Archives de la catégorie Maison & Jardin

CULTIVER SA TREILLE BIO

Jean-Claude Bihan
Terre vivante

Résumé : Quoi de plus agréable que de se délasser à l’ombre d’une treille en songeant à sa prochaine récolte de raisin… ?
cultiver-sa-treille-bio Restaurer une vigne déjà en place qui paresse sur la façade, en installer une nouvelle, bien adaptée, choisie parmi une sélection de cépages résistants, la tailler, la palisser, la protéger naturellement des maladies et des ravageurs pour qu’elle soit belle et productive : c’est ce que nous apprendrons dans cet ouvrage. Prendre soin de sa treille peut être aussi l’occasion de réaliser un vieux rêve : faire soi-même son vin, blanc ou rouge ! L’auteur parle d’expérience, indiquant comment vendanger, trier, égrapper, fouler, presser le raisin, réussir la fermentation et l’élevage du vin afin de lui permettre d’exprimer ses arômes.
Et donne aussi des conseils pour fabriquer jus de raisin, confitures, chutneys… En France, la viticulture est une activité très consommatrice de produits phytosanitaires. Cultiver sa treille en bio pour faire soi-même son vin, ses jus…: une bonne façon de se faire plaisir tout en préservant la planète !

Présentation de l’éditeur : Tous les conseils pour cultiver efficacement une vigne en bio et passer à la vinification, étape par étape, sans oublier jus de raisin et autres confitures !
Comment faire revivre une vieille treille ou en créer une nouvelle ? Comment la soigner, choisir les cépages… ? Comment réussir son propre vin ? Réponses dans ce livre « tout en un » !
En plus des conseils pour cultiver efficacement sa vigne en bio, il fournit toutes les étapes de la vinification.
Sans oublier les autres produits : jus de raisin, confitures, chutney…
Un ouvrage d’une très forte utilité pour les jardiniers souhaitant produire du raisin et transformer leur récolte, dans le respect de l’environnement.

Bien souvent dans nos jardins pousse une vieille et jolie treille. Profitons-en pour la remettre en état et apprendre à faire son propre vin ou son jus de raisin (même au Nord de la Seine). Près de vingt ans de pratique ont permis à Jean-Claude Le Bihan de vraiment maîtriser le sujet. Pédagogue de formation, c’est tout naturellement qu’il nous fait partager sa passion.
Remettre en production une vieille treille, la restructurer, la renforcer, y ajouter de nouveaux plants de cépages plus adaptés. Savoir quand et comment planter une nouvelle treille ? Quels cépages choisir ?
Comment prendre soin du sol, tailler et conduire la vigne ? Comment la protéger des maladies et des prédateurs en bio ? Quel est le calendrier annuel des travaux à accomplir ?
Puis passer à la vinification. De la vendange à la dégustation, découvrir toutes les étapes de l’élaboration d’un vin artisanal, et savoir quel matériel utiliser. Pour ne pas perdre le lecteur, Jean-Claude Le Bihan s’est concentré sur deux productions de base : un vin blanc sec et un vin rouge « tranquille » c’est-à-dire non pétillant.
Chaque étape de la vinification est détaillée pas à pas, image par image. Enfin dans une dernière partie, zoom sur la confection du jus de raisin, confitures, et autres productions annexes.

AU SOMMAIRE

Jardiner sa vigne
- Faire revivre une vieille treille : améliorer son exposition, le sol, lui donner une forme, la renouveler
- Créer une nouvelle treille : cépages, comment choisir ?, planter une nouvelle treille, traitement, protection et entretien du sol, formation de la treille, formation du cep, taille fruitière
- Ennemis et ravageurs de la treille : maladies spécifiques, autres maladies, prédateurs, intempéries
- Calendrier annuel de la treille.

Faire son vin
- Les vendanges : quand, comment ?, travail du raisin : tri, éraflage, foulage, matériel de vinification
- La vinification en blanc sec : l’égrappage (ou éraflage), foulage, étape avant fermentation, fermentation du vin blanc, premier soutirage, élevage, aide-mémoire
- La vinification en rouge : étapes avant fermentation, fermentation du vin rouge, deuxième soutirage, élevage, aide-mémoire
- Mise en bouteille : quand mettre en bouteilles ?, nettoyage, remplissage, bouchage, étiquetage
- Problèmes que l’on peut rencontrer : accidents, maladies
- La dégustation : à l’oeil, au nez, au goût
- Calendrier annuel de la vinification
- Carnet-journal du vigneron.

Préparer jus, confitures, chutney
- Le jus de raisin : préparation avec un extracteur à jus, préparation sans extracteur
- Les confitures : préparation, cuisson
- Le grød
- Le chutney

Jean-Claude Le Bihan, vigneron amateur, cultive sa vigne depuis plus de vingt ans. Il produit régulièrement son vin à partir de la treille qui orne sa maison dans l’Oise.

Parution : août 2011
Format : Relié
Nb. de pages : 158 p.
Dimensions : 15cm x 21cm x 1cm
ISBN : 978-2-360-98039-0
EAN : 9782360980390

,

Pas de commentaire

JE CONSTRUIS UN MURET DE PIERRES

Serge Lapouge
Terre vivante

je-construis-un-muret-de-pierres Présentation : Rien de plus charmant dans un jardin que des murets de pierres pour organiser l’espace, soutenir le terrain ou accueillir lézards, insectes et autres animaux du jardin… à condition qu’ils soient bien faits ! Pour les bâtisseurs débutants, Serge Lapouge détaille toutes les étapes du chantier : du choix des matériaux (locaux de préférence !) à la taille des pierres, en passant par l’outillage et la fabrication du mortier.
A travers des pas à pas très illustrés, il présente les différents types de murets (de clôture, de soutènement, bâtis au mortier ou à sec - uniquement avec des pierres) en expliquant systématiquement quelles fondations privilégier selon la nature du sol, la hauteur de mur envisagée…
Si votre jardin est déjà aménagé par de vieux murets, l’auteur dresse l’inventaire des points à contrôler régulièrement pour les entretenir (présence de mousse ou de lierre, racines d’arbres, gonflement du mur…) et fournit des conseils pour les restaurer si nécessaire.
Serge Lapouge indique aussi comment végétaliser les murets créant ainsi un écosystème propice à une certaine faune. Une bonne façon d’avoir des jolis jardins qui entretiennent la biodiversité.
Enfin réaliser, végétaliser et restaurer facilement son muret de pierres pas à pas…

AU SOMMAIRE

Préparer le chantier
Choisir les matériaux - Transporter les pierres - Trier les pierres - Avoir les bons outils - Faire son mortier

Fondations et pose de la base
Aide aux choix de fondations - Déterminer la bonne dimension - Creuser les fondations - Evacuer l’eau - Différents types de fondations

Bâtir un mur de clôture au mortier de chaux
Préparer et mettre en forme des pierres - Bâtir son mur - Créer une niche - Finir le haut du mur

Bâtir un mur de soutènement au mortier
Voir les différences avec les murs de clôture - Bâtir son mur - Végétaliser le haut du mur

Entretenir et restaurer son mur
Entretenir un muret - Restaurer - Reconstruire

Serge Lapouge, paysagiste, a créé avec son épouse Brigitte, les Jardins de l’Albarède, qui se visitent en Dordogne. Ses photos accompagnent souvent les articles de Brigitte.

Serge Lapouge par lui-même :

D’une enfance marquée par l’Asie, j’ai gardé une attirance pour les feuillages très typés et les plantes fortement aromatiques. J’ai planté mon premier jardin à 11 ans, au fond d’une combe sauvage tapissée de mousse. Sans aucun préjugé, j’y ai repiqué bambous, capucines, ipomées et leur croissance exubérante m’a fasciné. En ajoutant une cabane et un petit pont, j’avais l’impression d’avoir créé le paradis.
Quand j’ai monté ma propre entreprise paysagiste, j’avais gardé cette idée en tête, aider chacun à recréer son paradis. Dans cet esprit là, travailler de façon écologique était une évidence pour moi. Ca ne l’était pas pour tout le monde ! Et dans les années 1980, je passais pour un peu « original » mais rapidement des gens m’ont fait confiance, même s’ils n’avaient pas le même engagement que moi : « Du moment que ça pousse ! »
En 1990, j’ai commencé à travailler sur mon propre jardin, « Les Jardins de l’Albarède » avec Brigitte. C’était une vague friche, sans aucune structure, tout était à faire. L’idée directrice étant de se fondre dans le paysage pour y laisser le moins d’empreinte possible, je me suis tourné vers les matériaux locaux, pierre et bois, ce qui m’a permis d’acquérir une bonne connaissance des techniques traditionnelles.
Pour avancer dans mes réflexions sur le paysage, j’ai beaucoup observé la nature. Sa perfection à situer et à déterminer un espace m’a beaucoup inspiré. C’est ainsi que j’ai commencé à m’appuyer sur l’existant, le sauvage, pour juste le modeler, comme les buis ou le sentier du panorama à l’Albarède.
J’ai beaucoup lu sur « l’art des jardins » pour comprendre la démarche des autres paysagistes mais aussi des gens comme Jean-Henri Fabre qui nous font approcher les très petits habitants du jardin et mieux cerner l’impact que nous avons par nos actes, même sur les plus modestes jardins.
Quand Brigitte a commencé à écrire des livres pour Terre vivante, elle a eu besoin d’illustrer ses propos de façon très précise. Comme je faisais déjà des photos dans le cadre de mon travail, et que j’avais de multiples exemples de mes propres réalisations,(garanties bio qui plus est !), j’ai commencé à en réaliser pour les publications.
Aujourd’hui, je continue à mener toutes ces activités de concert.

Les jardins de l’Albarède, jardins remarquables, ont un site web : www.jardins-albarede.com

Quelques pages à feuilleter : http://fr.calameo.com/read/000400547d62e356ec00f

Parution : août 2011
Format : Relié
Nb de pages : 96 p.
Dimension : 21 x 21 cm
ISBN-10: 2360980408
ISBN-13: 978-2360980406

,

Pas de commentaire

ESTHETIQUES DE L’ARBRE

Céline Aubertin , Alain Chareyre-Méjan
Publications de l’Université de Provence

esthetiques-de-larbreAvons-nous encore le temps d’approcher les arbres immobiles ? Au bord des routes, nous les abattons, en réponse à l’injonction d’aller incessamment plus vite et plus loin.
En même temps, quelque chose nous dit que leur disparition provoquerait l’irruption d’une étrangeté insupportable.

Les textes regroupés dans ce volume questionnent tout ce que disent le bois, le végétal et l’arbre lui-même, matière et signe mêlés. Ils prennent aussi, pour certains, le risque de partager le rapport à l’arbre en tant qu’expérience fondamentale, c’est-à-dire comme mise à l’épreuve des limites de la représentation et du discours.

L’histoire des arts aussi bien que celle de la littérature et de la pensée affrontent avec l’arbre un des points focaux de la relation culture/nature. En plus d’être signe, figure ou métaphore, l’arbre habite lui aussi le monde - à sa façon, davantage et plus radicalement peut-être que l’homme…

La collection arts rassemble des ouvrages de recherche sur l’histoire des arts et sur la théorie et la pratique des arts contemporains

COURTS EXTRAITS DE LIVRES :

Avant-propos
La Maison de Arts de Carcès (83) a organisé à l’automne 2006 une exposition autour de la figure de l’Arbre, en écho à un séminaire d’Esthétique sur le même sujet mené par Alain Chareyre-Méjan à l’université de Provence (dans le cadre d’un Master Sciences de l’art intitulé Le sentiment de l’arbre, automne et hiver 2006-2007). Ce fut l’occasion de deux journées d’études interdisciplinaires où se croisèrent des intervenants curieux d’interroger la question de la représentation et du mode d’existence de l’arbre, aussi bien dans les arts plastiques et visuels qu’en musique ou en littérature. Ce livre rassemble leurs communications d’alors. On y a adjoint celles, rapportées à la demande des organisateurs du colloque, des chercheurs intéressés par le sujet et désireux de dialoguer avec les premières, de façon à obtenir un ensemble plus substantiel et plus ambitieux. Les Journées d’Études de Carcès, le séminaire aixois et le jeu des textes ultérieurs échangent ainsi leurs échos et se nourrissent mutuellement sous l’égide, elle-même silencieuse, de leur objet : l’arbre et son image. Le but étant au fond de prendre la mesure du type de présence qui est la leur, et que les arts intensifient au besoin pour les raisons que le livre souhaite donner à comprendre.
Représenter et dire l’arbre, qui n’a pas de visage, ne va pas de soi dans la tradition occidentale. Pour Platon, dans le Phèdre, il faut savoir se détourner de l’arbre, muet, pour commencer réellement à penser : «Excuse-moi, mon cher. C’est que j’aime à apprendre ; or la campagne et les arbres ne souhaitent rien m’apprendre…». À l’opposé, cependant, Heidegger a cru pouvoir de son côté attacher le mouvement de l’interrogation philosophique à l’attention donnée au silence des arbres : «Lorsque nous pensons à ce que c’est qu’un arbre qui se présente à nous, il s’agit de le laisser être debout, là où il est debout. La pensée jusqu’ici ne l’a encore jamais laissé être debout là où il est» (Qu’appelle-t-on penser ?).
Avons-nous encore le temps d’approcher les arbres immobiles ? Au bord des routes, nous les abattons, en réponse à l’injonction d’aller incessamment plus vite et plus loin. En même temps, quelque chose nous dit que leur disparition provoquerait l’irruption d’une étrangeté insupportable. Les textes regroupés dans ce volume questionnent tout ce que disent le bois, le végétal et l’arbre lui-même, matière et signe mêlés. Ils prennent aussi, pour certains, le risque de partager le rapport à l’arbre en tant qu’expérience fondamentale, c’est-à-dire comme mise à l’épreuve des limites de la représentation et du discours. L’histoire des arts aussi bien que celle de la littérature et de la pensée affrontent avec l’arbre un des points focaux de la relation culture/nature. En plus d’être signe, figure ou métaphore, l’arbre habite lui aussi le monde - à sa façon, davantage et plus radicalement peut-être que l’homme…
Les trois parties dans lesquelles les textes trouvent leur place disent la manière dont ils traduisent l’orientation de leur regard sur les arbres.
Généalogie de l’arbre regroupe, dans une approche pluridisciplinaire, des textes qui interrogent la dimension centrale de la figure de l’arbre dans l’histoire de la peinture et dans celle de la philosophie, en particulier à l’âge classique, ainsi que son usage du côté de la psychanalyse.
L’arbre dans les arts présente des analyses d’œuvres aussi bien picturales, sculpturales et photographiques que musicales et cinématographiques (essentiellement modernes et contemporaines), dans lesquelles s’exprime une attention portée à l’arbre dans toute sa singularité plastique et sémiologique.
L’arbre comme expérience esthétique présente des réflexions d’obédience phénoménologique, qui s’intéressent à l’arbre moins comme objet d’analyse que dans son devenir sensible propre. Il constitue alors un modèle de l’expérience esthétique en général. Ici l’arbre devient le lieu d’un renversement radical dans lequel il disparaît comme image pour apparaître comme sensation d’existence.

Céline Aubertin est doctorante en esthétique à l’université de Nanterre, Paris-Ouest.
Alain Chareyre-Mejan est professeur d’esthétique à l’université de Provence.

Format : Broché
Nb. de pages : 228 pages
Dimensions : 15cm x 21cm x 1,6cm
ISBN : 978-2-85399-752-2
EAN : 9782853997522

Enhanced by Zemanta

, , , ,

Pas de commentaire

AMBIANCES CHEZ SOI - L’AIR, LE SON, LA LUMIERE (LE MOOK)

Anne Dhoquois, Marie-Reine Coudsi , Collectif
Autrement

Le Mook, le livre-magazine de ceux qui désirent le monde autrement.
Le Mook raconte ici le changement, ses lieux, ses acteurs et leurs démarches, avec une vaste panoplie d’écritures et d’images.

ambiances-chez-soi

Il propose des focalisations originales, parfois inattendues, toujours révélatrices. Cette diversité autant narrative que graphique, veut susciter chez le lecteur plaisir de lire, de découvrir, d’inventer. Tout un chacun est aujourd’hui sensible à l’ambiance de son habitation. Mais l’ambiance, c’est quoi ? Au-delà du style, au-delà de la décoration, ce qui contribue à incarner notre lieu de vie est en réalité assez immatériel et a pour noms lumière, son, air, odeur…

Faire entrer le soleil, se protéger du bruit extérieur, parfumer son salon… sont devenus des gestes quotidiens qui nous aident à domestiquer l’espace pour s’y sentir bien. Des gestes dictés par nos personnalités, par l’époque, par la composition de nos familles et les compromis qui l’accompagnent, par notre milieu social, voire par notre sexe…

Architectes, acousticiens, tendanceurs, mais aussi médecins ou sociologues… sans oublier des habitants eux-mêmes explorent pour nous ce qui met les sens à l’honneur dans nos maisons et contribuent à créer un lieu unique en son genre.

Du choix des couleurs qui ornent nos murs à celui des matières, de l’innovation technologique qui révolutionne la notion de confort à l’influence de la télévision sur nos intérieurs, et bien d’autres sujets encore, ce Mook décrypte ce que nous ressentons tous les jours sans jamais l’avoir formulé…

EN SAVOIR PLUS SUR « LE MOOK » :

Le mook, le livre-magazine de ceux qui désirent le monde autrement. Le mook, c’est avant tout un état d’esprit en osmose avec le monde comme il va. Magazine de tous ceux qui initient des révolutions minuscules, il met en valeur les innovateurs, les entrepreneurs au sens large, les créateurs d’objets, d’idées, d’émotions, de valeurs. Ces aventuriers du quotidien, on les retrouve dans tous les secteurs d’activité, culturels et sociaux, économiques et technologiques, scientifiques et littéraires ; différents dans leur choix de vie, si ressemblants dans leur approche.

Et c’est cette transversalité que le mook veut représenter et donner à voir. Loin des « héros » et des grandes causes médiatisées, le mook valorise ceux qui font discrètement bouger les lignes, ceux qui à petits pas font évoluer la société… et la vision que celle-ci a d’elle-même. Le mook, hybride dans la forme et original sur le fond s’adresse en priorité à ceux qui, à des moments charnières, s’interrogent sur le sens de leur vie, leur parcours professionnel, l’adéquation entre ce qu’ils sont et ce qu’ils font. Son objectif : faire de récits concrets une véritable incitation à l’action, véhiculer l’esprit d’entreprise au sens large.

Format : Broché
Nb. de pages : 96 pages
Dimensions : 22,1cm x 28,6cm x 0,8cm
ISBN : 978-2-7467-1451-9
EAN : 9782746714519

,

Pas de commentaire

LES PLANTES CARNIVORES. ESPECES ET VARIETES, CULTURE ET REPRODUCTION, PREVENTION ET TRAITEMENT DES MALADIES

Gérard Blondeau

De Vecchi

50 fiches détaillées expliquent comment démarrer facilement une collection de plantes carnivores, leur fonctionnement, leurs modes de culture, les lieux de développement, les techniques de multiplication et les problèmes pouvant être rencontrés.

les-plantes-carnivores

Plus de 500 espèces de plantes carnivores sont réparties dans le monde entier. Ces plantes, qui souvent séduisent l’imagination des hommes, absorbent les insectes qui viennent « se noyer » aux creux de leurs feuilles !

Savez-vous que l’on peut démarrer facilement, en suivant les conseils fondamentaux, une collection de plantes originales, alliant beauté et respect de la nature ?

Dans ce livre richement illustré, vous découvrirez :

- le fonctionnement des plantes carnivores (pièges passifs et pièges actifs) ;

- les modes de culture (température idéale par espèces, luminosité et humidité désirées, etc.) ;

- les lieux de développement (tourbière extérieure, serre, vivarium, pots et bacs) ;

- les techniques de multiplication (fécondation artificielle, semis, multiplication végétative naturelle et artificielle) ;

- les problèmes rencontrés lors de leur culture (champignons, insectes, virus, etc.) et comment y remédier.

En 50 fiches très détaillées, l’auteur nous fait voyager des Drosera capillaris aux Utriculaires livides, en passant par les Byblis à fleur de lin ou les plantes cobra !

Gérard Blondeau, photographe professionnel naturaliste, est journaliste spécialisé en faune, flore, activités de la nature et artisanat. Il anime l’association Climax qui a pour but d’apprendre l’observation de la nature, l’apprentissage à l’écologie, à l’entomologie et aux principales sciences naturelles, et est l’auteur de très nombreux articles sur la nature, les insectes et les plantes carnivores. Toutes ces informations et les superbes photographies qui les accompagnent vous permettront de créer une véritable collection de plantes carnivores alliant beauté et respect de la nature.

Format : Broché

Nb de pages : 157 p.

Dimension : 24 x 17 cm

ISBN : 978-2-7328-9495-9

EAN13 : 9782732894959

Pas de commentaire

Techniques du jardinier. L’encyclopédie.

Claude Bureau

De Vecchi

Si certains jardiniers amateurs préfèrent confier les travaux ” ardus ” à des professionnels, d’autres éprouvent une réelle satisfaction à mettre les mains dans la tourbe, à tailler, semer, bouturer, créer leur propre univers…

techniques-du-jardinier-lencyclopedie

Cette encyclopédie ultra pratique recèle tous les conseils pour réaliser et entretenir seul son jardin :

• Techniques de réalisation d’un jardin : plan, conception, haies ;

• Techniques de plantation : semis, ensemencements, germination ;

• Astuces pour réussir parfaitement une taille adaptée…

Voici toutes les solutions pour des problèmes techniques mais basiques !

Les jardiniers amateurs éprouvent une réelle satisfaction à mettre les mains dans la tourbe, à tailler, tronçonner, semer, bouturer, créer leur propre univers…

Une véritable encyclopédie, extrêmement technique, consacrée uniquement au jardin avec 4 grandes étapes ..

Techniques de réalisation d’un jardin : plan, conception, massifs, haies.

.. Techniques de plantation : semis, ensemencements, germination.

.. Techniques de soins d’un jardin : maladies, parasites, accidents climatiques. Tailler, greffer, bouturer, récolter..

.. Clôture du jardin (haies) Plus de 300 photos et dessins.

Des encadrés, des pas à pas, des astuces de spécialistes, des fiches pratiques.

Créer et entretenir un jardin, « faire » et soigner un potager…

Plus qu’une simple activité domestique, c’est un art, une technique, avec ses règles et ses astuces ! Dans cet ouvrage très complet, vous trouverez toutes les explications claires et précises pour vous lancer et vous apprendrez comment : semer, arroser, tailler, greffer ; préparer le terrain, prévenir les maladies, désherber ; récolter, repiquer, pailler, irriguer ; éviter les produits chimiques et choisir les bons outils…

Enrichi également d’un calendrier des plantations et des floraisons ainsi que d’un index de toutes les espèces traitées, cette bible du jardinage, agrémentée de plus de 400 schémas et photographies, est l’outil dont ne devrait plus pouvoir se passer un jardinier qui se respecte !

Claude Bureau, jardinier depuis plus de 49 ans et Directeur de Collection aux Editions De Vecchi. 40 ans de carrière au Jardin des Plantes de Paris, il termine jardinier en chef du Jardin des plantes de 1983 à 2003. Membre de l’Association des jardiniers des monuments historiques, il est également Chroniqueur Jardin chez France Info, le vendredi et le samedi matin.

Format : Broché

Nb de pages : 476 p.

Date de parution : 24 janvier 2011

Dimension : 21 x 16 cm

ISBN-10: 2732895776

ISBN-13: 978-2732895772

Enhanced by Zemanta

, ,

Pas de commentaire

GRANDES PLANTES D’INTERIEUR - LES CHOISIR ET LES GARDER LONGTEMPS

grandes-plantes-dinterieur

Catherine Delvaux, Olivier Bedouelle

Ulmer

Les grandes plantes d’intérieur permettent à elles seules de créer de fabuleux décors dans nos maisons.

Si leurs formes et leurs couleurs sont avant tout affaire de goût, leurs besoins spécifiques et les problèmes auxquels elles peuvent être confrontées sont des paramètres à connaître pour les conserver de longues années.

Lire la suite »

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.