Archive pour avril 2012

BEN, TOME 7 : LE MEILLEUR AMI DE L’HOMME

Daniel Shelton
Les 400 Coups

benBen est une bande dessinée quotidienne créée en 1996 par Daniel Shelton et publiée partout au Canada, à quelques endroits aux Etats-Unis et tout dernièrement aux Philippines.

PRESENTATION

Le meilleur ami de l’homme regroupe l’intégrale des bandes de la septième année de la série Ben. Dans ce nouvel album, Ben et Olivia prennent une décision capitale : adopter un chien ! S’il est joueur et affectueux, Max n’en prend pas moins beaucoup de place dans la maison, et dans la vie de nos jeunes retraités. Ben et Olivia devront s’adapter à ce nouveau compagnon. Pendant ce temps, Linda et Nathan songent à agrandir leur petite famille. Est-ce qu’un petit frère, ou une petite sœur, rejoindra bientôt Nicolas et Michaël ?

L’AUTEUR

Né le 2 avril 1965 à Sherbrooke, Daniel Shelton a étudié à la Joe Kubert School of Cartoon and Graphic Art en 1986, après quoi il a poursuivi ses études à la School of Visual Arts de New York jusqu’en 1989. Il cumule ensuite les carrières d’auteur de bande dessinée et d’illustrateur pigiste pour enfin se consacrer, depuis octobre 1996, à sa BD Ben, qui raconte le quotidien d’un couple de nouveaux grands-parents qui s’acclimate, petit à petit, à la vie de retraités. La série Ben est publiée au Canada, aux États-Unis et aux Philippines.

Parution : 19 janvier 2012
Format : Broché
Nombre de page : 104 p.
ISBN : 978-2895405313
Prix : 11 €

ben1

ben2

, ,

Pas de commentaire

FRANCE’S NEWS DEAL. FROM THE THIRTIES TO THE POSTWAR ERA

Philip Nord
Princeton University Press

frances-news-dealUne vision anglo-saxonne, et donc libérale, de l’histoire française. Oublié Colbert et la tradition centraliste pluri-centenaire française. Ouvrage tout de même intéressant à lire pour voir l’histoire de la France moderne d’un œil autre que franco-français.

DESCRIPTION

France’s New Deal is an in-depth and important look at the remaking of the French state after World War II, a time when the nation was endowed with brand-new institutions for managing its economy and culture. Yet, as Philip Nord reveals, the significant process of state rebuilding did not begin at the Liberation. Rather, it got started earlier, in the waning years of the Third Republic and under the Vichy regime. Tracking the nation’s evolution from the 1930s through the postwar years, Nord describes how a variety of political actors–socialists, Christian democrats, technocrats, and Gaullists–had a hand in the construction of modern France.
Nord examines the French development of economic planning and a cradle-to-grave social security system; and he explores the nationalization of radio, the creation of a national cinema, and the funding of regional theaters. Nord shows that many of the policymakers of the Liberation era had also served under the Vichy regime, and that a number of postwar institutions and policies were actually holdovers from the Vichy era–minus the authoritarianism and racism of those years. From this perspective, the French state after the war was neither entirely new nor purely social-democratic in inspiration. The state’s complex political pedigree appealed to a range of constituencies and made possible the building of a wide base of support that remained in place for decades to come.
A nuanced perspective on the French state’s postwar origins, France’s New Deal chronicles how one modern nation came into being.

REVIEWS

“[S]uperb. . . . [An] unparalleled contribution to the history of the state and society in France.”
Paul V. Dutton, American Historical Review

“Nord offers a magisterial, highly nuanced account of the dramatic remaking of the French nation after the crushing defeat of 1940 and the empty years of occupation by the Nazis.”
Choice

“[V]ery wide-ranging and informed. . . . This is a very thought-provoking work, which will be a point of reference for the discussion of French modernization in the future; it is also very well written even though it deals with daunting technical issues and is a work of primary research. It is rare to find such reader-friendly work at such a demanding level.”
David S. Bell, European Legacy

“Most of the time, reading a work on controversial eras of French history–and especially the Vichy regime–imparts a teeter-totter effect, as the historian seesaws between contrasting sides. Philip Nord, instead, quietly presents a convincing analysis that integrates and harmonizes the opposing sides without disservice to truth. . . . On the author’s insightful telling, what was new on the modern French scene was the presence, and concerted action, of Christians committed to democracy, some of them engaged as organized partisans, others as unaffiliated individuals. The emergent model–what Nord calls ‘France’s “new deal”‘–was a thoroughly French version of the activist state: modern and modernizing in economic life, yet allergic to liberal laissez-faire individualism.”
Steve Englund, Commonweal

ENDORSEMENTS

“Authoritative, subtle, and persuasive, this book is a major advance in conceptualizing the transformation of the French state in the mid-twentieth century. It will supersede any current literature on the subject.”
Richard F. Kuisel, Georgetown University

“In this splendid book, Nord takes a big topic, and addresses it with infectious enthusiasm, rigor, and humor. Nobody else knows as much about the interconnections between the lives and careers of the midcentury elite of French administrators, experts, and intellectuals, who from the 1930s to 1950s, emerged as the ruling class of the reshaped French state.”
Martin Conway, University of Oxford

TABLE OF CONTENTS

Acknowledgments ix
List of Abbreviations xi
INTRODUCTION. Postwar Stories 1
Part I. THE FRENCH MODEL 17
CHAPTER 1. The Crisis of the Thirties 25
CHAPTER 2. The War Years 88
CHAPTER 3. The Liberation Moment 145
Part II. A CULTURE OF QUALITY 215
CHAPTER 4. Art and Commerce in the Interwar Decades 221
CHAPTER 5. Culture in Wartime 254
CHAPTER 6. The Culture State 311
Conclusion 360
Notes 385
Index 435

AUTHOR

Philip Nord is the Rosengarten Professor of Modern and Contemporary History at Princeton University. His books include Paris Shopkeepers and the Politics of Resentment (Princeton), The Republican Moment: Struggles for Democracy in Nineteenth-Century France, and Impressionists and Politics: Art and Democracy in the Nineteenth Century.

September 2012
480 pp.
6 x 9
ISBN: 9780691156118
Price: $29.95 / £19.95

, , , ,

Pas de commentaire

VENISE VUE DU CIEL

Marcello Bertinetti et Simona Stoppa
Edizioni White Star

venise-vue-du-cielPhotographies aériennes de Venise, de ses canaux, sa lagune, ses églises, ses palais, etc. Un beau livre, un livre d’Art pour les amoureux de Venise et de la photographie.

PRESENTATION

Les campaniles s’échappent vers les hauteurs, les coupoles s’emparent du ciel et les ruelles (calli) s’enfoncent dans les profondeurs de la cité. Vue du ciel, Venise a la forme d’un gros poisson posé sur l’eau de la lagune, marqué en son centre par le sillon du Grand Canal, qui déroule ses sinuosités entre les sestieri de Castello, Cannaregio, Dorsoduro, San Marco, San Polo et Santa Croce.
Impressionnante envolée au-dessus de l’une des plus belles villes du monde, cet ouvrage invite à la flânerie le long des calli ou au fil des canaux bordés de somptueux palais, et révèle ainsi la beauté et le mystère de ce lieu unique et fascinant.

TABLE DES MATIERES

Introduction
Histoire
Le quartier de San Marco
Le cœur de Venise
La grande Venise
La lagune et les îles

LES AUTEURS

Marcello Bertinetti est diplômé d’ingénierie en 1978, il s’est ensuite lancé dans la photographie professionnelle en réalisant des reportages exclusifs pour les plus prestigieux journaux et magazines du monde entier – National Geographic, GEO, Newton Japan, Paris Match, Le Figaro, Airone et Stem - et a collaboré avec les plus grandes agences photographiques. Auteur de nombreux ouvrages dont New York, Les Yeux d’Horus, Égypte à vol d’oiseau (traduit en douze langues), il a fondé en 1984, avec Valeria Manferto De Fabianis, la maison d’édition italienne White Star, associant ainsi l’activité d’éditeur au métier de photographe.

Simona Stoppa, diplômée de philosophie, est journaliste et auteur de documentaires et de guides touristiques pour différentes maisons d’édition et chaînes de télévision. Elle a pour spécialités la mer, l’environnement, la nature et l’anthropologie. Elle a écrit des livres illustrés et des guides touristiques pour le Touring Club Italien et pour les éditions White Star, et collabore en outre avec les principaux périodiques spécialisés dans le tourisme et les loisirs de mer, en Italie et dans le monde entier.

Parution : 14 mars 2012
Format : Relié
Nb. De pages : 192 p.
ISBN : 978-8861124172
Prix : 19,90 €

, , , , ,

Pas de commentaire

VERS UNE CULTURE STRATEGIQUE EUROPEENNE ?

Alessia Biava
ACADEMIA

vers-une-culture-strategique-europeenneLa notion de culture stratégique est appliquée à l’étude de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’Union européenne. Celle-ci est analysée tant sur le plan opérationnel, par l’examen comparé des interventions sur le terrain, que sur le plan institutionnel à travers l’étude de documents et d’entretiens. Ce livre est issu d’une thèse de Doctorat soutenue en 2009.

PRESENTATION

S’interrogeant sur les caractéristiques de l’approche de l’UE en matière de sécurité et de défense, cet ouvrage applique de manière novatrice la notion de culture stratégique à l’étude de la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de l’UE.
La recherche se base sur un cadre analytique ad hoc en mesure d’identifier les éléments avant-coureurs d’une culture stratégique européenne. La PSDC est ainsi analysée tant sur le plan opérationnel, par l’examen comparé de toutes ses interventions sur le terrain, que sur le plan institutionnel à travers l’étude des principaux documents et grâce à des entretiens. Sur le plan théorique, l’ouvrage explique l’émergence d’une culture stratégique européenne de manière multi-causale, à travers une grille heuristique à plusieurs variables des matrices réaliste, libérale et constructiviste.
Par le biais du concept de culture stratégique, cet ouvrage permet de mieux cerner la spécificité de la PSDC et de contribuer ainsi à sa théorisation et à sa compréhension.

TABLE DES MATIERES

LA DEFINITION DU CADRE ANALYTIQUE ET DE L’APPROCHE THEORIQUE

1. La culture stratégique : quelle définition ? Analyse sélective de la littérature
- La difficile définition de la notion « culture stratégique » : revue de la littérature.
- Un élargissement de perspectives : vers une conceptualisation de la notion de culture stratégique applicable à l’Union européenne.

2. Vers une culture stratégique européenne ? Analyse du débat académique
- La définition du cadre analytique et de l’approche théorique
- Une culture stratégique européenne est-elle possible ? De quelle manière peut-elle être qualifiée ?
- Comment analyser la culture stratégique européenne ? Quels sont les résultats des études empiriques ?

3. La définition du cadre analytique et de l’approche théorique.
- L élargissement de la notion de stratégie et la nouvelle définition de culture stratégique.
- Un cadre d analyse pour l étude de la culture stratégique de l’Union européenne.
- Vers une explication théorique de l émergence d une culture stratégique au sein de la PSDC ?

LES ELEMENTS D’UNE CULTURE STRATEGIQUE EUROPEENNE EN EMERGENCE

4. L’engagement de l’Union européenne sur le terrain : vers des modèles de comportement cohérent ? L’étude du niveau opérationnel
- Une grille d analyse pour l étude des interventions de l’UE sur le terrain dans le cadre de la PSDC
- L’analyse des interventions de l’UE sur le terrain depuis 2003 : les Balkans.
- L’analyse des interventions de lUE sur le terrain depuis 2003 : l’Afrique.
L’analyse des interventions de l’UE sur le terrain depuis 2003 : le Proche et le Moyen-Orient.
- L analyse des interventions de l’UE sur le terrain depuis 2003 : la Géorgie, Aceh et l Afghanistan.
- Conclusions : vers des modèles de comportement cohérent ? Analyse des résultats de l’étude des missions civiles et des opérations militaires de la PSDC.

5. Vers des idées partagées ? L’étude du niveau institutionnel top-down.
- L’étude du niveau institutionnel top-down : repères méthodologiques.
- L’analyse du niveau institutionnel top-down.
- Comparaison entre niveau opérationnel et niveau institutionnel top-down.

6. Vers des visions et des attentes partagées ? L’étude du niveau institutionnel bottom-up.
- Vers un processus de socialisation européenne au sein du COPS ?
- Présentation et analyse des résultats de l’étude sociologique du COPS.
- Synthèse et résultats de l’étude sociologique du COPS.

CONCLUSION
L’émergence d’une culture stratégique européenne : analyse théorique des résultats.
- Mise en relation des résultats de l’analyse du niveau institutionnel bottom-up et des éléments de convergence et de décalage entre impulsion institutionnelle et pratique sur le terrain.
- La nature de la culture stratégique européenne.
- Analyse théorique de la nature de la culture stratégique de l’UE dans le cadre de la PSDC.
- Les caractéristiques de l’approche européenne en matière de sécurité et de défense.

L’AUTEUR

Docteur en Sciences Economiques et Sociales (mention Science Politique) de l’Université de Genève, Alessia Biava est chercheuse post-doctorale à l’Institut européen de l’Université de Genève depuis 2010. Ses recherches portent sur la Politique de sécurité et de défense commune et sur la Politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne, ainsi que sur l’action de l’UE pour la sécurité de l’approvisionnement énergétique et pour la lutte contre le changement climatique.
Alessia Biava est également coordinatrice académique ainsi que co-responsable des séminaires de Méthodologie du Master of Advanced Studies in International and European Security et du Certificate of Advanced Studies in European Security organisés conjointement par l’Institut européen de l’Université de Genève et par le Geneva Centre for Security Policy.
Entre septembre 2007 et février 2008 elle a été chercheuse visiteuse à l’Institut d’études européennes de l’Université libre de Bruxelles grâce à une bourse du Fonds national suisse de la recherche scientifique pour chercheurs- débutants. Entre 2004 et 2009 elle a été Assistante d’enseignement à l’Institut européen de l’Université de Genève dans le cadre des disciplines relevant du domaine de science politique. Ses enseignements portaient sur l’architecture sécuritaire en Europe, sur les pères fondateurs de l’Union européenne ainsi que sur les principales organisations européennes.
Elle fait également partie du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix et du Energy Law Research Forum.

Parution : 4 janvier 2012
Format : Broché
Nb. de pages : 291 p.
Collection : Publications de l’Institut européen de l’Université de Genève
ISBN : 978-2806100252
Prix : 35 €

, , , , , ,

Pas de commentaire

LE JOUR OU LA BELGIQUE A DISPARU

Serge Schick
INA / Editions La Muette

le-jour-ou-la-belgique-a-disparuUne blague journalistique qui a déverrouillée un mouvement de fond sous-jacent. Aujourd’hui la fiction est devenu une anticipation. Cela est devenu une affaire sérieuse et non plus un scénario loufoque.

RESUME

Ce document revient sur l’émission de fausse actualité Bye bye Belgium, qui a défrayé la chronique le 14 décembre 2006 en annonçant en direct la fin de la Belgique et la déclaration d’indépendance de la Flandre.

PRESENTATION

Le 13 décembre 2006, la première chaîne de la télévision belge francophone présente une émission intitulée « Bye Bye Belgium ». Si la RTBF a clairement annoncé qu’il s’agissait d’une fiction, la forme de cette fausse émission d’actualité – le plateau du journal télévisé, son présentateur vedette, l’intervention d’hommes et de femmes politiques, des micro-trottoirs… – fait croire à de nombreux téléspectateurs que ce qui est annoncé – la fin de la Belgique et la déclaration d’indépendance de la Flandre – est une réalité qui justifie bien une édition spéciale du JT.
La comparaison avec la fameuse émission de radio d’Orson Welles, qui annonçait, en 1939, la Guerre des Mondes, est évidente.
Comment une chaîne de télévision publique a-t-elle pu réaliser une telle émission ? Imagine-t-on, en France, que le présentateur du JT de France 2, avec la complicité d’élus, puisse annoncer l’indépendance de la Corse ? Ou que dans la Russie de Poutine, la télévision tchétchène diffuse une fausse déclaration d’indépendance du Parlement ?
« Bye Bye Belgium » opère une alchimie stupéfiante entre information et fiction. Véritable moment de gloire de la télévision, l’émission a provoqué une prise de conscience publique. Quant à la réalité qui a suivi, et dont la longue formation d’un gouvernement fédéral belge a été l’illustration, elle a, selon la formule consacrée, parfois dépassé la fiction.
Un tel « traitement » a enflammé les débats sur le rôle de la télévision : on lui a reproché d’avoir manipulé l’opinion en propageant une fausse nouvelle, tout en lui reconnaissant une inventivité exceptionnelle ; on a critiqué la spectacularisation de l’information. En racontant la fiction de la fin de la Belgique selon un mode narratif, mais avec les moyens utilisés pour décrire des faits, « Bye Bye Belgium a ouvert un nouveau territoire télévisuel. Une nouvelle façon de raconter une histoire. Une Histoire belge.

TABLE DES MATIERES

- IMPOSSIBLE N’EST PAS BELGE
- GENEALOGIE D’UN ACTE
- KARINE ET REBECCA
- STUPEFACTION ET TREMBLEMENTS
- LE JOUR D’APRES
- DROITS DE SUITE
- LE SPECTRE DU MUR

L’AUTEUR

Serge Schick est directeur délégué à l’enseignement supérieur, la recherche et la formation professionnelle de l’Ina.

Parution : 19 janvier 2012
Format : Broché
Nombre de pages : 141 p.
ISBN : 978-2356871602
Prix : 16 €

, , , , ,

Pas de commentaire

BELGIQUE-BELGIË. UN ETAT, DEUX MEMOIRES COLLECTIVES ?

Sous la direction d’Olivier Luminet
Mardaga

belgique-belgieUne Histoire belge ? Non des histoires wallonnes et flamandes ! Un ouvrage d’actualité.

PRESENTATION

Ces derniers temps, l’entité « Belgique » a régulièrement été remise en question dans la presse tant belge qu’internationale. L’incapacité des différents partis élus à former un gouvernement pendant près de deux ans, l’impasse des négociations et surtout l’apparente impossibilité des ses deux principales communautés linguistiques – Flamands et francophones – à trouver un terrain d’entente ont soulevé de nombreuses questions, dont celle de la scission du pays. Les non initiés ont découvert des mots barbares comme « BHV », « facilités linguistiques » et autres « transferts communautaires » (qui trouveront leur explication dans ce livre !).
Comment en est-on arrivé là ? Comment expliquer ces désaccords profonds et apparemment inconciliables ? C’est comme si Flamands et francophones formaient deux entités séparées qui n’auraient jamais connu une histoire commune et partagée. Dans cet ouvrage, des experts se penchent sur la question. Ils sont politologue, historien, critique littéraire ou encore psychologue (clinique, social ou cognitif). Cette interdisciplinarité est l’originalité et la force de leur démarche. Tous ensemble, ils apportent un regard à la fois scientifique et dépassionné sur les troubles qui agitent ce petit pays. Leur postulat est que la mémoire collective est au fondement à la fois de l’identité collective et de l’action collective. Chacun, à sa manière, nous explique les mécanismes qui ont amené Flamands et francophones à développer une mémoire collective distincte.

Deux préfaces complètent le livre : l’une de Marc Reynebeau, journaliste et historien flamand, l’autre de Xavier Mabille, francophone, ancien directeur du Crisp (Centre de recherche et d’information socio-politiques).

TABLE DES MATIERES

Chapitre 1
Les rapports entre la mémoire collective et l’érosion des états-nations : le cas exemplaire de la Belgique.
Olivier Luminet, Laurent Licata, Olivier Klein, Valérie Rosoux, Susann Heenen-Wolff, Laurence van Yperseel et Charles B. Stone.

Chapitre 2
Le Collabo et l’Assisté : stéréotypes et mémoires collectives liés au conflit
linguistique belge.
Olivier Klein, Laurent Licata, Nicolas Van der Linden, Aurélie Mercy et Olivier Luminet.

Chapitre 3
Le passé national belge : entre commémoration et silence.
Valérie Rosoux et Laurence van Ypersele.

Chapitre 4
Le souvenir comme parricide.
L’univers commémoratif de la Flandre, produit et producteur de l’histoire belge
Marnix Beyen.

Chapitre 5
Le conflit belge en interviews de fond : la structure traumatique psychodynamique
dans l’histoire belge.
Susann Heenen-Wolff, Anne Verougstraete et Ariane Bazan.

Chapitre 6
Identité et fiction : la prose flamande après 1970.
Elke Brems

Chapitre 7
Perspectives psychologiques sur la mémoire collective et l’identité nationale :
le cas de la Belgique.
William Hirst et Ioana Apetroia Fineberg

LES AUTEURS

L’ouvrage est dirigé par Olivier Luminet, spécialiste des émotions et de la mémoire, et professeur à l’Université catholique de Louvain et à l’Université libre de Bruxelles en Belgique.
Il comporte des contributions d’auteurs tant néerlandophones que francophones.
Marc Reynebeau est journaliste et historien flamand. Xavier Mabille, francophone, est président du CRISP (Centre de recherche et d’information socio-politiques).
Son chapitre de conclusion est écrit par William Hirst, grand spécialiste américain de la mémoire collective, notamment de ses rapports avec l’identité nationale.

Parution : 8 mars 2012
Format : Broché
Nombre de pages : 192 p.
ISBN : 978-2804700980
Prix : 24,23 €

, , , , , , , , , ,

Pas de commentaire

LES AMANTS DU SPOUTNIK

Haruki Murakami
Editions Thélème

les-amants-du-spoutnikLivre audio lu par Pierre-François Garel.

« Quand on parle de l’amour, il n’y a guère de réalité. Comment se manifeste-t-il, sous quelle forme, sous quelle métaphore, voilà le plus important. »
Haruki Murakami

L’AUTEUR

Né à Kyoto en 1949 et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié le théâtre et le cinéma à l’université Waseda, puis a dirigé un club de jazz, avant d’enseigner dans diverses universités aux États-Unis. En 1995, à la suite du tremblement de terre de Kobe, il décide de rentrer au Japon. Traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler, il rencontre le succès avec son premier livre, Écoute le chant du vent (1979, non traduit), qui lui vaut de remporter le Prix Gunzo. Suivront notamment, aux éditions Belfond et 10/18, Chroniques de l’oiseau à ressort, Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, Après le tremblement de terre, Les Amants du Spoutnik, Kafka sur le rivage, Le Passage de la nuit, La Ballade de l’impossible, L’Éléphant s’évapore, Saules aveugles, femme endormie, Autoportrait de l’auteur en coureur de fond et Sommeil. Plusieurs fois favori pour le Nobel de Littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le Prix Kafka 2006 et le Prix Jérusalem de la liberté de l’individu dans la société en 2009.

Parution : 21 octobre 2011
1 CD MP3 - durée : 5h
Langue : Français
ISBN : 978-2878626872
Prix : 23 €

, ,

Pas de commentaire

SANTE NATURELLE DE VOTRE ANIMAL : CHIEN, CHAT, FURET

Sylvie Hampikian et Françoise Heitz
Terre Vivante Editions

sante-naturelle-de-votre-animalNombreux conseils pratiques et simples, sur l’alimentation et les remèdes naturels, pour un animal de compagnie (chien, chat, furet) en bonne santé.
Sylvie Hampikian et Françoise Heitz, expertes en la matière nous livrent là un ouvrage de référence qui fait la différence pour les carnivores domestiques !
Un livre pratique, illustré de 150 photos, en couleurs, écrit par deux vétérinaires.
Un ouvrage d’un éditeur pas comme les autres. 100% bio, 100% pratique.

PRESENTATION

Alors que les médecines douces imprègnent de plus en plus notre quotidien, quels soins pour nos animaux de compagnie ? Lassés d’utiliser des molécules chimiques pour les affections courantes, une médecine par les plantes existe pour les animaux, facile d’accès et peu coûteuse.

Un guide complet de la médecine douce adaptée à 3 espèces.
Savoir observer son chien, son chat ou son furet, le connaître, le soigner grâce aux médecines naturelles. Telle est l’approche de Françoise Heitz et Sylvie Hampikian, co-auteurs du nouveau guide de Terre vivante et vétérinaires passionnées par les plantes.
Exhaustif, cet ouvrage s’adresse aux propriétaires de ces animaux, carnivores domestiques les plus nombreux en France, mais aussi aux professionnels de la santé animale en quête de solutions alternatives.

Des conseils préventifs et curatifs.
Une première partie indique comment bien s’occuper de son animal, l’observer, le soigner en détectant les signes avant-coureurs de maladies.
La seconde partie présente un panorama des diverses médecines : phytothérapie (avec liste des plantes et leurs vertus), homéopathie, aromathérapie, gemmothérapie (utilisation des bourgeons), hydrolathérapie…

Des préparations faciles, peu coûteuses et en toute sécurité.
La dernière partie répertorie les soins des maux les plus fréquents, avec des recettes (macérats, infusions, décoctions…) dans les limites raisonnables de l’automédication ou en complément d’un traitement préconisé par le vétérinaire : parasites, affections cutanées, douleurs musculaires, problèmes digestifs…

EXTRAIT

Extrait de l’avant-propos
Homme-animal, l’éternelle histoire
Nourrissant notre imaginaire et exprimant symboliquement nos désirs comme nos doutes, l’animal est aussi celui qui, depuis longtemps «entré dans la maison», est devenu familier, partage notre existence et nous rend la vie belle, parce qu’il nous aide, parce qu’il est beau, parce que tout simplement nous l’aimons. Indispensable à notre bonheur individuel et social, il est aussi logiquement associé à nos questionnements sur notre relation au monde contemporain et à la nature : préservation de l’environnement, aspiration à une vie plus saine, désir de consommer d’une manière plus responsable.
En France, près d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Cet ouvrage est destiné aux propriétaires de chats et de chiens, espèces les plus représentées, mais aussi de furets, qui occuperaient la troisième place au rang des animaux préférés des Français et qui, au plan zoologique, appartiennent, eux aussi, à l’ordre des Mammifères Carnivores.

Sa santé au naturel

Nombreux sont les propriétaires d’animaux familiers qui souhaitent entretenir la santé de leur animal au quotidien par des méthodes naturelles, mais ne disposent pas de l’information suffisante quant à leur bon usage chez les animaux. Cet ouvrage se propose d’apporter des réponses simples à leurs préoccupations les plus courantes : comment, par exemple, mettre en oeuvre une prévention efficace contre les parasites externes ou internes, soulager les petites blessures, ou encore lutter contre le mal des transports. Le but n’est évidemment pas que le propriétaire se substitue au vétérinaire, seul habilité à surveiller la santé de l’animal, à établir un diagnostic et à mettre en oeuvre des traitements médicaux ou chirurgicaux s’ils s’avèrent nécessaires. Il s’agit plutôt pour les auteures, à la lumière de leurs connaissances sur les actifs naturels et de leur expérience acquise en pratique vétérinaire, de proposer pour chaque espèce des solutions naturelles à certains maux courants répondant sans danger à une automédication raisonnée. Elles expliquent aussi comment, lorsque la maladie est installée, soutenir l’organisme de l’animal par des remèdes naturels donnés en complément des traitements médicaux instaurés par le vétérinaire.
Un tour d’horizon des médecines douces adaptées aux animaux (phytothérapie, gemmothérapie, aromathérapie, hydrolathérapie, homéopathie, élixirs floraux, ostéopathie et acupuncture) est proposé au lecteur pour lui permettre de comprendre comment agissent les remèdes naturels et d’appréhender une autre conception de la santé et de la maladie. Il ne s’agit pas en l’occurrence de développer un débat de fond opposant une médecine à une autre, mais il sera inévitablement fait état d’interrogations légitimes. Si certains bénéfices de la médecine vétérinaire moderne sont en effet incontestables, celle-ci a aussi engendré des excès.

TABLE DES MATIERES

Bien vivre avec votre animal
Un animal qui vous convient : choisir votre chien, chat, furet – Comment vous procurer votre animal – Vente : obligations légales et garanties – Vaccination : ce qu’il faut en savoir.

Réussissez la cohabitation
Principes de base – Un environnement qui convient à votre animal – Tenir compte de son univers olfactif – Sa vie sexuelle – Attention aux toxiques ! – En cas d’intoxication.

Tout beau tout propre, au naturel
Son bien-être c’est aussi sa santé : brossage, lavage, toilette au gant, bain – Des soins… précieux pour sa santé : yeux, oreilles, dents, griffes et ongles.

Nourrissez-le convenablement
Sa santé passe par sa gamelle – Alimentation industrielle ou ration ménagère – Ration ménagère – Alimentation du chien – Alimentation du chat – Alimentation du furet – Compléments alimentaires.

Des précautions indispensables
Apprenez à décrypter les signes inquiétants – Indicateurs à prendre en compte – Médicaments.

Quelles médecines naturelles pour nos animaux ?
Médecines par les plantes - Phytothérapie – Gemmothérapie – Aromathérapie – Hydrolathérapie – Autres remèdes naturels – Médecines énergétiques – Homéopathie – Elixirs floraux – Médecines énergétiques au cabinet vétérinaire – Acupuncture – Ostéopathie.

Soignez les maux les plus courants
Avant de commencer – Parasites externes – Affections cutanées - Traumatismes – Qualité de vie – Troubles digestifs et parasites intestinaux – Foie – Parasites internes.

Troubles du comportement
Comportement et socialisation – Soignez naturellement ses troubles de comportement.

LES AUTEURS

francoise-heitzFrançoise Heitz est Docteur vétérinaire et praticienne en activité mixte (animaux de compagnie et d’élevage). Elle est diplômée de phyto-aromathérapie et d’acupuncture et a suivi un cursus d’ostéopathie. Elle est aussi l’une des rares spécialistes de la gemmothérapie appliquée aux animaux.
Une bio complète sur le site de Terre Vivante : ICI !

sylvie-hampikianSylvie Hampikian est Docteur vétérinaire, consultante scientifique et expert pharmaco-toxicologue, passionnée de plantes et auteure d’ouvrages sur les plantes et leurs usages en santé, beauté, bienêtre.
Une bio complète sur le site de Terre Vivante : ICI !

Parution : 18 avril 2011
Format : Broché
Nombre de pages : 304 p.
ISBN : 978-2360980253
Prix : 25,40 €

, , , , , ,

Pas de commentaire

ALINA SZAPOCZNIKOW. SCULTURE UNDONE 1955-1972

Cornelia Butler, Elena Filipovic, Jola Gola, Joanna Mytkowska et Allegra Pesenti
Fond Mercator / Coédition avec le MoMA de New York

alina-szapocznikow-sculture-undone-1955-1972Alina Szapocznikow, Sculpture Undone, 1955–1972 nous offre une vue d’ensemble très complète de l’œuvre importante de cette artiste au moment où elle suscite un intérêt international grandissant. Richement illustré par plus de 150 planches en couleurs, ce catalogue présente des essais rédigés par les commissaires de l’exposition où sont abordés des aspects cruciaux de la pratique de l’artiste et de l’histoire de sa réception.
Il inclut également une chronologie complète, permettant d’explorer en profondeur les liens qui unissent sa vie et son art. Alors qu’elle couvre l’une des périodes les plus riches et les plus complexes du XXe siècle, la production de Szapocznikow fait écho à de nombreux aspects de l’évolution artistique et idéologique de son temps en une œuvre sculpturale à la fois fragmentée et transformative, sensuelle et pensée, réalisée de manière ludique et chargée politiquement.
Le moment est venu de réexaminer sa place dans l’histoire de l’art.

PRESENTATION

Alors qu’en Pologne, où elle est née, Alina Szapocznikow est considérée comme l’une des artistes les plus en vue, elle est quasi inconnue chez nous.
Son œuvre suscite pourtant un intérêt international croissant : le MoMA de New York, l’un des musées les plus en pointe dans le domaine de l’art moderne et contemporain, lui consacrera l’année 2012 une grande exposition rétrospective.
A première vue, les œuvres de Szapocznikow sont comme une gourmandise légère et digeste : seins posés sur une assiette à dessert, lampes en forme de lèvres colorées comme des bonbons. Mais l’arrière-goût en est amer.
Si Szapocznikow se réduit elle-même à des objets banals et utilitaires, c’est sans doute à cause de ses années d’adolescence passées dans les camps de concentration nazis. Ou à cause du cancer du sein contre lequel elle s’est battue pendant des années et qui a fini par l’emporter à 47 ans.
Dans son œuvre, tout est corps. Et chaque création, aussi personnelle soit-elle, s’inscrit dans la vaste et complexe histoire de son époque.
La chronologie complète et les belles photos documentaires révèlent comment sa vie et son art se sont influencés.

Accompagne les expositions éponymes au Wiels, Centre d’Art contemporain, Bruxelles (10 septembre 2011–8 janvier 2012), au Hammer Museum, Los Angeles (5 février–29 avril 2012), au Wexner Center for the Arts, Columbus, Ohio (18 mai–8 août 2012) et au Museum of Modern Art, New York (7 octobre 2012–28 janvier 2013).

LES AUTEURS

Cornelia Butler est attachée au Museum of Modern Art de New York.
Elena Filipovic est conservatrice au Wiels, Centre d’Art contemporain, à Bruxelles.
Jola Gola est conservatrice au Museum of the Academy of Fine Arts à Varsovie.
Joanna Mytkowska est directrice du Musée d’Art moderne de Varsovie.
Allegra Pesenti est conservatrice au Hammer Museum à Los Angeles.

Parution : 21 octobre 2011
Format : Broché
Nb. de pages : 210 p.
ISBN : 978-9061533290
Prix : 35,50 €

, , , , , , ,

Pas de commentaire

PHIPHI BREVES D’ENFANCE

Philippe Métayer
Edilivre

phiphi-breves-denfanceSouvenirs d’enfance. Récit émouvant. Cela peut toucher plus d’un lecteur. Un auteur à découvrir.

PRESENTATION

L’enfant n’a pas conscience du passé, encore moins de l’avenir. Il est dans le présent. Lorsqu’il parle, il dit « Je serai » mais pense « Je suis ».
A la suite de la découverte du carnet de guerre de son père, Phiphi décide de rassembler des témoignages et impressions de 1938 à 1945, à travers les réflexions des membres de sa famille.
Sous la forme d’un abécédaire, il nous relate les espoirs, les craintes et les peurs de ces moments sombres de l’histoire de la France.
Aujourd’hui adulte, Phiphi écrit au présent pour mieux restituer le ressenti de l’enfance, cette enfance qui fait partie intégrante de lui-même et qu’il nous fait partager dans ce témoignage émaillé d’illustrations, de lettres et de photos.

EXTRAIT

Pas hésitant, chaussures à semelle compensée, longue robe grise, manteau sombre et délavé, mantille sur la tête entourant un visage minéral, orbites profondes et noires au-dessus d’un nez tordu et d’un menton fuyant vers un cou de poulette, ridé, comme brûlé… Elle marche.
Bois-Colombes, charmante banlieue à sept minutes de Paris Saint-Lazare, où aucune troupe de soldats allemands n’a jamais mis les pieds ; on dit qu’en 1917 un soldat français aurait sauvé la vie à un soldat allemand et qu’en 1940 ils se seraient retrouvés, l’un maire de Bois-Colombes, l’autre envahisseur et qu’en souvenir il y aurait eu un marché entre eux à cause de cette dette d’honneur ? Il semble que ce genre d’accord n’ait plus cours en 2010 mais qui sait ?
À Bois-Colombes, en juin 1944 on construit quand même des barricades, elles nous servent à jouer à la petite guerre avec nos copains d’Asnières… En mai 1945 on tond des femmes, le peuple danse et fait la fête. Les déportés reviennent, tout est presque fini, on mange, on boit, on s’en met jusque-là… Enfin si on a les moyens ou des tickets… Je suis encore il, bientôt J3, je monte en grade alimentaire. De l’école libre, je vais entrer au cours complémentaire laïque…
Le jour de la rentrée des classes, je la croise sur le trottoir, à l’angle de la rue de la paix et de la rue Philippe de Metz… Elle marche.
Ma mère qui l’a rencontrée aussi me dit qu’elle revient de loin et qu’elle ne vivra pas longtemps.
Je me mets à l’observer discrètement, j’arrange mes itinéraires, pour la revoir le plus souvent possible sur mon chemin. Le temps passe, quelquefois c’est au coin de la rue de la paix et de la rue d’Estienne d’Orves. Elle se rend au marché couvert… Elle marche.
Ma mère me dit qu’elle réapprend à vivre, à manger, à bouger un peu, parce qu’elle est restée allongée de longs mois dans le froid, les cris des kapos, les râles des mourants, sur une planche avec d’autres, serrés, empilés, sales, affamés, et que c’est pour elle une grande chance d’être là ?
Quand je la rencontre sur le trottoir, elle relève la tête, elle n’a sûrement pas trente ans pourtant c’est comme cela que j’imagine une centenaire… Elle marche.
Ma mère me dit qu’elle a vingt-trois ans, qu’elle va regrossir, qu’elle va s’en sortir ?
Je marche moi aussi, mais très vite, toujours dans l’autre sens, pour elle je n’existe pas puisque pour elle plus rien n’existe. Un jour, je fais demi-tour, je la suis jusqu’au marché, rue Mertens. Elle fait des achats très limités en petites quantités, puis elle se contente de revenir chez elle, rue Philippe de Metz, où elle habite un rez-de-chaussée. Elle réapprend à vivre.
Je ne la rencontre jamais aux alentours de la voie de chemin de fer. Je ne l’ai jamais vue sur le pont qui enjambe la gare de Bois-Colombes.

philippe-metayer1L’AUTEUR

Né en 1933 à Bois-Colombes, Philippe Métayer a été instituteur, professeur, puis chef d’établissement. Connaissant bien le milieu de l’enfance, il a notamment fait de la recherche pédagogique avec Célestin Freinet. Sous le pseudonyme de Paul Barville, il a écrit pour la télévision et a aussi édité, sur Lulu.com, un roman policier, Un ticket noir pour le taxi-boy. Aujourd’hui retraité de l’Éducation Nationale, Philippe Métayer est aussi membre de la SACD et de la SACEM. Phiphi est son premier ouvrage publié chez Edilivre.

Parution : 06 janvier 2011
ISBN : 9782812146619
Prix : 17 €

, ,

Pas de commentaire

TICKET NOIR POUR TAXI BOY

Philippe Métayer
Edilivre

ticket-noir-pour-taxi-boyPRESENTATION

Mon cœur battait encore, mais je ne pouvais pas bouger. Je n’entendais rien, je ne voyais rien. Mon sang marquait le tempo, rythme binaire en porte-à-faux. Une chasse d’eau chuintait, bruit léger de source intermittente. J’ouvrais les yeux lentement, l’endroit très propre sentait l’eau de Javel, un espace lumineux, quadrillé, déformé, s’étendait devant moi et me faisait penser au tableau de Salvador Dali : Le Crâne de Zurbaran. Les personnages que je croyais voir, comme sur le tableau, n’étaient autres que les pissoirs dont je distinguais les siphons par en dessous. Un néon tressaillait de temps en temps, mais la lumière vive et blanche ne s’éteignait jamais.
Une vague douleur sur l’arcade sourcilière m’empêchait d’organiser mes pensées, j’avais dû heurter un lavabo en tombant. J’essayais de bouger, la moitié de mon corps réagissait, le côté gauche, celui du cœur.
Où avais-je vu ces chaussures gold et blanches de marque anglaise ?
Qu’est-ce que je foutais là ?

philippe-metayerL’AUTEUR

Normand d’origine, né en 1933 à Bois-Colombes, chef d’établissement retraité de l’Éducation Nationale, Philippe Métayer vit à Paris.
Il a écrit pour la télévision sous le pseudonyme de Paul Barville. Il est membre de la SACD et de la SACEM.
Il est l’auteur de Phiphi Brèves d’enfance, un témoignage sur la guerre 39-45, publié chez Edilivre en janvier 2011

Parution : 9 décembre 2011
Format : Broché
Nombre de pages : 120 p.
ISBN : 978-2332470195
Prix : 13,50 €

,

Pas de commentaire

LES PETROLEUSES CHERCHENT UN JOB

Marie La Fragette
One Plus One

les-petroleuses-cherchent-un-jobAprès la tentative du Magazine féminin « Les Pétroleuses » sous-titré « le magazine qu’on aimerait avoir pour copine », c’est sous la forme d’une collection de livres pratiques chez l’éditeur One Plus One que Les Pétroleuses se déclinent désormais !

PRESENTATION

Vous cherchez ou voulez chercher un nouveau job ? Marie La Fragette vous donne toutes les clés pour réussir ce parcours du combattant – enfin, de la combattante !
Ce guide est idéal pour celles qui pensent que LinkedIn est une sous-marque d’Ikéa, ou pour celles qui ne savent pas quelle photo mettre sur leur cv et hésitent entre celle du mariage, avec les bouclettes, ou celle du photomaton qui évoque un repris de justice…
En revanche si vos fiches de paye sont classées dans des pochettes couleurs depuis votre premier job de baby-sitter avec des Post-it qui dépassent pour indiquer le changement d’entreprise et de salaire, que vous avez créé un tableau Excel dynamique de vos contacts ou bien que vous n’avez jamais eu de salade sur les dents à un déjeuner professionnel, vous pouvez refermer ce guide rapidement.
Et parce que nous sommes des femmes, on va parler de tout ce qui nous concerne. Comment retrouver du boulot après s’être arrêtée, comment changer de cap, comment monter sa structure quand on est maman… et comment concilier en une journée à peu près normale les 5 vies qu’on rêverait de mener.

La collection « Les Pétroleuses », c’est :
• Un ton humoristique et décalé.
• Des conseils pratiques à foison, issus de l’expérience des auteures et de leurs copines.
• Des témoignages issus de la « vraie vie ».
• Une maquette dynamique.

L’AUTEUR

Marie La Fragette est consultante en recrutement. Par ailleurs, son premier roman Chasse de tête a reçu le prix du jury des lecteurs Femme actuelle en 2010 et s’est vendu à 8 000 exemplaires. Il paraîtra en poche au moment de la sortie des Pétroleuses cherchent un job.

Parution : 3 février 2012
Format : Broché
Nombre de pages : 254 p.
ISBN : 978-2919303199
Prix : 12,90 €

, , , , ,

Pas de commentaire

LES PETROLEUSES SE METTENT AU VERT

Céline Vautard
One Plus One

les-petroleuses-se-mettent-au-vertCe livre est un guide pour les filles – et les garçons – qui veulent passer « au bio, au green, à l’écologie, au développement durable… » sans avoir l’air idiot les premiers temps.
Le genre de guide qui se glisse dans le sac à main d’une femme pour le lire dans les transports en commun ou qui se garde dans un coin de la maison pour y revenir y piocher une idée ici ou une autre là.

RESUME

Sur un ton humoristique, ce guide pratique propose des conseils et présente des témoignages pour consommer bio et s’initier au développement durable au quotidien.

PRESENTATION

Ça y est, c’est décidé, vous avez envie de vous y mettre ! A quoi ? Eh bien au bio, au green, à l’écologie, au développement durable… Et si en entendant le mot « bio », vous vous dites « kezako », « attrape-nigaud » ou « bobo », ce livre est fait pour vous ! Il peut selon votre cas vous éclairer, vous convaincre ou même mieux : vous donner envie d’aller plus loin dans votre démarche d’éco-citoyen. Et parce qu’au final, consommer, c’est avant tout se questionner, ce guide se propose de vous montrer l’écologie sous un nouveau jour et de vous aider à être bio au quotidien, avec des explications claires et simples.
Ici, pas de prise de tête ni de morale : on est là pour dé-dra-ma-ti-ser ! Personne n’est parfait et Rome ne s’est pas faite en un jour. Aussi, les bonnes habitudes peuvent s’apprendre à tout âge. Le must restant bien sûr l’éducation… Faites passer !

Les Plus :
• Remplir son premier caddy bio.
• Initier son corps aux vertus du bio.
• Maîtriser le b.a-ba du bio pour mon bébé.
• S’habiller éthique
• Faire circuler un courant vert dans ma maison.
• Comment le bio peut s’immiscer dans nos loisirs préférés.
• Testez vos connaissances sur le bio.

L’AUTEUR

Céline Vautard est journaliste pour les rubriques Beauté, Mode et Déco du Parisien et pour le site professionnel Fashion Mag. Elle a par ailleurs fondé le site Doukio, qui présente toutes les news mode et conso sous un angle bio.

Parution : 3 février 2012
Format : Broché
Nombre de pages : 218 p.
ISBN : 978-2919303229
Prix : 12,90 €

, , , , ,

Pas de commentaire

GUERRES ET PAIX CHEZ LES ATOMES

Sam Kean
JC Lattès - Le Masque

guerres-et-paix-chez-les-atomesExploration de la table périodique de Mendeleïev à travers le portrait de personnalités ou le récit d’événements en rapport avec chacun des éléments qui la composent.

RESUME

L’histoire du monde et de ses passions à travers la table périodique des éléments
Pourquoi Gandhi détestait-il l’iode ? Comment le radium a-t-il failli ruiner la réputation de Marie Curie ? Pourquoi le tellure a-t-il provoqué la ruée vers l’or la plus bizarre de toute l’histoire ? Comment l’antimoine a-t-il rendu fou le roi Nabuchodonosor ?
Véritable prouesse scientifique, la table périodique a déchaîné bien des passions. D’étonnantes fables accompagnent les éléments qui ont marqué l’histoire mondiale et la vie des scientifiques - souvent fous - qui les ont découverts. Du Big Bang à aujourd’hui, La Cuillère soluble nous dévoile tous les secrets du carbone, du néon, du zinc, de l’or, etc., et l’impact qu’ils ont eu non seulement dans le milieu scientifique mais dans des domaines aussi variés que la politique, les guerres, la mythologie et les arts.

PRESENTATION

La création du tableau périodique des éléments remonte à 1869. On l’attribue au chimiste russe Dmitri Mendeleïev. Mais celui-ci ne s’autorisa jamais à mêler Platon à la table périodique des éléments.
Sam Kean, lui, ose le faire pour expliquer les gaz nobles ou, en langage moderne, les gaz rares. Ces gaz : l’hélium et tous les autres de la colonne dix-huit de la table périodique des éléments. Intrigant, n’est-ce pas?
L’auteur montre aussi que le carbone est, à sa manière, un Casanova, un élément amoral. Il saute sur tout ce qui bouge, en termes d’atome, pour former de nouvelles liaisons. Dangereuses?
Sam Kean rend justice à tous les grands chimistes : Bunsen, Mendeleïev évidemment, son prédécesseur John Newlands, et d’autre moins connus comme ceux qui « fournirent l’essentiel des explications nécessaires à la théorie de la nucléosynthèse stellaire ».
Il explique également que les armes chimiques remontent à la Grèce antique, nous fait assister à la naissance de nouveaux éléments, le berkélium et le californium, en Californie, bien sûr, à l’université Berkeley.
L’auteur va plus loin. Il raconte l’Histoire en se servant du tableau périodique des éléments. Guerres et paix chez les atomes dévoile à travers de très nombreuses anecdotes tous les secrets des éléments et leur impact sur les différentes sciences, la politique, les guerres, la mythologie et même les arts.
Plus de vingt-cinq pages de notes et une bibliographie complètent l’ouvrage.

LU DANS LA PRESSE

Elémentaire, mon cher carbone
De l’hydrogène au roentgenium, un livre abordable et truffé d’anecdotes sur les grandes et les petites histoires de la chimie. Chronique du livre “Guerres et paix chez les atomes”.
La table périodique des éléments. Pour la grande majorité d’entre nous, ces mots n’évoquent qu’une grande affiche rébarbative clouée au mur de la classe de chimie et y prenant la poussière, avec des cases bizarrement agencées les unes au-dessus des autres et remplies de signes cabalistiques. Les plus assidus en chimie s’en souviennent au mieux comme l’un de ces pensums dont la scolarité a le secret, aussi fastidieuse et dépourvue d’intérêt que la liste des chefs-lieux de département. Cancres ou premiers de la classe, tous seraient bien avisés de lire le livre de Sam Kean, « Guerres et paix chez les atomes ». Le sous-titre est ambitieux et même, avouons-le, un brin fanfaron : « L’histoire du monde racontée à travers la table périodique des éléments ». De magnésium en manganèse et de ruthénium en bismuth, Sam Kean nous conte sinon toute l’histoire du monde, du moins de drôles d’histoires sur pas mal de monde. Et sur pas mal de choses.
Quelques exemples parmi d’autres : comment et pourquoi le silicium l’a emporté sur son rival le germanium, au moment de l’émergence des transistors (une « Germanium Valley » au coeur de la Californie, cela aurait peut-être fait mauvais genre). Ou comment et pourquoi l’aluminium tomba subitement au XIX e siècle de son piédestal de métal précieux le plus cher du monde à celui de matière première industrielle la plus répandue au monde, faisant au passage la fortune de celui par qui cette transformation se produisit, Charles Hall, le fondateur d’Alcoa. (…)
(De Yann VERDO, Le Cercle sur lesechos.fr)

L’AUTEUR

Après des études de physique et d’anglais, Sam Kean a enseigné pendant quelques années, avant de se consacrer à l’écriture. Il a écrit pour divers journaux, dont The New York Times Magazine, Slate, et The New Scientist et est aujourd’hui reporter pour Science Magazine.

Parution : 12 octobre 2011
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Bernard Sigaud
Format : Broché
Nombre de pages : 450 p.
ISBN : 978-2709635219
Prix : 23,50 €

, , , , ,

Pas de commentaire

DECOUVREZ VOS TALENTS

Jean Castarède
France Empire

decouvrez-vos-talentsAprès le temps salutaire de l’indignation doit venir le temps de la reconstruction, c’est-à-dire de l’espoir. Ce petit précis donne des techniques pratiques pour mettre en valeur notre potentiel et nos propres capacités, et changer notre attitude d’esprit.

PRESENTATION

Après le premier temps salutaire de l’indignation, doit venir le temps de la reconstruction, c’est-à-dire la prise en charge de notre destinée par la mise en valeur de nos talents. Or, aujourd’hui, il y a beaucoup d’obstacles pour nous empêcher de rebondir, et nous ne savons pas mettre en valeur notre potentiel.
La démonstration se fera en trois parties :
Notre premier ennemi, c’est nous-mêmes à cause de la mauvaise évaluation que nous faisons de nos propres capacités.
Notre deuxième, ce sont nos semblables, c’est-à-dire autrui. “L’enfer c’est les autres”, a écrit Sartre, car ils sont quelquefois nos concurrents, voire nos ennemis. De toute façon, la vie en société, quelle qu’elle soit, n’est pas facile et l’on nous apprend mal à vivre ensemble.
Le troisième ennemi, c’est la morosité ambiante sur fond de crise à propos de laquelle il faut être lucide, mais qu’il faut aussi relativiser.
Pour surmonter ce triple handicap, voici la quadruple attitude que nous proposons :
Savoir rebondir avec un « plan de vie ».
Faire un juste bilan des capacités et des possibilités d’action, ce qu’on appelait autrefois l’introspection lucide.
Ne pas commettre d’erreur notamment vis-à-vis des autres.
Mettre en place dans toutes les institutions des “cercles de convivialité et de progrès” en améliorant l’emploi.
En d’autres termes, remettre en marche sur le plan personnel la “machine à gagner” avec des techniques pratiques pour valoriser nos talents.

EXTRAIT

L’indignation
Dans ce tohu-bohu médiatique où l’insignifiant occulte souvent l’essentiel, pour peu qu’il soit accompagné d’un parfum de scandale ou agrémenté de ces formules à connotation publicitaire qui polluent notre existence, il a été rassurant de saluer la percée inattendue du livre de Stéphane Hessel, Indignez-vous !, publié fin 2010.
Cet ouvrage est en effet un contre-exemple des recettes des succès contemporains : pas de lancement tapageur, aucun accompagnement financier, une présentation sobre et dépouillée, un auteur discret de quatre-vingt-treize ans… Pour ceux qui enseignent à longueur d’année, dans les écoles emblématiques, les prétendues « recettes de la réussite », voilà qui donne à réfléchir et qui devrait les amener à revoir leurs codes. L’appel à l’indignation de Stéphane Hessel défie en effet toutes les règles et toutes les lois de l’édition.
Pour ceux auxquels, comme moi, il est arrivé de croiser cet homme exceptionnel, cet apôtre de la justice, ce saint laïc qui, toute sa vie, aussi modestement que brillamment, a usé de ses talents moraux et intellectuels pour militer en faveur de la justice et de la défense des opprimés, cette reconnaissance tardive est plus que méritée.
Après avoir réussi le concours de l’Ecole normale supérieure – où se retrouve la crème des élites de notre pays – avant la guerre, puis échappé, en tant que résistant, aux camps de Buchenwald et de Dora, il a participé à deux travaux fondateurs : d’une part, le programme élaboré il y a plus de soixante ans par le Conseil national de la Résistance, qui a été une des bases de la reconstruction de la société française voulue par le général de Gaulle à la Libération; d’autre part, la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, qui fait office de charte onusienne. Cette dernière régit encore, tant bien que mal, les rapports – toujours perfectibles – entre les peuples, sujet sur lequel il faudrait que les dirigeants de la planète se penchent urgemment pour améliorer la marche du monde; tâche d’autant plus essentielle que le dérèglement financier va empirant.
Il était temps, donc, que soit honoré cet homme qui a participé aux deux plus grandes réflexions du siècle dernier : le modèle social français que le monde nous envie, même s’il peut être amélioré, et les prémices d’une gouvernance mondiale qu’il est urgent de compléter. Pour cet écrivain, le vers bien connu de Corneille ne s’est pas appliqué et cette fois-ci : « La valeur reconnue a attendu le nombre des années. »

Parution : 2 mars 2012
Format : Broché
Nb. de pages : 84 p.
ISBN : 13: 978-2704811298
Prix : 9 €

, ,

Pas de commentaire

MENEZ L’ENQUETE ! 10 ENIGMES AU MOYEN AGE

Clémence E Beaufort
Marabout

menez-lenqueteAu lecteur de découvrir, grâce à son esprit de déduction et à des faisceaux d’indices, le nom du coupable.

PRESENTATION

Une courte nouvelle plante le décor, dresse le portrait de la victime et de son entourage et détaille le déroulement du crime.
Découvrez les quelques remèdes du Moyen Âge, ou encore ceux que l’on appelait les « sorcières », des expressions désuète reviennent au goût du jour. Testez vos connaissance sur le Moyen Âge, et devenez-en expert : c’est vous le maître !
A vous de menez l’enquête !

L’AUTEUR

Clémence E. Beaufort est auteur de polars à succès. Elle a déjà publié La sombre légende d’Aîmont-Preux aux éditions Marabout.

Parution : 1 février 2012
Format : Broché
Nb. de pages 256 p.
ISBN : 978-2501076814
Prix : 5,90 €

, ,

Pas de commentaire

LE CHIEN NOIR DU DESTIN

Peter Balakian
Métis Presses

le-chien-noir-du-destinParler d’avant et d’ailleurs pour mieux définir le présent … américain.
Le chien noir du destin a obtenu un succès considérable aux Etats Unis, où il a obtenu le Pen / Albrand Award, et il a été Best Book of the Year du Los Angeles, Publishers Weekly, Library Journal.

PRESENTATION

Le récit se déroule dans les riches quartiers du New Jersey, où Peter Balakian grandit et s’immerge dans l’enfance typique d’un garçon américain des années 50 et 60. Dans cette atmosphère radieuse gît cependant le spectre du traumatisme que sa famille et ses ancêtres ont subi lors du génocide des Arméniens de l’Empire ottoman en 1915. Dans une prose élégante, spirituelle et poétique, Le chien noir du destin retrace l’éveil progressif de l’auteur à ces événements et à leurs conséquences dans le présent. Dans ce voyage personnel, Balakian apprend à interpréter les mythes folkloriques, les métaphores abruptes et les silences douloureux d’une famille composée de matriarches et de marchands, de médecins et d’évêques, d’une héroïque grand-mère survivante du génocide, et de ses tantes, deux figures connues dans le monde de la littérature. En mettant au jour les secrets passés de sa famille, Le chien noir du destin est aussi l’histoire de ce que signifie être américain.

LU DANS LA PRESSE

Peter Balakian face au passé arménien

Sous-titré : « Un jeune Américain découvre son passé arménien », le Chien noir du destin, mémoires du poète et essayiste Peter Balakian, est un livre majeur. Récompensé par le prestigieux prix littéraire PEN-Martha Albrand, ce best-seller aux Etats-Unis n’est pas un récit de rescapé mais de descendant. Né en 1951 dans le New Jersey, Balakian y raconte avec humour, verve et émotion, comment il a appris, presque par effraction, le sort de sa famille, décimée en 1915, lors du premier génocide du XXe siècle.
Américain de la troisième génération, l’auteur, aîné d’une fratrie de quatre enfants, ignore tout du passé. Pourtant, ses deux parents sont arméniens. Son père, médecin prospère, est issu d’une célèbre famille d’intellectuels d’Istanbul. Sa mère descend d’une lignée de marchands de soie de Diyarbakir. Mais, dans la famille, un silence tenace recouvre le passé. Même sa grand-mère, Afina, survivante des marches de la mort vers le désert syrien de Deir ez-Zor, ne laisse rien filtrer, hormis ses cauchemars. Entre eux, les adultes parlent arménien, et toute question se heurte à un mutisme obstiné. Au point que le jeune Peter se rêve juif et rejette les savoureux repas du dimanche, leur préférant le sport et la junk food.
Le déclic viendra à 23 ans de la lecture d’Henry Morgenthau, ambassadeur américain en Turquie au temps des massacres et auteur d’un témoignage accablant. Balakian exhume alors l’histoire familiale, « un singulier cadeau pour un jeune écrivain » et découvre le négationnisme turc : il en devient un fervent combattant.
(Par Anne Dastakian, le 11 février 2012, Marianne)

EXTRAIT

Préface à l’occasion des dix ans de l’édition américaine.
Lorsque l’occasion s’est présentée pour une nouvelle édition par Basic Books, quelque dix ans après la première publication de Black Dog of Fate, mon ancienne éditrice Gail Winston, qui avait eu vent de mon voyage en Syrie en mai 2005, me proposa d’écrire un nouveau chapitre pour cette nouvelle édition. J’ai trouvé l’idée intéressante, incarnant le soutien de Gail pour que ce récit continue, et nous avons repris contact.
Ce qui avait été une tournée de conférences au Liban et en Syrie s’avéra, d’une manière spontanée et révélatrice, un voyage dans l’univers perdu de ma grand-mère, réfugiée à Alep de 1915 à 1920, suite aux convois de la mort où l’envoya en août 1915 le gouvernement turc. D’Alep, mon périple me conduisit à Deir-es-Zor, dans le désert syrien à plus de deux cents kilomètres à l’est, une zone aride qui fut l’épicentre de mort lors du génocide arménien, un lieu qui a fini par incarner ce qu’Auschwitz signifie désormais dans l’histoire de la Shoah. Deux chapitres - «En route vers Alep, mai 2005» et «Ossements» - prolongent donc le récit. J’espère que le lecteur découvrira en eux la continuation organique de mon exploration à l’intérieur d’un sombre passé et de l’évocation de ma famille disparue.
J’ai saisi aussi cette occasion pour restituer au texte quelques petites choses qui avaient été retirées de mes premiers brouillons. Dans «Liberté, New Jersey», j’ai restitué quelques paragraphes concernant le rock’n'roll, dont un court développement à propos de Bob Dylan. Dans «Enchaînement de mots», je rends à mon père quelques paroles de sagesse qu’il m’a transmises. A l’occasion, j’ai identifié des amis par un ou deux mots de plus. J’ai modifié l’orthographe du nom de l’évêque Balakian, Krikor, son prénom d’origine, en Grigoris, orthographe classique de son prénom, qu’il adopta lors de son ordination et qu’il utilisa comme auteur. Enfin, comme tant de travaux de recherche significatifs sur le génocide arménien sont parus depuis la publication de la première édition, j’ai mis à jour la bibliographie, ajoutant certains ouvrages scientifiques importants publiés ces dernières années.

L’AUTEUR

Peter Balakian est né dans le New Jersey en 1951. Il enseigne à l’Université de Colgate. Il a publié cinq recueils de poèmes, dont le plus récent est June-tree : New and Selected Poems 1974-2000, ainsi que Le tigre en flammes. Le génocide arménien et la réponse de l’Amérique et de l’Occident (éditions Phébus, 2005).

Parution : 6 octobre 2011
Format : Broché
Nombre de pages : 416 p.
ISBN : 978-2940406395
Prix : 24 €

, , ,

Pas de commentaire

VANGO TOME 2 : UN PRINCE SANS ROYAUME

Timothée de Fombelle
Gallimard Jeunesse

vango-t2Un héros mystérieux et fascinant au cœur des années 1930, un extraordinaire roman d’aventures au souffle épique. Somptueusement saga !

RESUME

Poursuivi par les démons de son passé, Vango repart à l’aventure. A la fin des années trente, suspendu au sommet des gratte-ciel de New York, il affronte ses ennemis avec le moine Zefiro, et retrouve la piste de celui qui a détruit sa famille. Sa quête le fait passer tout près de la belle Ethel, l’amour de sa vie, lors de la chute du dernier grand dirigeable qui manque le blesser à jamais. Il croit alors se retirer du monde pour toujours. Mais déjà la guerre envahit l’Europe et le remet sur les routes…

PRESENTATION

New York, 1936. Accroché au sommet des gratte-ciel, Vango poursuit l’homme qui a causé son malheur et détient le secret de sa naissance. Mais la fuite de Vango ne connaît pas de trêve. Quel est le chasseur et quelle est la proie ? L’amour d’Ethel survivra-t-il à tant de tempêtes ?
A travers les champs de blé du New Jersey, les forêts du Caucase, le ciel de Paris ou de l’Écosse, ce second volume termine la saga de Vango et nous entraîne toujours plus loin, entre livre d’action, saga historique et roman d’amour.
Un héros de roman particulièrement attachant et envoûtant, mystérieux et fragile, mais aussi déterminé et irréductible.
Un style unique, d’une grande force, très maîtrisé, à la fois limpide et recherché, une construction riche en détours et retours qui aiguise l’intérêt et le suspense.
Un héros inoubliable et romantique, une aventure haletante, envoûtante, poétique. Timothée de Fombelle signe à nouveau un grand roman, après le succès international de TOBIE LOLNESS.

L’AUTEUR EN PARLE


Timothée de Fombelle - Vango Volume 2 : Un… Par Librairie_Mollat

EXTRAIT

AU COMMENCEMENT DE TOUT
Lakehurst, New Jersey, 1er septembre 1929
Un rectangle de blé écrasé leur faisait un lit à baldaquin.
Ils étaient allongés l’un près de l’autre. Les quatre côtés de ce lit étaient drapés de l’or des blés. Partout ailleurs les champs infinis se tenaient bien debout sous le soleil. On voyait le dirigeable posé sur la terre à deux kilomètres de là, comme une goutte d’argent tombée dans l’herbe.
Elle avait peut-être douze ans et lui quatorze. Elle l’avait suivi en courant à travers les blés qui se refermaient derrière eux.
- Va-t’en ! criait-il.
Elle ne comprenait pas où il allait.
Ils étaient maintenant blottis sur le sol, face à face. Elle pleurait.
- On se cache ? Pourquoi se cacher ?
Vango posa deux doigts sur la bouche d’Ethel.
- Chut… Il est là. Il me suit.
Les épis ne bruissaient même pas. Le silence était absolu. Mais il y avait la note continue de l’été, cette note grave qu’on pourrait appeler le bruit du soleil. Vango avait le regard fou.
- Dis-moi ce qui se passe…, murmura-t-elle.
La terre desséchée buvait le petit trait de larme d’Ethel.
- Il n’y a personne… Je ne te reconnais plus, Vango. Qu’est-ce que tu as ?
Ethel ne le connaissait que depuis vingt jours à peine, mais il lui semblait que cette rencontre était au commencement de tout et que, de son existence entière, elle n’avait jamais connu quelqu’un d’autre.
Vingt jours. Une éternité passée ensemble. N’avaient-ils pas eu le temps de faire le tour du monde ?
Ils en avaient même oublié les autres passagers du Graf Zeppelin, la foule à chaque escale, les journaux du monde entier qui parlaient de l’aventure du grand dirigeable, le magnésium des flashes en pluie blanche sur eux…
Dans leur esprit, c’était comme s’ils avaient volé seuls pendant tout ce temps. De New York à l’Allemagne, puis sans escale jusqu’au Japon. Après cinq jours à se perdre dans Tokyo, ils avaient enjambé en trois jours le Pacifique, ils avaient survolé dans un essaim de petits avions la baie de San Francisco au coucher du soleil, ils avaient été ovationnés à Los Angeles, à Chicago, et s’étaient enfin posés à Lakehurst tout près de New York.
Il fallait au moins une vie entière pour cela. Ou peut-être deux vies collées l’une à l’autre ?
- Je t’en supplie, souffla-t-elle. Dis-moi de quoi tu as peur. Je peux t’aider.
Il appuya à nouveau sa main ouverte sur les lèvres d’Ethel. Il venait d’entendre un craquement, comme le déclic d’une arme qu’on charge.
- Il est là.
- Qui ?
Ethel se laissa glisser sur le dos.
Vango n’était plus le même.

LU DANS LA PRESSE

« Vango porte haut le flambeau du roman d’aventures, assurément ce qui s’écrit de mieux aujourd’hui pour la jeunesse. »
LE FIGARO LITTÉRAIRE

« Un roman qui happe le lecteur. »
LIRE

« Un roman d’aventures qui vous ouvre grand les yeux. Et le cœur tout autant. »
TELERAMA

« Vango est le meilleur roman jeunesse de l’année. »

EUROPE I

« Un événement, une écriture toujours aussi généreuse. »
France Info

timothee-de-fombelle1L’AUTEUR

Timothée de Fombelle est né en 1973. Passionné de théâtre, il écrit très tôt ses premières pièces et devient aussi professeur de lettres. En 2006 paraît son premier roman, Tobie Lolness. Ce récit, couronné de nombreux prix et traduit dans près de 30 langues, rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Depuis, Timothée de Fombelle a publié d’autres histoires pour la jeunesse et continue à écrire pour la scène.

Parution : 6 octobre 2011
Format : Broché
Nb de pages : 400 p.
ISBN: 978-2070638918
Prix : 17 €

,

Pas de commentaire

VANGO TOME 1

Timothée de Fombelle
Gallimard Jeunesse

vango-t1Au cœur des années 30, l’extraordinaire destin d’un jeune fugitif en quête de lui-même.

« J’ai mis dans ce roman tout ce qui compte pour moi : le souffle de l’aventure, la fragilité, la cruauté, la beauté des existences. Je voulais une saga qui emporte le lecteur, mais qui laisse chez lui des traces. »
(Timothée de Fombelle)

RESUME

Paris, 1934. Sur le parvis de Notre-Dame, une course-poursuite s’engage entre la police et Vango, 19 ans, au moment où il va être ordonné prêtre. Vango leur échappe. Il est accusé d’un crime. Le passé de Vango se révèle plein de mystères. À 3 ans, il est trouvé avec sa nourrice sur une île, au large de la Sicile. A dix ans, il découvre dans une île voisine un monastère secret. Il noue des liens avec les moines, part pour l’Allemagne puis pour Paris où il entre au séminaire. Il se sent menacé depuis toujours et, en effet, des espions russes sont à ses trousses. Mais qui est-il vraiment ? Dans sa fuite, il croise des personnages forts et inoubliables, comme Eckener, le commandant du Graf Zeppelin, le commissaire Boulard, le père Zefiro. Il y a l’amour de la belle Ethel. Il y a le bruit croissant de la guerre…
Vango va découvrir une partie de son histoire, mais bien des mystères demeurent…

PRESENTATION

La première partie d’un magnifique roman d’aventures, au rythme haletant, construit comme un puzzle, situé dans la période historique passionnante de l’entre-deux guerres.
Timothée de Fombelle a l’art de créer des univers romanesques d’une grande beauté : ici, il nous emporte des toits de Paris aux falaises des îles de Siciles, dans l’atmosphère étrange d’un château en Ecosse, ou encore à bord d’un Zeppelin: des voyages fabuleux, basés sur des faits véridiques.
Un héros de roman particulièrement attachant et envoûtant, mystérieux et fragile, mais aussi déterminé et irréductible.
Un style unique, d’une grande force, très maîtrisé, à la fois limpide et recherché, une construction riche en détours et retours qui aiguise l’intérêt et le suspense.

LA BANDE ANNONCE


Bande annonce VANGO de Timothée de Fombelle Par GallimardJeunesse


ENTRETIEN AVEC L’AUTEUR

Après une fable écologique dans un monde miniature, vous nous surprenez avec un récit d’aventure qui se déroule pendant l’entre-deux guerres. Pourquoi avoir choisi cette période ?
J’aime les lieux et les périodes intenses, denses. L’arbre de Tobie était une réduction de notre monde. Dans ces univers très concentrés, les héros se révèlent. Vango naît en 1915. Pendant ses trente premières années, il traverse la période la plus dramatique et passionnante du siècle. Il n’y avait plus qu’à tendre le fil de l’aventure au-dessus de ce monde et d’y lancer mon héros !

Votre précédent roman Tobie Lolness, nous entraînait sur la cime des arbres. Vango, se déroule en partie à bord d’un Zeppelin. Vous aimez prendre de la hauteur ?
Je pense que la plus belle sensation à transmettre à un lecteur, c’est le vertige ! Plus haut, plus fort, plus rapide ou au contraire beaucoup plus lent, c’est ce qui justifie l’existence de la littérature aujourd’hui. C’est vrai que l’aventure des grands dirigeables me passionne depuis toujours. C’est cette magie de l’histoire réelle que j’ai voulu mettre dans Vango. Autour de 1930, le Zeppelin reliait l’Allemagne au Brésil en trois jours et trois nuits, presque en silence, dans un confort extraordinaire, avec juste l’odeur de la mer, et les cris des singes quand on survolait l’Amazonie. Comment ne pas en rêver ?

Quels sont les romans d’aventure qui ont marqué votre enfance ?

Impossible d’en faire la liste. Je n’ai jamais autant lu qu’entre 10 et 15 ans. J’ai toujours aimé les romans qui me tenaient captif. Les livres de Dumas ont été de ceux-là. Le rythme, l’émotion, mais aussi une certaine démesure, une aventure donnée généreusement, sans compter !

EXTRAIT

LA VOIE DES ANGES
Paris, avril 1934
Quarante hommes en blanc étaient couchés sur le pavé.
On croyait voir un champ de neige. Les hirondelles frôlaient les corps en sifflant. Ils étaient des milliers à regarder ce spectacle. Notre-Dame de Paris étendait son ombre sur la foule assemblée.
Soudain, tout autour, la ville parut se recueillir.
Vango avait le front contre la pierre. Il écoutait sa propre respiration. Il pensait à la vie qui l’avait conduit ici. Pour une fois, il n’avait pas peur.
Il pensait à la mer, au vent salé, à quelques voix, quelques visages, aux larmes chaudes de celle qui l’avait élevé.
La pluie tombait maintenant sur le parvis mais Vango n’en savait rien. Allongé par terre au milieu de ses compagnons, il ne regardait pas fleurir l’un après l’autre les parapluies.
Vango ne voyait pas la foule des Parisiens réunis, les familles endimanchées, la dévotion des vieilles dames, les enfants qui passaient sous les jambes, les pigeons engourdis, la danse des hirondelles, les badauds debout sur les fiacres, ni les yeux verts, là, sur le côté, qui ne regardaient que lui.

timothee-de-fombelleL’AUTEUR

Timothée de Fombelle est né en 1973. D’abord professeur de lettres, il écrit très tôt pour le théâtre. Ses pièces ont toutes été mises en scène ou éditées. En 2006 paraît son premier roman, Tobie Lolness. Un roman magnifique et inoubliable qui est couronné de nombreux prix, traduit en 28 langues et rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Depuis, Timothée de Fombelle a publié ou adapté d’autres histoires pour la jeunesse et continue à écrire pour le théâtre.

Parution : 18 mars 2010
Format : Broché
Nb de pages : 370 p.
ISBN : 978-2070631247
Prix : 17 €

,

Pas de commentaire

ANTARTIC. A TRIBUTE TO LIFE IN THE POLAR REGIONS

Michael Poliza
TeNeues

antarticSuperbe, splendide, merveilleux, magnifique … comme toujours avec TeNeues. Des photos d’une qualité à couper le souffle sur lesquelles on s’attarde pour laisser son imagination s’imprégner de tant de beauté. Majestueux !

PRESENTATION

Suite à son étourdissant safari photo dans « AFRICA » et à son expédition sans précédent en hélicoptère de l’Europe jusqu’à l’Afrique dans « EYES OVER AFRICA », le photographe Michael Poliza, récompensé pour son travail, à cette fois décidé de s’aventurer dans les régions polaires.
Pour son projet ANTARCTIC, Michael Poliza, a entrepris plusieurs expéditions dans les régions les plus menacées par les changements climatiques.
Avec son inimitable association de gros plans et de paysages dignes de décors de cinéma, Poliza nous délivre toute la magie de ces paradis glacés. Il nous montre par exemple des ours polaires gambadant dans des étendues de fleurs violettes au milieu d’un paysage arctique somptueux, des icebergs multicolores et variés, et une multitude d’endroits rares et sauvages.
Poliza capture une fois de plus, les trésors naturels les plus vulnérables – les rares paysages vierges de notre planète toujours dans leurs états originels.

“Poliza has taken wildlife and landscape photography to a new level…”
Cape Times

- An epic journey across Earth’s majestic frozen landscapes
- A must-have for all nature lovers and fine art aficionados
- WWF Germany has announced Michael Poliza as WWF Ambassador

Following his stunning photo-safari in Africa and an unprecedented helicopter voyage from Europe to Africa in Eyes over Africa, the award-winning photographer has ventured to the polar regions. With his inimitable blend of intimate close-ups and cinematic landscapes, Poliza leads us through the magical worlds of these frozen paradises most threatened by global warming.
Poliza shows polar bears as they frolicked among purple fireweed against the majestic Arctic backdrop, varied and multicolored icebergs, as well as a number of rare and endangered species. Poliza once again captures the most vulnerable treasures—still ensconced in our planet’s few pristine landscapes.

Quelques photos sur le site de l’Editeur TeNeues. C’est ICI !

Parution : 01 octobre 2009
Langue(s)    Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien
Nb de pages : 405 p.
Format : Relié
Couverture rigide.
Dimension : 29 x 37 cm
ISBN : 978-3-8327-9317-3
Prix : 29,90 €

September 15, 2009
Language: English
408 pages
Dimension: 14.8 x 11.9 x 2.1 inches
ISBN: 978-3832793173

antartic11

antartic2

© ANTARCTIC - A Tribute to Life in the Polar Regions by Michael Poliza, published by teNeues, www.teneues.com, Photo © 2009 Michael Poliza. www.michaelpoliza.com

, , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.