Archives de la catégorie 4 - PAGES LITTERAIRES "ACTU LIVRES FRANCOPHONES"

LES CHOIX DE LARA

mn_219de Renata Ada-Ruata

Editeur : Maurice Nadeau

Les Choix de Lara est un récit à plusieurs voix. Celle de Janet, une Américaine sur les traces du passé de sa mère peintre décédée, Lara Smith, celle du journal d’un écrivain, Giuseppe Messina, ancien amant de Lara, celle d’un narrateur qui met en perspective la figure de Medhi, immigré tunisien travaillant sur les chantiers navals de Toulon. Le brouillon d’une lettre de rupture écrite par sa mère amène Janet en France et la lance dans une enquête sur ces trois personnes. Petit à petit se dessinent les traits d’une histoire commune – au lendemain de la Guerre d’Algérie et sur fond de bouillonnement social et artistique des années 60 – où la passion amoureuse s’est confrontée aux préjugés.

Biographie de l’auteur

Renata Ada-Ruata a émigré en France en 1951, son père était tailleur de pierre.  Elle a fait ses études à Paris, y a travaillé et vécu. Après avoir passé plusieurs années à l’étranger, elle vit à présent entre la France et l’Italie. Les choix de Lara est son sixième roman publié. Son premier roman, Elle voulait voir la mer… Prix Populiste 1986, réédité en 2018 par les éditions Maurice Nadeau, a été adapté pour France Culture. En janvier 2019 l’éditeur italien, La Memoria del Mondo, a fait paraître Progetti Spaesati, un coffret contenant poèmes, dessins et aquarelles.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LE SOLEIL NE SE LEVE PLUS A L’EST

le-soleil-ne-se-leve-plus-a-le28099estde Bernard BAJOLET

Editeur : Plon

Grand diplomate, ambassadeur puis patron de la DGSE, le service secret français, Bernard Bajolet nous fait entrer dans les coulisses de la politique étrangère de la France, de 1975 à 2013. Proche collaborateur des présidents Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande, il nous conduit sur tous les lieux de conflits : Syrie, Jordanie, Bosnie, Irak, Algérie, Afghanistan…

Bernard Bajolet entraine le lecteur dans les points chauds du globe où son parcours de diplomate l’a conduit : Syrie, Jordanie, Bosnie, Irak, Algérie, Afghanistan… Il le fait assister à ses rencontres avec des personnages souvent fascinants, parfois sulfureux, lui fait entrevoir les coulisses des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, l’introduit dans le bureau de quatre présidents français : Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande.

Voyage dans l’espace, voyage dans le temps : Bernard Bajolet ne livre pas seulement des souvenirs sur sa période diplomatique -de 1975 à 2013-. Il les relie à l’Histoire plus ancienne –notamment lorsqu’elle donne des clés d’explication- et les rapproche des développements récents de l’actualité, qui trouvent en partie leur origine dans les évènements dont il a été le témoin. Il explique comment l’intervention des Etats-Unis en Irak en 2003 et leur gestion de l’après-guerre ont favorisé l’avènement de Daech.

Lire la suite »

Pas de commentaire

MONTAUBAN : HISTOIRE D’UNE VILLE PROTESTANTE

montaubanJean-Bernard Mary-Lafon

Editions des régionalismes

L’histoire de nos guerres religieuses n’a jamais été faite. Le jour où il se trouvera un homme assez vigoureux de génie pour l’écrire, cette histoire se dégagera du chaos actuel, comme une gerbe lumineuse ; tout y paraîtra nouveau, car les contemporains effleurent le sujet à peine, faute d’avoir puisé aux véritables sources. L’oeuvre reste donc à faire, et, bien souvent, depuis trente ans que nous fouillons, rude et silencieux travailleur, dans le champ du passé, elle a tenté notre ambition. Pour peindre avec l’énergie et la chaude couleur qu’elles exigent ces longues et diverses séries de scènes pleines d’action, de mouvement, d’intérêt puissant et de drame, nous nous étions pénétré fortement de l’esprit des temps où elles se jouèrent. Durant plusieurs années, nous avons ainsi recueilli et classé avec patience les éléments de notre travail, attendant un moment favorable pour le mettre au jour. Ce moment n’est pas venu. Nous avons remis nos projets à des temps plus heureux, et nous nous sommes borné à faire une page du livre préparé avec tant de soins et si longtemps étudié. Grâce au fond même du sujet, ce livre immense se résume, avec ses parties principales et ses points les plus lumineux, dans MONTAUBAN L’HISTOIRE D’UNE VILLE PROTESTANTE. Il n’est pas inutile, en effet, de remettre sous les yeux de cette génération flasque, énervée, rongée jusqu’à la moëlle par l’égoïsme et le mal de l’or, les prodiges de vigueur, de constance et de dévouement accomplis par nos pères, pour achever l’émancipation de l’esprit humain et la conquête de la liberté religieuse (Extrait de l’Avant-propos, édition originale de 1862). Cette monographie historique sur la ville de Montauban court des origines à la Révolution. Cette nouvelle édition, entièrement recomposée, permettra aussi de redécouvrir un historien « occitan » un peu trop oublié jusqu’à présent et l’histoire ancienne d’une ville passionnante.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LA REPUBLIQUE EN MIETTES

la-republique-en-miettes de Paul Cassia

Editeur : Libre & Solidaire

L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République puis d’une majorité La République en marche à l’Assemblée nationale en mai/juin 2017 a reposé sur l’engagement de renouveler en profondeur la vie démocratique et les politiques publiques. Vingt mois plus tard, il est possible, à partir de données objectives telles que les discours, les réformes menées ou celles qui ont été reportées, de confronter les promesses aux réalisations effectives.

L’ouvrage fait une synthès et une analyse fouillée. Il montre que le quinquennat Macron se borne à accentuer certaines constantes purement libérales, dans la continuité des quinquennats antérieurs, telles que la détaxation des Français les plus aisés, la privatisation des services publics ou la réduction des droits des salariés. Pis même, le « nouveau monde » n’est pas seulement un mauvais calque de « l’ancien » : il organise la conjonction délétère d’un libéralisme économique et d’un autoritarisme institutionnel d’une rigueur inédite, sans jamais chercher à répondre à aucun des défis considérables auxquels la société est confrontée.

À travers mille exemples concrets, l’ouvrage définit le macronisme non comme une doctrine réfléchie, mais comme une simple pratique politique qui consiste à annoncer des réformes présentées comme révolutionnaires puis, soit à ne rien faire, soit à agir par des mesures réactionnaires. La France « en marche » pratique le moonwalk : elle recule en donnant l’impression d’avancer.

Lire la suite »

Pas de commentaire

DEUXIEME MI-TEMPS

couv_deuxiecc80me-mi-temps-300x457de Hugues Serraf
chez INTERVALLES

Comme le héros de Deuxième mi-temps, Hugues Serraf a quitté Paris pour Marseille et un métier normal pour la littérature. Comme lui, il aimerait bien que sa nouvelle carrière décolle avant d’avoir mangé toutes ses économies.

Est-ce la raison pour laquelle son héros écrit des thrillers quand lui préfère s’adonner à la comédie sentimentale ?

Simultanément émouvant, désopilant, déprimant voire touristique et parfois même par inadvertance pédagogique, Deuxième mi-temps est son troisième roman, mais ne parle surtout pas de foot.

« Au dessert, je lui parle de la femme que je viens tout juste de rencontrer et elle lève les yeux au ciel : Ah bon, une nouvelle ? Déjà ? Fais plutôt un break. Ça te fera du bien, et aux nanas aussi… Mais non, je ne peux pas. Je suis dans une quête : comme Perceval cherche le Graal, je cherche l’âme soeur. Oh, je croyais bien l’avoir trouvée, je me suis même marié avec, mais elle n’était manifestement pas l’authentique calice divin parce quelle m’a plaqué au bout de vingt ans pour un accordéoniste argentin. J’ai été très malheureux, j’ai même carrément voulu mourir comme dans une chanson d’Édith Piaf, puis je m’en suis remis comme dans un article de Boris Cyrulnik sur la résilience. Et depuis, je cherche. C’est ma nouvelle mission dans la vie. Ça et devenir un écrivain célèbre, bien sûr. »

Pas de commentaire

L’ECONOMIE EN 100 MOTS D’ACTUALITE

ECOMOT_CV.inddde Christophe Degryse

Editeur : De Boeck Supérieur

L’ouvrage décortique une centaine de mots liés à l’économie et couramment utilisés dans les médias. Ces mots touchent à la macroéconomie et la microéconomie, bien sûr, mais également au monde de l’entreprise, à la vie sociale, etc.

L’actualité économique et sociale rythme notre quotidien. Chaque jour apporte son lot de nouvelles : crise ou croissance, emploi ou chômage, pouvoir d’achat ou austérité, création ou restructuration d’entreprises, déficits ou (plus rarement !) excédents publics… Sont aujourd’hui annoncées la « 4e Révolution industrielle » et la transformation numérique de la société : digitalisation, robotisation, intelligence artificielle… Par ailleurs, le réchauffement climatique interroge la viabilité du modèle industriel actuel. Faut-il inventer un nouveau paradigme de développement ?

Ce sont ces débats que le présent ouvrage tente d’introduire, en partant de mots couramment utilisés dans les médias. Qu’est-ce que le produit intérieur brut (PIB), et qu’exprime-t-il réellement ? Quels sont les avantages du commerce international, et pourquoi les accords de libre-échange suscitent-ils autant de controverses ? Quel est le rôle de la bourse, et la spéculation a-t-elle une utilité ? À quoi sert une banque centrale, et faut-il craindre les cryptomonnaies ?

Lire la suite »

Pas de commentaire

EMMANUEL LE MAGNIFIQUE

emmanuel-le-magnifiquede Patrick Rambaud

chez GRASSET

Un soleil nouveau s’est levé sur la France. Est-ce Austerlitz  ? Ou bien le sacre  ? Au printemps de l’an de grâce 2017, Emmanuel le Magnifique est entré dans l’histoire, costume de banquier et sceptre à la main  : jeune prince à la voix grêle, aux régiments start-up, annonçant un monde rénové. Fini, les rois fainéants  ! Adieu, les rois chevelus  ! Aux oubliettes, François le Petit, gaffeur, trempé, roi de la parlotte à l’embonpoint d’employé modèle. Aux barbaresques, Nicolas le Flambard, et son cortège d’embrouilles à talonnettes  !

Après le dernier règne socialiste, voici la nouvelle saison du Royaume made in France  : inattendue, pleine d’espoirs, impérieuse. Make France great again  ! Dans le temps nouveau, Arcole est sur le câble, et les ennemis se nomment Plenel et Bourdin, non Mélenchon et Olivier Faure…

Entre House of cards et Game of thrones, voici la chronique facétieuse, attendue, hilarante, d’un règne si neuf qu’il ressemble au précédent. Petit guépard deviendra peluche  ?

Chaque président espère sa chronique par notre grognard de la littérature  : Voici le président servi  !

Lire la suite »

Pas de commentaire

CARTE BLANCHE : L’ETAT CONTRE LES ETRANGERS

71b7umhv3-lde Karine Parrot

Editeur : La Fabrique Editions

L’actualité la plus récente a donné à voir une fracture au sein de la gauche et des forces d’émancipation : on parle d’un côté des “no border”, accusés d’angélisme face à la “pression migratoire”, et d’un autre côté il y a les “souverainistes”, attachés aux frontières et partisans d’une “gestion humaine des flux migratoires”. Ce débat se résume bien souvent à des principes humanistes d’une part (avec pour argument qu’il n’y a pas de crise migratoire mais une crise de l’accueil des migrants) opposés à un principe de “réalité” (qui se prévaut d’une légitimité soi-disant “populaire”, selon laquelle l’accueil ne peut que détériorer le niveau de vie, les salaires, les lieux de vie des habitants du pays). Dans ce cinglant essai, Karine Parrot, juriste et membre du GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigrés), met en lumière un aspect souvent ignoré de ce débat : à quoi servent au juste les frontières ? qu’est-ce que la nationalité ? Sur la base du droit, Karine Parrot montre que la frontière et la restriction des circulations humaines, sont indissociables d’une hiérarchie sociale des peuples à l’échelle mondiale. La frontière signifie aux plus aisés que, pour eux, aucune frontière n’est infranchissable, tandis qu’elle dit aux autres que, pauvres, hommes, femmes, enfants devront voyager au péril de leur vie, de leur santé, de leur dignité. De l’invention de la nationalité comme mode de gestion et de criminalisation des populations (et notamment des pauvres, des “indigents”, des vagabonds) jusqu’à la facilitation de la rétention, en passant par le durcissement des conditions d’asile et de séjour, ou encore les noyades de masse orchestrées par les gouvernements, l’Union européenne et leur officine semi-privée et militarisée (Frontex), Karine Parrot révèle qu’il n’y a aucune raison vertueuse ou conforme au ” bien commun ” qui justifie les frontières actuelles des Etats. Le droit de l’immigration ne vise qu’à entériner la loi du plus fort entre le Nord et le Sud ; il n’a d’autre fin que conditionner, incarcérer, asservir et mettre à mort les populations surnuméraires que la “mondialisation armée” n’a de cesse reproduire à l’échelle du monde.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LA REFORME ET LA FABLE

la-reforme-et-la-fableAlice Vintenon, Françoise Poulet

Frank Lestringant (Préfacier), Collectif

Éditeur Droz

Le rapport des réformés à la fiction a pu être jugé uniformément critique, en cohérence avec le principe de la sola scriptura et le rejet, dans certains courants protestants, des images comme supports du culte. La virulence du Traité des scandales de Calvin contre les « contes » de Rabelais ou l’invitation de l’Uranie de Du Bartas à « laiss[er] à part [les] fables surannées» témoignent, de fait, d’une vive méfiance à l’égard d’un usage « mensonger » de l’écriture, qui inciterait à s’éloigner de l’essentiel et à se disperser dans un labyrinthe d’images immorales. Ce volume collectif entend montrer ce que cette doxa peut avoir de réducteur, en considérant dans leur diversité les attitudes des réformés par rapport à la fable, le prestige de certaines fictions chez les grands Réformateurs, le rôle de la fiction dans la pédagogie et la prédication réformées, ou encore la place que la mythologie continue d’occuper chez les poètes protestants, malgré leur volonté de promouvoir une poésie de vérité.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LA CHINE EN SOI

la-chine-en-soiLAURE OZANON

chez Magellan Et Cie

« Le déplacement n’est qu’un prétexte. Le véritable voyage, c’est soi… »

Une jeune Française part en Chine au début des années 1990 pour améliorer son niveau de mandarin. Son inscription à l’université de Canton n’est qu’un prétexte car sa véritable ambition est ailleurs : se perdre en Chine.

Au cœur de régions dures mais terriblement attachantes, l’aventurière ingénue du départ se fond dans le paysage. Son exploration se prolonge dix longues années, à contre-courant des nouvelles réformes économiques chinoises. Deux histoires se mêlent alors intimement : celle de la transfiguration d’un pays lancé avec vigueur dans la mondialisation et celle, à échelle humaine, d’une femme qui forge sa ligne de vie. Le lecteur, emporté dans une immersion radicale, perd ses repères et découvre ici un univers insolite. Un récit qui se lit comme un roman.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND N’EXISTE PAS

1de Coralie Delaume

Editeur : Michalon

En France, on se prévaut d’appartenir à un ” couple franco-allemand ” qui serait la locomotive de l’Europe. On sous-entend ainsi que les deux pays sont à égalité au sein de l’Union européenne et qu’ils la conduisent main dans la main. Pourtant, cela n’a jamais été vrai !

Si l’Europe a d’abord été française, pendant les périodes gaulliste et post-gaulliste, elle est désormais allemande. La réunification, l’erreur historique qu’a représenté l’introduction de l’euro, les élargissements à l’Est après la chute du mur de Berlin, ont signé l’avènement d’une sorte de nouvel ” Empire central ” piloté depuis Berlin.

La République fédérale l’a-t-elle voulu ? Probablement pas, ou pas de manière si nette. L’Allemagne demeure un ” hégémon réticent ” et se fait même chaque jour plus ” souverainiste “. Mais les structures de l’Union européenne telles qu’elles existent entraînent une consolidation paradoxale de son poids chaque fois qu’elle agit dans le sens de l’affirmation ou de la préservation de ses intérêts nationaux. Or c’est ce qu’elle fait de manière systématique désormais, à l’exact inverse de la France, qui s’inscrit davantage dans une perspective post-nationale.

Lire la suite »

Pas de commentaire

ENA CIRCUS

ena-circusENA CIRCUS

de David Brunat

Les éditions du Cerf

Scandale ! Cette année, c’est un comité de personnalités extérieures qui choisira le nom de la promotion de l’ENA. Nouveau psychodrame à la française ! S’ensuit la comédie burlesque et cruelle du pouvoir et de la rue. Tour à tour, les administrations, les ministères, l’Élysée s’en mêlent, tandis que la fièvre gagne les journalistes, les artistes, les écrivains, sans oublier les sportifs.

Tractations, disputes, menaces et coups d’éclat : le grand cirque de la politique tourbillonne devant nos yeux alors que défilent sur scène affiliés et affidés, courtisans et spadassins, candides et imposteurs. Et le lecteur de découvrir que, depuis Rabelais, Montaigne, Molière et Beaumarchais, les splendeurs et les misères de nos guerres picrocholines restent d’actualité.

Lire la suite »

Pas de commentaire

A’YARAHSKWA’ – J’AVANCE MON CHEMIN

41ls8sux6plJean Sioui

Editions Mémoire d’encrier

La poésie aide à résister. La vérité s’appelle tradition, humour, sagesse. Jean Sioui, aîné de la communauté wendat, met lumière et couleurs sur la réalité : « Mes pensées rencontrent celles de mes ancêtres. Je veux simplement que vous voyagiez avec moi. »

«Les hommes nous ont nommé indiens

pour tracer la carte de leur voyage

Les hommes nous ont donné des noms

dans le sarcasme de leur langue

Au fond de leurs yeux brillaient des fourrures d’or»

Lire la suite »

Pas de commentaire

SANCTISSIMA

sanctissimade Stéphane Denis

Editeur : Grasset

Le président de la République se prépare pour le transfert, au Panthéon, de la dépouille d’Amandine de Groot : une héroïne nationale, prix Nobel de la paix, aimée et célébrée dans le monde entier sous le nom de la Sanctissima, la très sainte. La veille de la cérémonie, le mari de cette dernière, James de Groot, président du Conseil Constitutionnel et éminence grise qui a œuvré pour tous les gouvernements depuis Pompidou, se rend à l’Elysée.

Dans le secret du bureau présidentiel, le vieux loup de la Vème révèle au jeune chef d’Etat l’envers du décor, en lui confessant la vraie vie de son épouse. Si elle a bien été cette femme de terrain flamboyante, nobélisée pour son engagement humanitaire, le reste de son existence ne fut qu’aventures, fureur et cahots  : fille d’un nazi et d’une maquerelle, enfant rebelle élevée au Liban chez des moniales, vendue comme esclave sexuelle, meurtrière pour se défendre, fugitive, puis amante passionnée de Diégo- un dangereux trafiquant d’œuvres d’art devenu terroriste marxiste…

Cas de conscience pour le Président : une telle femme peut-elle reposer aux côtés de Jean-Moulin et de Victor Hugo  ?

Stéphane Denis signe un roman étonnant, exotique, plein de rebondissements et de drames : le destin d’une femme aux multiples visages dans l’existence de laquelle les enjeux géopolitiques se heurtent aux impératifs du cœur.

Lire la suite »

Pas de commentaire

PREVENIR – ENSEIGNER – RENFORCER

QdP_Prevent Teach_CV_OK.inddGlen Dunlap, Kelly Wilson, Janice K Lee, Philip Strain

Traducteur : Malena Argumedes, Diane Morin, Jacques Forget, Mélanie Rivard

De Boeck Supérieur

Le programme PTR pour jeunes enfants (2-6 ans) en français.

Soutenir les jeunes enfants qui présentent des comportements problématiques est un défi face auquel nombre de  professionnels n’étaient jusqu’ici pas adéquatement équipés, et ce particulièrement dans le cas d’enfants avec autisme. D’une efficacité prouvée par la recherche, tirant profit de l’analyse appliquée du comportement (ABA) et du soutien comportemental positif, le programme Prevent-Teach-Reinforce repose sur trois grands axes : prévenir les problèmes comportementaux, enseigner des compétences communicationnelles et sociales proactives et renforcer les comportements positifs. Il vous permettra :

Lire la suite »

Pas de commentaire

LA CITÉ MÉTISSE

la-cite-metisseL’Afrique à l’épreuve du pluralisme politique

de Antoine Tine

Editions L’Harmattan

Dans la pensée politique contemporaine, la question de la démocratie pluraliste soulève le problème des rapports entre l’un et le multiple, entre l’absolu et le relatif, entre les ruses de la logique unitaire et les conflits des opinions contradictoires. La vie en cité n’est pas monolithique et statique, mais pluraliste et mouvante. Penser la cité, c’est penser la pluralité et faire l’éloge du métissage. La cité plurielle est une “cité métisse”, au sens senghorien du mot.

Biographie de l’auteur

Antoine Tine est enseignant-chercheur en science politique à l’université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal.

Lire la suite »

Pas de commentaire

VIOLENCE : NON

violence-non1

Les démocraties à l’épreuve de la liberté

de Jean-Luc Tinland

Editions L’Harmattan

Les espoirs d’un développement économique et social continu et durable, nés de la chute du mur de Berlin, sont déçus. Au lieu de cela, la violence ressurgit au sein des démocraties occidentales, sous des formes anciennes ou contemporaines. Simultanément, le pouvoir de l’État, dont pourtant le rôle régalien est de la contenir, s’affaiblit, sous l’effet d’une économie de marché libérée. Cette dernière, de son côté, la justifie, lorsqu’elle ne la promeut pas au travers des nécessités de la guerre économique.

L’auteur se propose ici de poser un nouveau regard sur les ressorts de la violence en utilisant les connaissances scientifiques actuelles pour proposer une éthique de la violence, mais aussi de confirmer la responsabilité sociale et politique des acteurs économiques.

Lire la suite »

Pas de commentaire

NOUS NE VOULONS PAS MOURIR

nous-ne-voulons-pas-mourirde René Schickele

Éditeur : Arfuyen

Wir wollen nicht sterben

Traduit de l’allemand et présenté par Charles Fichter – Prix Nathan Katz du patrimoine 2019.

Le 6 juin 1921, Rilke écrit à sa compagne Baladine Klossowska, qu’il appelle Merline: «Avez-vous lu la prose de Schickele sur son voyage en Alsace et à Paris (chez Barbusse) ? C’est très beau. » Le texte dont Rilke fait un éloge si chaleureux est le deuxième des trois textes qui constituent Nous ne voulons pas mourir, de René Schickele, jamais encore traduit en français.

Romancier, essayiste, poète, Schickele est l’un des grands écrivains germanophones du début XXe s. Intellectuel engagé, il a été un ardent militant pacifiste et a participé à la Révolution berlinoise de Novembre 1918.  S’inspirant des Cahiers de la Quinzaine de Charles Péguy, il a été une figure pionnière d’« écrivain-journaliste » à travers des articles et essais aussi frappants d’intelligence et de lucidité que brûlants de ferveur et d’actualité.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LE GRAND LIVRE DE L’ALIMENTATION “SPÉCIAL ÉNERGIE

GL_alimentation_energetique-cp.inddLa nutri-énergie, la vitalité et la performance au coeur de l’assiette

de Véronique Liesse

Editeur : LEDUC.S

Avoir la pêche, être plein d’énergie, bien dans son corps et dans sa tête, zen, sans bobos, de bonne humeur, bien dormir, être concentré, performant, ne pas souffrir de ces petits maux du quotidien qui nous empoisonnent, renforcer son immunité… Tout cela est possible en faisant les bons choix alimentaires !

Dans ce livre retrouvez :

Les 10 grandes erreurs alimentaires à ne pas commettre pour conserver son énergie, sa santé mentale, physique et émotionnelle

Les solutions concrètes pour faire face aux maux du quotidien : fatigue et coups de pompe, troubles du sommeil, dépression, stress, grignotages et pulsions, addictions, surpoids, migraines, troubles digestifs, douleurs chroniques…

4 semaines de menus et 75 recettes pour se sentir plein d’énergie

Les meilleurs aliments à consommer en fonction de leur index glycémique, leur teneur en vitamines, minéraux, antioxydants, oméga-3 ou en pesticides.

LE BIEN-ÊTRE PASSE D’ABORD PAR L’ASSIETTE !

Lire la suite »

Pas de commentaire

NECROLOGIE DU CHAT

7014-1ere-de-c-necrologie-du-chat-125x190-v3de Olivia Resenterra

Éditeur : SERGE SAFRAN

Un matin d’hiver, Ana quitte le lotissement qu’elle habite à la périphérie d’une petite ville perdue dans la campagne. Au bout de son bras, une caisse en plastique contenant le corps de son chat mort. Désemparée, marchant au hasard, à la recherche d’un lieu pour enterrer l’animal, Ana est confrontée à l’incompréhension et la cruauté des différentes personnes qu’elle croise sur son chemin : un fermier célibataire et sa gouvernante prête à tout pour éliminer une potentielle rivale, une famille de cyclistes menée par un père autoritaire, un gardien de cimetière pour animaux, spécialiste des obsèques « sur mesures », un duo de criminels en cavale… Pendant ce temps, un renard, qui semble tout droit sorti d’une fable, rôde aux alentours…

« Ana a ouvert la porte grillagée de la boîte pour en extraire le corps du chat. Elle l’a déposé sur l’herbe, au pied du noisetier. Autour d’elle, les oiseaux ont repris leur vol, d’un taillis à l’autre. Ils se poursuivent, se relayent, pour mieux s’ébattre dans le ciel en bouquets épars – plumes, becs, pattes minuscules.» Nécrologie du chat, p. 69

Lire la suite »

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.