tant il est vrai que tout commence par les idées, la réalité suit à plus ou moins long terme… »

Le sionisme et ses tragiques contradictions. Amal Jamal :
« Pour commencer, j’envisage la construction de l’idéologie sioniste comme une vision du monde imbue de sa supériorité et condescendante envers les natifs de Palestine. Je passe ensuite à la dimension expansionniste, en réfléchissant sur le concept de « Lebensraum » incarné dans les politiques sionistes du territoire, de la planification et des zones. Je considère les caractères d’exclusion de l’idéologie et de la pratique sionistes, en fonction desquelles les Arabes palestiniens, même membres de « l’État juif » ne peuvent être ni moralement ni politiquement égaux. Pour finir, je démontre que la caractéristique d’exclusion est renforcée par l’hégémonie politique, qu’elle est liée aux caractéristiques ethno-républicaines incarnées dans la pensée et la pratique sionistes, et qu’elle ne laisse aucune place aux valeurs humanistes universelles et aux droits de l’homme incarnés dans le républicanisme civique … »

Le sionisme, enfant de l’Europe des Lumières. Georges Bensoussan :
« Israël né de la Shoah, l’idée est communément répandue. Le Yishouv (Foyer national juif avant la proclamation de l’État d’Israël) a pourtant failli mourir du nazisme. Loin de « créer » l’État ex nihilo par on ne sait quel assaut subit d’une compassion venue d’Europe, la Shoah a mis en péril l’existence de l’État juif en anéantissant ses principales réserves démographiques [...] Le lien de causalité supposé entre le sionisme, la naissance d’Israël et la Shoah est d’abord le fantasme des nébuleuses négationnistes pour lesquelles l’État d’Israël est né du “mensonge des 6 millions de victimes”, base du “complot juif mondial” comme l’indiquaient dès 1903 les Protocoles des Sages de Sion repris par la rhétorique antisioniste des nazis en 1942. Les racines de l’antisionisme sont aujourd’hui oubliées, elles plongent dans l’extrême droite, la réaction catholique et l’antisémitisme nazi … »

Yves Charles Zarka, directeur de la revue Cités :
« La question du sionisme est une des plus controversées aujourd’hui. La controverse se développe à plusieurs étages : religieux et politique, mais aussi moral et social, et encore historique et théologique. En outre, le sionisme n’est pas un objet stable, ce que l’on entend sous ce terme a varié depuis la fin du XIXe siècle où il fut inventé.
Mais il est toujours suivi comme son ombre par un adversaire tenace qui se modifie comme lui : l’antisionisme. Sionisme et antisionisme vont de pair, le second se reconfigure en fonction du premier, et inversement.
Comment expliquer la vigueur des positions pro et contra aujourd’hui ? Si le sionisme historique a accompli sa mission : donner un État au peuple juif dans sa terre ancestrale, après 2000 ans d’exil, il ne devrait plus relever que d’une question historique. Or, ce n’est pas du tout le cas. La controverse est aujourd’hui de plus en plus vive, comme si la question sioniste relevait d’un enjeu nouveau décisif… »

SOMMAIRE

Editorial
• Yves Charles Zarka, La nouvelle question sioniste

Dossier coordonné par Yves Charles Zarka et Joseph Cohen
• Yves Charles Zarka, Présentation

Chronologie
• Denis Charbit, Chronologie du sionisme et de l’État d’Israël
Définition
• Avraham B. Yehoshua et Yves Charles Zarka, Dialogue sur le sionisme ou le sens de l’Etat des Juifs
Engagements
• Ilan Greilsammer, Le sionisme, entre idéal et réalité
• Elhanan Yakira, Le sionisme comme anti-antisionisme
• Adi Ophir et Ariella Azoulay, Sionisme : l’État d’Israël et son régime politique
• Amal Jamal, Le sionisme et ses tragiques contradictions
Positions
• Denis Charbit, Le sionisme : idéologie de gauche ou de droite ?
• Georges Bensoussan, Le sionisme, un enfant de l’Europe des Lumières
• Alexander Yakobson, Sionisme : un mouvement national ?
Une forme de colonialisme ?
• Moshe Zuckermann, Sionisme : histoire et structures actuelles
Réceptions
• Bruno Chaouat, L’affect sioniste
• Antoine Guggenheim, Point de vue d’un catholique sur le sionisme
• Christian Godin, L’antisionisme obsessionnel : le cas Roger Garaudy
Grand texte inédit
• Theodor Herzl, Sur la constitution d’Israël
• Présentation d’Otto Pfersmann, L’énigme constitutionnelle d’Israël et la politique constitutionnelle de Theodor Herzl

Philosophe, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes, chaire de philosophie politique, Yves Charles Zarka dirige l’équipe de recherche PHILÉPOL (Philsophie, épistémologie et politique). Il dirige également la revue Cités (PUF). Il est notamment l’auteur de Quel avenir pour Israël ? en collab.avec Shlomo Ben Ami et al., (PUF, 2001, 2e édition en poche « Pluriel », 2002) ; Difficile Tolérance (PUF, 2004) ; Un détail nazi dans la pensée de Carl Schmitt (PUF, 2005) ; il a publié en 2010 La destitution des intellectuels (PUF) et Repenser la démocratie (Armand Colin).

Enseignant-chercheur à l’University College de Dublin, Joseph Cohen a publié deux ouvrages consacrés à Hegel, intitulés Le spectre juif de Hegel (Galilée, 2005) et Le sacrifice de Hegel (Galilée, 2007). Il a également publié un ouvrage sur Emmanuel Levinas intitulé Alternances de la métaphysique. Essais sur E. Levinas (Galilée, 2009).

Eva Segura est secrétaire littéraire de la revue Cités et doctorante en philosophie
politique.

Format : Broché
Parution : 12 octobre 2011
ISBN : 978-2-13-058705-7
EAN : 9782130587057
Nb. de pages : 372 p.
Dimensions : 17,7cm x 24,1cm x 1,6cm

Enhanced by Zemanta

, , , , , , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.