Archive pour juin 2011

“RENDS-MOI MES LEGIONS !” LE PLUS GRAVE DESASTRE DE L’ARMEE ROMAINE

Luc Mary
Larousse

A travers les récits des historiens antiques, tels Tacite ou Dion Cassius, Luc Mary retrace ici, dans un style vif et précis, l’histoire du plus grave désastre de l’armée romaine.

rends-moi-mes-legions

Trois légions, six cohortes d’auxiliaires et trois ailes de cavalerie, soit plus de vingt mille soldats, auxquels il faut ajouter une dizaine de milliers de civils : tel est le cortège qui avance, sous les ordres du général romain Varus, en ce matin brumeux du mois d’octobre de l’an 9.

De retour d’une expédition en Germanie, cette foule de combattants, étirée sur une quinzaine de kilomètres, s’enfonce dans la forêt de Teutoburg pour rejoindre les camps fortifiés sur le Rhin. Or, tapis dans les taillis, des milliers de guerriers chérusques, le torse nu pour impressionner leurs adversaires, le visage et le corps peinturlurés de blanc, les épient, attendant le moment propice pour se jeter sur eux…

A travers les récits des historiens antiques, tels Tacite ou Dion Cassius, Luc Mary retrace ici, dans un style vif et précis, l’histoire du plus grave désastre de l’armée romaine.

REVUE DE PRESSE /
La critique de Nicolas Bernard sur Histobiblio.com :

«  Deux mille ans auparavant eut lieu l’une de ces batailles qui, dit-on, décident du sort de tout un continent. En octobre de l’an 9 ap. J.C., plus de 20.000 légionnaires romains regroupés en trois légions, revenant d’une expédition menée en Germanie, furent exterminés par des milliers de guerriers chérusques conduits par Arminius, jadis officier de l’armée romaine. Ce désastre, dit de Teutoburg, marqua virtuellement le terme de la colonisation de la Germanie au-delà du Rhin. Les légions impériales eurent beau, par la suite, écraser les Chérusques au cours d’une campagne punitive, elles ne purent se maintenir en Germanie, décimées qu’elles furent par les aléas climatiques. Or, ce fut de cette région que déferlèrent, plus de trois siècles plus tard, les « invasions barbares »…
L’épisode de Teutoburg a fait depuis l’objet d’une construction mémorielle, en Allemagne, similaire à celle de l’édification du mythe gaulois en France, Arminus – Hermann, outre-Rhin – étant devenu l’équivalent de Vercingétorix, héros national résistant victorieusement à l’envahisseur latin. La réalité, comme toujours, apparaît plus complexe que la légende. Le désastre romain de Teutoburg, démontre Luc Mary dans cette vivante synthèse, n’était pas inscrit dans les astres, et doit être interprété à la lumière du contexte, celui d’une occupation romaine de la Germanie qui s’est révélée créer des contacts entre civilisations, mais a été également source d’abus, fédérant ainsi des tribus germaines désireuses de recouvrer leur indépendance. Or, l’incompétence militaire du légat Varus, le gouverneur local, n’a eu d’égale que les extraordinaires aptitudes d’Arminius, Chérusque servant l’armée romaine mais décidé à lutter contre l’Empire. Arminius, lui, a percé le point faible des légions : en combat frontal, elles sont invincibles, mais un harcèlement continuel de leurs lignes de communications en territoire forestier serait à même de mener à leur anéantissement. Cette stratégie de guérilla a porté ses fruits, aboutissant à l’une des pires débâcles que connaîtra l’armée impériale, au point de susciter la dépression du Princeps Auguste.
Luc Mary nous raconte cette sanglante page d’histoire avec un réel talent pédagogique, nous entraînant à sa suite aux confins de l’Empire romain, dans les forêts de Germanie, où se posent les fondations de cet affrontement décisif. De cet épisode bien plus passionnant qu’un simple péplum, il nous en rappelle également les conséquences, sur le moment comme sur la longue durée : indéniablement, Teutoburg aura contribué à vicier la puissance romaine, à l’instar d’autres défaites (Cannes, Andrinople, etc.) qui font l’objet d’une rapide description en annexe… »

http://www.histobiblio.com/Rends-moi-mes-legions.html

Pages: 204 p.
Format: Broché
Dimensions: 14.0 x 21.0 x 1.2 cm
ISBN: 9782035848420
EAN13: 9782035848420

,

Pas de commentaire

PARLE-LEUR DE BATAILLES, DE ROIS ET D’ELEPHANTS

Mathias Enard
Actes Sud

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants traite bien de Michel-Ange, de son supposé séjour à Constantinople, en 1506, alors qu’il fuit le pape Jules II  pour lequel il dessinait le plan d’un tombeau – le tout, sans avoir touché un sou. Las, le célèbre sculpteur de David répond à la proposition du sultan Bajazet  de venir construire un pont qui enjamberait la Corne d’Or.

parle-leur-de-batailles-de-rois-et-denphants

Mais ce n’est pas pour découvrir les rives du Bosphore que l’artiste s’engage : flatté de passer après Leonard de Vinci, dont le projet fut refusé, c’est l’appât du gain et de la célébrité mondiale qui le jette dans le dédale des rues de Constantinople.

Mathias Enard dresse le portrait d’un homme vaniteux, orgueilleux, colérique, névrosé, solitaire, manquant cruellement d’assurance : « “c’est peut-être dans la frustration qu’on peut trouver l’énergie de son art” » nous dit-il. Il préfère gratter la couche de vernis surplombant la légende pour mettre le doigt sur l’humanité de l’artiste plutôt que de combler d’éloges un être supposé supérieur. Ses problèmes d’argent, ses sautes d’humeur, ses angoisses, sa peur maladive du complot, ses pannes d’inspiration, sa propre condition d’homme sont autant de palettes avec lesquelles Mathias Enard compose des chapitres, qui constituent autant de voies de passage entre l’homme et l’artiste.

Tout le projet d’Enard tient peut-être dans cette phrase: «” le sculpteur sans égal, futur peintre de génie et immense architecte n’est plus qu’un corps, tordu par la peur et la nausée” ». Michel-Ange dans sa condition humaine, avant tout.

Enard nous confirme, à la fin de Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (mais on l’avait quand même bien deviné) que le roman n’est pas précisément un récit historique. Il s’est pourtant appuyé autant qu’il le pouvait sur des vérités : ainsi, il traduit des lettres, reproduit des dessins, s’appuie sur la biographie de Michel-Ange par Ascanio Condivi, mais c’est ainsi, « “pour le reste, on n’en sait rien” ». A partir de là, Mathias Enard peut nous emmener là où bon lui semble, la fiction peut s’emparer des faits dans les règles de l’art.

Alors, l’auteur livre Michel-Ange aux assauts de l’amour, qui le laissent de marbre. Les affres du désir. Avec une écriture et un style sensuels, Mathias Enard donne vie à un être androgyne, à un poète transi d’amour pour le sculpteur, qui sont l’occasion de multiplier les points de vue, de raconter d’autres histoires, à propos de batailles, de rois et d’éléphants, qui comptent parmi les passages les plus lyriques du livre, les plus jouissifs, de ceux qui laisseront un souvenir impérissable: « “Je sais que les hommes sont des enfants qui chassent leur désespoir par la colère, leur peur dans l’amour ; au vide, ils répondent en construisant des châteaux et des temples. Ils s’accrochent à des récits, ils les poussent devant eux comme des étendards ; chacun fait sienne une histoire pour se rattacher à la foule qui la partage” ».

Même les descriptions de cette ville aux saveurs colorées qu’est Constantinople sont emplies de lyrisme, d’une force poétique : « “la Corne d’Or se perd dans des méandres de brume obscure, et, à l’est, le Bosphore dessine une barrière grise dominée par les épaules sombres de Sainte-Sophie, gardienne du fossé qui les sépare de l’Asie” ».

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants interroge les limites de l’artiste face à son œuvre, le processus de création, et en profite pour revisiter un mythe. Assurément, un roman de la rentrée à ne pas manquer. Puisse Mathias Enard nous parler encore longtemps d’autres batailles, d’autres rois et d’autres éléphants.

REVUE DE PRESSE /
La critique de Stéphane Bernard et Delphine Gorréguès
pour Zone (17 août 2010) :

« Dans ce livre, Mathias Enard nous parle de batailles : celles que mène Michel-Ange pour créer, face à la matière, à l’adversité et aux contingences de la vie, face aux tentations qui pourraient l’en détourner, et face à ces puissants qui sont ses commanditaires. Donc il nous parle aussi de rois : le pape Jules II, brutal et mauvais payeur, que quitte Michel-Ange pour le Grand Turc, qui l’invite à Constantinople construire un pont sur le Bosphore. Et il y aura même un (magnifique) éléphant, rencontré et dessiné par Michel-Ange.
Mathias Enard tient donc la promesse de son titre, tiré d’une phrase fort énigmatique de Kipling et dont on se demande bien, au départ, ce qu’elle fait là. En fin de compte tout y est.
Reprenons. Nous sommes en 1506, Michel-Ange doit réaliser un tombeau pour le pape. Par manque de fonds, il stoppe son projet et en accepte un autre, insolite. Le sultan de Constantinople l’invite dans son royaume afin de construire un pont au-dessus de la corne d’or. Quel défi alléchant ! Là où Léonard de Vinci a échoué, il réussira. Des traces de cet épisode existent, de nombreux autres détails et épisodes de cette aventure sont documentés. Le reste, Mathias Enard l’imagine et nous le fait vivre à travers de très courts chapitres où l’on vit Michel-Ange au travail, notant, dessinant, imaginant. Mais surtout s’imprégnant, vivant cette ville pour être capable de lui imaginer un chef d’oeuvre: « Un pont surgit de la nuit, pétri de la matière de la ville. »
Nous vivons un processus de création à travers les promenades, les dérives, les désirs, la comptabilité minutieuse des marchandises, des épices, la fréquentation des rues, l’envoûtement des danses et la subtilité des poèmes.
Cependant, ne cherchez pas, ce pont n’existe pas et c’est bien là le thème du livre : comment il aurait pu être et pourquoi il n’a pas été. Alors que tout le reste, vécu par Michel-Ange à Constantinople, a forcément existé. Car c’est grâce à cet épisode turc (entre autres) que Michel-Ange, qui n’a alors pas trente ans, va pouvoir encore un demi-siècle continuer à affronter batailles, rois et éléphants en tous genres.
Ce court récit est très limpide, d’une écriture simple et poétique. La poésie joue d’ailleurs un rôle à travers la figure énigmatique d’un poète khosovar passionnément épris de la splendeur de Michel-Ange, par ailleurs décrit par Mathias Enard comme fort peu attirant physiquement. Si on compare cette vie imaginaire à celles brossées par Jean Echenoz dans ses trois derniers romans, on est est frappé par la différence : le regard d’Echenoz est tout en acuité, en justesse du trait, mais aussi plein de distance, parfois d’ironie mordante. Enard, lui, nous brosse un portrait tout en rondeur, englobant tout une ville, tout un environnement humain dans sa description du personnage. Toute une vie, même si elle n’est encore qu’en devenir dans ces moments où il erre « en compagnie des tristes et des coeurs brisés ». »

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants,
de Mathias Enard
(Actes Sud)
Pages : 154 p.

Enhanced by Zemanta

, , ,

Pas de commentaire

LES ELFEES (LES ELFEES, TOME 4)

Weissengel, Carrère, Dollphane

Editeur:Dargaud

On pensait la magie disparue de ce monde, les créatures fabuleuses tombées dans l’oubli, c’était sans compter sur les Elfées. Ce groupe de quatre musiciennes porte l’espoir de tout le peuple féérique. Lou, Nina, Yoshi et Izel vont s’unir pour faire revivre ces Légendes.

les-elfees-4

Alors qu’Izel et Yoshi participent à un échange scolaire au Japon, elles sont contactées par les Kami, les survivants d’un monde féérique japonais décimé par la guerre. Loin de chez elles, elles vont devoir demander de l’aide à Lou et Nina, leurs deux acolytes, car la magie des Elfées n’est efficace que lorsque les quatre amies sont réunies. Un album super kawaii de la série préférée de toutes les lectrices du magazine Julie.

Encore une très belle histoire de Serge Carrère agrémentée du dessin très réussi de Weissengel d’après l’oeuvre de Dolphane. Un tome 4 qui est ne dénote aucunement par rapport aux tomes précédents. Si vous n’avez pas d’idées cadeaux, en voici un de choix.

les-elfees-4-11

Série : Les Elfées

Auteur : Carrere, Weissengel & Dolphane

Type de reliure : Album cartonné

Editeur : Dargaud

Pages:56 p.

Format:Album

Dimensions:30.0 x 22.7 x 1.0 cm

ISBN:9782205064667

EAN13:9782205064667

,

Pas de commentaire

LE PARFUM DE L’INVISIBLE TOME 01 / REEDITION COULEUR

Milo Manara
Glénat / Collection: Adulte

La superbe Miel nous faisait déjà fantasmer (à mort !) en noir et blanc ! Alors, une réédition en couleurs, on dit OUI !

le-parfum-linvisible-tome-1

Après avoir inventé une potion d’invisibilité, un homme, toujours puceau, découvre le sexe et ses raffinements grâce à une beauté faussement ingénue. Il en devient complètement obsédé, et assaille la belle, qui va en retour faire son éducation des sens sans le voir… mais pas sans ressentir ses attentions !

Bien sûr, le parfum caramel de l’homme invisible reste à imaginer, mais voir les jambes de Miel, les seins de Miel, parés de ce léger hâle d’or qu’ont les peaux blondes au soleil… À cette perspective, on rêve d’être un pinceau gorgé de couleurs.

Au passage, Manara en profite pour tracer une esquisse peu complaisante du monde de la jet-set : savoureux !

le-parfum-linvisible-tome-1-1le-parfum-linvisible-tome-1-2

Nb de pages: 62 pages
Parution : 27 janvier 2010
Dimensions: 31.6 x 23.4 x 1.2 cm
ISBN-10: 272347285X
ISBN-13: 978-2723472852

Enhanced by Zemanta

,

Pas de commentaire

KEN GAMES, T3 CISEAUX MARTIAL TOLEDANO, JOSE ROBLEDO

José Robledo, Marcial Toledano

Éditeur: Dargaud

Ils se nomment Pierre Fermat, Thierry-Jean Feuille alias TJ et Anne Parilou. Ils sont amis. La façade extérieure de leur vie semble lisse et réglée au cordeau : Pierre est un mathématicien à l’avenir prometteur, TJ un banquier propre sur lui et Anne une institutrice qui rêve d’écrire des histoires pour les enfants. La vérité est que chacun d’eux a ses secrets pas toujours avouables et cultive l’art du mensonge avec talent !

ken-games-3-3-ciseaux

Un jeu bien évidemment dangereux mais toute vérité n’est pas toujours bonne à dire.

Ce troisième album de Ken Games constitue la conclusion de cette trilogie machiavélique dans laquelle chaque personnage a de bonnes (ou de mauvaises !) raisons de ne pas révéler toute la vérite… qui n’est d’ailleurs pas toujours bonne à dire.

Après Pierre et Thierry-Jean, les “meilleurs amis du monde”, les auteurs s’attardent surtout sur le personnage d’Anne qui se révèle sous un jour inattendu… Un récit explosif qui a permis de révéler Robledo et Toledano, deux auteurs dont le travail a été salué par les libraires et la critique.

Ciseaux (Ken Games , Tome 3 )

José Robledo, Marcial Toledano

Éditeur: Dargaud

Pages: 54 p.

Format: Album

Dimensions: 32.0 x 24.3 x 1.1 cm

ISBN: 9782205063813

EAN13: 9782205063813

Enhanced by Zemanta

, , ,

Pas de commentaire

FREAK ANGELS (FREAK ANGELS, N° 2)

Warren Ellis, Paul Duffield,

Kid Toussaint (Traducteur)

Les Editions du Lombard

Il y a vingt-trois ans, en Angleterre, douze enfants étranges naquirent exactement au même moment. Il y a six ans, ce fut la fin du monde. Aujourd’hui, onze personnes étranges âgées de 23 ans protègent Whitechapel, sans doute le dernier quartier viable d’une Londres inondée. Voici ce qu’il s’est passé ensuite…

No title

Dans un monde post-apocalyptique, des personnes aux capacités hors normes vivent dans un quartier protégé contre les menaces extérieures. Univers original et ambiance atypique pour un comics envoutant signé Warren Ellis.

Le monde a connu une fin tragique. « Freakangels » raconte la suite.

Dans le quartier de Whitechapel, onze des douze enfants ont reconstitué une petite communauté sur laquelle ils veillent, bien aidés par leurs pouvoirs télépathiques. Car le danger rôde : des survivants désireux de piller leur quartier, bien sûr, mais aussi Mark, le 12e membre, celui qu’ils ont chassé et tué… Alors, pourquoi une jeune femme armée vient-elle réclamer vengeance pour ses frères éliminés par Mark, la semaine précédente…?

Un récit hors du commun signé par le scénariste de « Authority » et « Transmetropolitan ».

Une série prévu en 6 volumes.

freak-angels

REVUE DE PRESSE /

La critique de Bedetheque.com /

« steampunk, pouvoirs psychiques et dialogues ciselés » :

« Freakangels, c’est un des trésors méconnus du monde des comics. Une série dont un épisode est publié gratuitement sur internet chaque vendredi. Le scénariste virtuose Warren Ellis (Transmetropolitan, Desolation Jones…) y fait évoluer des héros liés par des pouvoirs psychiques mystérieux et par le besoin de survivre dans une Londres sous eau après une catastrophe (à laquelle ils semblent mêlés). L’intrigue est riche, les personnages solides, les dialogues sonnent vrai, le monde post-catastrophique évite les clichés à la Mad Max… et le dessin, efficace mais riche, sert parfaitement l’histoire, ce qui ne gâche rien. A découvrir »

REVUE DE PRESSE /

Ce qu’on en pense sur la planète BD :

« Les lecteurs de comics ont forcément déjà entendus parler de Warren Ellis, un scénariste britannique dont la verve acide s’est baladée sur de nombreux titres, apportant à chaque fois bon nombre d’idées. Avec Freak Angels, l’auteur s’est lancé dans un pari plutôt osé : publier sur le net une série en entier. Rien d’étonnant pour cet artiste toujours à l’affût des moindres progrès technologiques, qui s’est, pour le coup, associé à un artiste inconnu jusqu’ici, Paul Duffield. Tous deux réussissent à créer un univers totalement original où un groupe de personnes possédant des capacités psychiques, les Freak Angels, essaient de survivre après un monde qu’ils ont eux-mêmes amené à sa fin.

La narration habituellement très dynamique d’Ellis surprend ici par le temps pris pour installer chaque personnage, on découvre KK, puis Connor, puis Sirkka etc. Malgré un rythme assez lent, on ne s’ennuie jamais, certainement en raison de dialogues très travaillés (une habitude chez Ellis), et une traduction de qualité. En mélangeant une ambiance post-apocalyptique à une atmosphère mystérieuse, Freak Angels possède une base scénaristique solide qui devrait véritablement s’épanouir dans les 5 tomes à venir. La publication sur le net aurait pu présager d’une certaine irrégularité dans les dessins… Or sur peu de cases par pages (4 en moyenne), Paul Duffield montre un trait fin et détaillé, dont le style montre une véritable influence du manga, à l’instar par exemple des frères Luna sur Ultra. Duffield assure lui-même la colorisation, pour un visuel qui en déstabilisera peut-être quelques uns de prime abord, mais les convaincra bien vite. Premier comics pour Le Lombard et premier succès, Freaks Angels introduit de la meilleure des façons un récit qui risque d’être extrêmement palpitant. »

Pages:146 p.

Format:Album

Dimensions:27.0 x 18.0 x 1.7 cm

ISBN:9782803627370

EAN13:9782803627370

Enhanced by Zemanta

, ,

Pas de commentaire

LA SAVOIE ET L’EUROPE 1860-2010. UN DICTIONNAIRE HISTORIQUE DE L’ANNEXION

Sous la direction de Christian Sorrel & Paul Guichonnet
Editeur : La Fontaine de Siloé

1860 : pour la première et la dernière fois, « l’Affaire de Savoie » occupe le centre de la scène européenne… Après quelque mille ans d’histoire, voici la Savoie en face de son destin. Va-t-elle se rallier à l’Italie naissante, jeune nation en formation, opter pour la Suisse et devenir un canton de la Confédération helvétique ou se rattacher à la France, le pays où « vont nos rivières » ?

Les souverains tranchent, les Savoyards votent. Ce sera la France. La Savoie se fond dans la Grande Nation, ses guerres, 1870, 1914, 1939, ses victoires économiques, l’énergie, le tourisme…

Mais la Savoie, jalouse de son passé, cultive sa mémoire au rythme des commémorations. En 1889, elle célèbre la Grande Révolution française ; en 1910, ses fiançailles avec la République ; en 1960, ses noces avec la Mère Patrie dans un bel élan tricolore, tout rempli de ferveur nationale…

En 2010, que reste-t-il de l’événement fondateur d’il y a 150 ans ?
Oui ! Demain, quelle sera la couleur de la fête ?

Ouvrage réalisé sous la direction de Christian Sorrel (Université de Lyon) et Paul Guichonnet (Université de Genève),
avec la collaboration de Victor Monnier (Université de Genève) et Bruno Berthier (Université de Savoie).

dictionnaire-historique-de-lannexion

REVUE DE PRESSE /
Le contexte historique sur MEMO :

« L’ Annexion de la Savoie est le nom générique donné à la réunion, selon l’expression utilisée dans le traité, de l’ensemble de la Savoie (futurs départements de la Savoie et de la Haute-Savoie), correspondant au duché homonyme, et du comté de Nice, alors partie intégrante du royaume de Sardaigne, à la France en 1860. Bien que le pays fût occupé voire annexé à plusieurs reprises (par les Français : 1556-1559 ; 1600-1601 ; 1689 puis 1703-1713 ; par les Espagnols 1742-1749 ; à nouveau par la France durant la Révolution de 1792 à 1814), l’expression renvoie à la clause de prévue par l’ Article premier du traité de Turin du 24/mars/1860.
Si le mot est le terme retenu lors des débats de 1860, préféré à celui de , c’est celui de qui apparaît dans le texte du traité de 1860. En effet, celui-ci donne l’impression que les populations consentent aux décisions des princes. Cette acceptation est d’ailleurs mise en avant avec les résultats du plébiscite d’avril 1860. Ce terme est d’ailleurs repris lors du cinquantenaire de 1910 (voir infra). Cependant, lors des commémorations du centenaire de 1960, les documents officiels utiliseront plutôt celui de , que l’on retrouve encore lors des célébrations du cent-cinquantenaire. Toutefois, les historiens savoyards, comme Jacques Lovie ou Paul Guichonnet, lui préfèrent le terme , qui correspond plus à la réalité juridique.
Les principales villes de Savoie possèdent une rue de l’Annexion. Toutefois, l’expression est beaucoup plus présente dans le nord de la Savoie que dans le sud, où Chambéry, ex-capitale du duché, l’a faite remplacer en l’avenue du Général de Gaulle.
Le 21/juillet/1858, l’empereur Napoléon III et Camille Benso, comte de Cavour, président du conseil du Royaume de Piémont-Sardaigne, se rencontrent secrètement à Plombières pour discuter d’une aide au royaume d’Italie dans sa lutte contre l’Empire autrichien, en échange des territoires savoyards et niçois. À la suite, un traité est signé à Turin le 26/janvier/1859 pour sceller l’alliance franco-piémontaise par le prince Napoléon Jérôme, qui se marie quatre jours plus tard avec la princesse Clotilde de Savoie.
Cependant, le 7/juillet/1859, à la suite de l’armistice de Villafranca, Napoléon III renonce à la Savoie, dans la mesure où . À leur passage, les troupes françaises sont acclamées par les populations savoyardes, pour leur aide à la cause italienne. Cavour, ne voyant aboutir ses projets, doit abandonner le pouvoir et laisser la place à l’impopulaire Urbain Ratazzi.
De août 1859 à janvier 1860, la Savoie est parcourue par l’incertitude de son avenir. Les libéraux se mobilisent en faveur de l’attachement de la Savoie pour leurs souverains. Un parti annexionniste - pro-français - voit le jour, tandis que dans le nord du duché, l’idée d’un rattachement à la Suisse voit le jour.
Ainsi le 25/juillet/1859, vingt-cinq ou trente personnalités savoyardes sans réelles envergures politiques ou économiques, principalement chambériennes, menées par le docteur Gaspard Dénarié et l’avocat Charles Bertier, rédacteur en chef du journal conservateur Courrier des Alpes, posent une adresse au roi Victor-Emmanuel II de Savoie lui demandant de prendre en compte les vœux de la province ducale :
Ces mots sont l’affirmation d’une , selon la La Revue des Deux Mondes. Cette adresse fait l’objet d’un pétitionnement à travers la Savoie, marquant à partir d’août un mouvement d’opinion à travers le pays, et notamment à travers la presse savoyarde, turinoise, genevoise et française… »

Dossier sur MEMO :
http://www.memo.fr/Article.asp?ID=REG_SAV_009

Enhanced by Zemanta

, ,

Pas de commentaire

CUISSON EN CROUTE - DE SEL, D’ARGILE, D’ALGUES…

Artémis (Editions)

La cuisson sous une croûte de sel, d’argile, d’algues, de cacao, permet de conserver aux aliments toutes leurs saveurs et surtout toutes leurs vitamines et leurs minéraux, puisqu’il s’agit d’une cuisson à la vapeur. Diététique et savoureuse, elle est remise au goût du jour dans ces 30 recettes à base de viandes, de poissons, de légumes et même de desserts.

cuisson-en-croute

Une des succulentes recettes de ce livre :
Faites colorer le filet mignon de porc dans une poêle avec le beurre et réservez.
Mélangez le foin, le romarin avec la pâte à pain.
Etalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Assaisonnez le mignon de porc et enveloppez-le de pâte à pain.
Laissez reposer 45 min à température ambiante.
Enfournez la viande dans un four chaud à 180 °C (th. 61 pendant 40 min.
Servez chaud.

Editeur : Artémis (Editions)
Collection : Tendance recettes
ISBN : 978-2-84416-988-4
EAN : 9782844169884
Nb. de pages : 64 pages
Poids : 275 g
Dimensions : 19,5cm x 22cm x 0,8cm

, ,

Pas de commentaire

BD JEUNESSE : CATHEDRALES. L’ART FRANÇAIS

Julien Grycan, Antek
Editions du Signe

Clément veut devenir tailleur de pierre. Au fil des chantiers sur lesquels il est embauché, une découverte de la construction des cathédrales gothiques françaises.

cathedrales-lart-francais

Julien Grycan a dessiné pour les journaux Fripounet et Patapon.
Il a été l’assistant de Gilles Chaillet pour Vasco (Le Lombard)
dessinateur sur la série télé TINTIN
Michal Turek - la ville des lumières chez Elvifrance en 1982
Lille, cité de la vierge chez Faver en 1999
Illustrateur de divers livres chez TEQUI depuis 2004.
le palais idéal du facteur Cheval chez Glénat 2006
Sima, enfant de Calcutta chez Tequi 2008

Les éditions du SIGNE :

Pages: 66 p.
Parution : janvier 2010
Format : Broché
Dimensions : 32.0 x 23.0 x 1.0 cm
ISBN: 9782746822870
EAN13: 9782746822870

, ,

Pas de commentaire

Sun-Ken Rock / Alias Sun Ken Rock

Manga

Dessinateur & Scénariste: Boichi

Editeur : DOKI DOKI

sun-ken-rock-boichi-1

Kitano Ken, un jeune Japonais, débarque à Séoul avec un seul but : devenir agent de police comme Yumin, la fille qu’il aime. C’est le début pour lui d’une succession de galères…

Alors qu’il pleure son désespoir au comptoir d’un resto ambulant, des mafieux viennent s’en prendre au patron. Le sang de Ken ne fait alors qu’un tour et les coups de poings volent ! Ce que Ken ignore, c’est que Tae-soo, le boss d’un gang de quartier, a apprécié sa réaction et ses qualités de combattant. Il compte bien l’enrôler dans sa bande.

Bastons, jolies femmes et costards de marque : pour Ken, c’est le début d’une nouvelle vie mouvementée… et pleine d’humour !

sun-ken-rock-boichi-1-2

Série : Sun Ken Rock

Dessinateur : Boichi

Scénariste : Boichi

Genre : Seinen

Éditeur : DOKI DOKI

Public conseillé : Ados-Adultes

Album Manga broché en noir&blanc

EAN : 9782350785127

Enhanced by Zemanta

, , ,

Pas de commentaire

150 RECETTES FESTIVES - ENTREES, PLATS, DESSERTS

Pierre-Olivier Bonfillon , Maryse Bonnet , Brigitte Legendre , Pierre-Alix Marie , Collectif
Editeur : GEO / Prisma Presse

150 recettes Cuisine Actuelle pour vos repas de fêtes !
Velouté de champignons à la truffe, tartare de Saint-Jacques dinde farcie aux marrons, bûche glacés à la mangue.

150-recettes-festives

150 recettes Cuisine Actuelle pour vos repas de fêtes !

Présentées pas à pas et accompagnées de précieuses astuces, elles vous donneront les clés d’une cuisine aussi festive que gustative pour des moments inoubliables !

Des chevalets pratiques à utiliser grâce à leurs fiches plastifiées, un classement de recettes par plat et par saison et un index détaillé.

ISBN : 978-2-8104-0133-8
EAN : 9782810401338
Nb. de pages : 150 pages
Poids : 565 g
Dimensions : 21,3cm x 12,4cm x 4,3cm

, ,

Pas de commentaire

80 RECETTES DE MARINADES - POUR PLANCHA, BARBECUE, GIBIER, ETC.

Artémis

80-recettes-marinades

90 idées de marinades pour plancha, barbecue, gibier et autres : des préparations sucrées-salées, épicées, aromatiques, fruitées, exotiques, traditionnelles, à base de vin, de yaourt, d’huiles, d’épices, de jus, etc., pour tous les aliments et toutes les occasions.

Un exemple de recette succulente …
Dans un plat creux, préparez une marinade avec l’huile, le vinaigre, les épices et la sauce Worcestershire.
Déposez-y les grillades de porc et laissez-les mariner pendant 8 h.
Préchauffez le gril du four ou un gril de contact.
Faites griller la viande marinée pendant 6 à 8 min sur chaque face.
Arrosez-les à plusieurs reprises avec la marinade.
Salez les grillades à la fin de la cuisson. Servez sans attendre.

80 RECETTES DE MARINADES
Broché
Editeur : Artémis (Editions)
Collection : Tendance recettes
ISBN : 978-2-8160-0003-0
EAN : 9782816000030
Nb. de pages : 64 pages
Poids : 275 g
Dimensions : 19,7cm x 22,5cm x 0,8cm

Format : Broché
19,5 x 22,5
64 pages
Photos couleur
EAN : 9782816000030
Année : 2010

Les éditions Artémis, ce sont 600 titres en nature, Santé, Bien-Être, Cuisine, Animaux…
Elles lancent sur le marché 100 nouveautés en moyenne chaque année.
Leur ambition: être toujours en adéquation avec le marché et en phase avec les clients. Pour les éditions Artémis, “chaque jour est un jour de création”.

Enhanced by Zemanta

, ,

Pas de commentaire

BONBEK « BLANC WHITE » (T. 3)

La revue pour enfants
Editions Bonbek / Editions du Toucan / Hachette-Livres

Un magazine bilingue: français et anglais conçu comme un livre. Sympathique et éclectique,  Bonbek est l’ouvrage pour enfant que nous préférons. L’humour étant au rendez-vous, que demandez de plus !

bonbek-blanc-01

Dans ce numéro : pourquoi le lait est blanc alors que l’herbe que mange la vache est verte ?; les révélations de Soupolé : son sunom, sa vie, ses colères ; apprendre à danser avec des “Men in black” … en blanc ; réaliser une vache à vélo en tricot à emporter en vacances; jouer dans un labyrinthe à la campagne et grandir plus vite que son voisin ; mitonner des recettes 100 % blanches ; etc…

Présentation : Après Princes et Princesses et Glagla un nouveau thème à facéties, si, si, frais comme un verre de lait en plus : … Blanc! Un numéro blanc de blanc donc, réalisé en partenariat avec la Milk Factory pour :
-répondre à la question que tout le monde se pose : pourquoi le lait est blanc alors que l’herbe est verte?
-lire les révélations explosives de Soupolé : son surnom, sa vie, ses colères…
-apprendre à danser avec des Men in black… en blanc;
-réaliser une vache à vélo en tricot à emporter en vacances;
-jouer dans un labyrinthe à la campagne et grandir plus vite que son voisin;
-mitonner des recettes 100% blanches…

En 9 mots ?
La revue pour enfants qui rend jaloux les parents.
En 80 ?
- 100 pages pour parler aux enfants autrement, sans mièvrerie, mais à coups d’impertinences, d’incorrections, d’humour, de poésie et de surréalisme.
- 1 thème par numéro, 4 numéros par an.
- 15 €, pas de publicité, auto-édité.
- Entièrement bilingue : français et anglais.
- Diffusion en librairies, magasins de mode et de jeux enfants, concept store, musées, Relay des aéroports et des gares, sites de e-commerce et sur www.bonbek.fr.
- 10.000 exemplaires tirés pour le volume 1, 20.000 exemplaires pour le volume 2.
- 100% made in France s’il vous plaît !

bonbek-blanc-02Et en très beaucoup plus ?
Bonbek est la revue pour les parents et les enfants de 5 à 10 ans qui souhaitent passer du temps en famille, autour d’un ovni littéraire et artistique.
Et il est à quoi ce Bonbek ?
Bonbek propose des moments de partage en famille, tour à tour créatifs (cuisine, déco, dessin…), récréatifs (jeux), et tranquilles (lectures). Enfin, « tranquilles », c’est à voir…
Bonbek cultive, dans le désordre, le décalage, le second degré, les différents niveaux de lecture, le surréalisme, l’humour, la poésie… Ça wizz côté choré, ça Aaah ! souvent, ça « mais qu’est-ce que c’est que ce**** ! ? » parfois, et ça Waouh ! à toutes les pages illustrées par des artistes reconnus et pointus.
Bonbek parle anglais et français because le world is a village you know, and chinese is really difficult (en fait, cette blague je réalise que je la comprends pas du tout).
Non, regardez la réalité en face : Bonbek est un « magazine-objet créateur de tendances ».
Et donc, merci qui ?
Merci Sophie Cleyet-Marrel, directrice de publication, et ex-productrice, journaliste et réalisatrice TV, Mari Pietarinen, directrice artistique et ex-D.A. du magazine WAD et
Jérôme Berger, rédacteur en chef et toujours chroniqueur gastronomique.
Bonbek est publié par les Editions Bonbek.

Sophie Cleyet-Marrel, Directrice de publication, et ex-productrice, journaliste et réalisatrice TV
Mari Pietarinen, Directrice Artistique et ex-D.A. du magazine WAD
Jérôme Berger, Rédacteur en chef et toujours chroniqueur gastronomique

Parution : le 01 juin 2011
Nb de pages : 96 p.
Dimensions : 22 x 26,5cm

Pas de commentaire

LES HERITIERS DE STONEHENGE

Sam Christer
MA Editions

Retrouvez le roman « Les Héritiers de Stonehenge » de Sam Christer dans toutes les bonnes librairies depuis le 07 juin.

les_heritiers_de_stonehengeRésumé : Construit autour d’un concept rivalisant avec les plus importants ouvrages du genre, ce roman éblouira quiconque s’intéresse à l’un des mystères les plus fascinants du monde. Truffé de codes et de symboles, parcouru d’un suspense sans relâche et de détails fascinants sur l’histoire d’un des lieux les plus mystérieux du monde, Les héritiers de Stonehenge est un thriller à succès capable de rivaliser avec le meilleur de Dan Brown.

Présentation : Huit jours avant le solstice d’été, un homme est massacré sur le site antique de Stonehenge, au cours d’un sacrifice à glacer le sang, devant une assemblée de fidèles cagoulés. Quelques heures plus tard, l’un des plus célèbres chasseurs de trésors du monde se suicide dans son manoir. Il laisse à son fils, l’archéologue Gideon Chase, avec lequel il était brouillé, une mystérieuse lettre. Formant équipe avec une intrépide policière du Wiltshire, Gideon ne tarde pas à découvrir une société secrète – une antique légion internationale entretenant depuis des millénaires le culte de Stonehenge. Avec à sa tête un nouveau chef charismatique et impitoyable, la secte accomplit maintenant des sacrifices humains rituels dans une terrifiante tentative pour percer le secret des pierres. Truffé de codes et de symboles, parcouru d’un suspense sans relâche et de détails fascinants sur l’histoire d’un des lieux les plus mystérieux du monde, Les héritiers de Stonehenge est un thriller à succès capable de rivaliser avec le meilleur de Dan Brown.

Note de l’éditeur :
Le genre du « conspiracy thriller » s’est déjà attaqué à Léonard de Vinci, à l’Atlantide et aux pyramides – mais jamais, jusqu’à présent, à Stonehenge. Construit autour d’un concept rivalisant avec les plus importants ouvrages du genre, ce roman éblouira quiconque s’intéresse à l’un des mystères les plus fascinants du monde.

De son vrai nom Michael Morley, né à Moss Side, en Angleterre. Orphelin de naissance, il est élevé dans des orphelinats et des familles d’accueil. Adopté à l’âge de neuf ans, il a vécu dans le Nord de Manchester. En Janvier 2009, Michael a rejoint la compagnie de production internationale, filiale du grand studio Hollywoodien Sony Pictures Television en tant que Directeur de Création. Il travaille à présent depuis les bureaux de Londres, Amsterdam, New York et Los Angeles. Précédemment, Michael a travaillé aux Pays-Bas en tant que Directeur Exécutif Senior pour Endemol pendant huit ans. Il a publié Murder in Mind (Document - Boxtree) 1993.et comme thrillers, Spider – (publié en Allemagne, Italie, Russie, Hollande, Belgique, Luxembourg, Turquie, Grande-Bretagne, Australie, Nouvelle-Zélande), Viper (publié en Allemagne à l’automne 2008 et au Royaume-Uni et en Australie en 2009) The Venise Conspiracy et The Rome Prophecy (2010).

Parution : 7 juin 2011
Nb de pages : 448 p.
Dimension : 135 x 215 cm
ISBN    978-2-300-038709
EAN    9782300038709

Enhanced by Zemanta

, , , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.