LE JOUR OU MA MERE TOUCHA ROBERT RYMAN


Do_L-Age-du-fer_CouvertureAuteur : Stefan Sulzer

Stéphane Vanderhaeghe (Traduction)

Editeur : DO

Le livre de l’artiste suisse Stefan Sulzer raconte l’histoire d’une visite à la Dia Art Foundation à Beacon, près de New York, au cours de laquelle la mère de l’artiste s’est sentie si offensée par l’élégante simplicité des peintures de l’américain Robert Ryman, qu’elle a laissé glisser lentement et avec la plus grande concentration sa main sur une de ces peintures. Stefan Sulzer combine cette histoire avec des déclarations et des informations sur le travail de Ryman et crée ainsi un récit poétique sur la réception analytique et émotionnelle de l’art. La conception du livre, qui reprend celle des éditions Taube, emprunte à la démarche de Ryman : l’utilisation excessive de l’espace blanc construit un objet subtil et hermétique, en lien avec un des énoncés du livre : “Mallarmé disait de la blancheur de la page qu’elle agissait tel un vide qui contrastait de manière apaisante avec l’intensité signifiée par la noirceur des lettres imprimées”.


Biographie de l’auteur

Stefan SulzerNé en 1975 en Suisse, il a étudié les beaux-arts à Zurich, Glasgow, New-York et Londres. Il enseigne à la Haute école des arts de Berne (Suisse). En parallèle à son approche conceptuelle de la vidéo, du son, de la photo et de l’installation, il a produit plusieurs livres d’artiste avec les éditions Taube (Zurich/Stuttgart). La publication de ce livre, qui a reçu en 2017 le prix européen du livre d’artiste Bob Calle, a été accompagné d’une vidéo de Stefan Sulzer, qui prend la forme d’un long panoramique durant lequel l’artiste lit l’intégralité de son texte.


160 pages / 15 € / Format : 13 x 20 cm / ISBN 979-10-95434-23-8

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.