# EUROMEDIA-PRESSE/ JEAN DE SPONDE : COMMENTAIRE AUX POEMES HOMERIQUES


commentaire-aux-poemes-homeriques-i-iii

* JEAN DE SPONDE :

COMMENTAIRE AUX POEMES HOMERIQUES

(3 TOMES)

CLASSIQUES GARNIER

Traduction et Edition critique

Par Christiane Deloince-Louette

Avec la collaboration de Martine Furno

La réédition d’une œuvre magistrale, monument d’érudition et d’intelligence, qui nous plonge dans une exégèse brillante de deux livres aux sources de la pensée et de la civilisation européenne : l’Illiade et l’Odyssée. Deux livres qui ont aussi marqué l’Histoire antique, en inspirant l’épopée d’Alexandre le Grand, marchant dans les pas d’Achille et d’Homère. Puis en inspirant à Rome le mythe de ses origines, avec l’Énéide de Virgile …

L’Iliade forme, avec l’Odyssée, l’une des deux grandes épopées fondatrices de la littérature grecque antique. Dès l’Antiquité, elle fait l’objet de nombreux commentaires et interprétations et engendre une postérité abondante, dont la principale épopée mythologique romaine, l’Énéide de Virgile, au Ier siècle avant J.-C. Connue au Moyen Âge par des réécritures latines, l’Iliade est redécouverte dans son texte grec à la Renaissance. À partir de la fin du XVIIIe siècle, la compréhension du texte et de ses origines est renouvelée peu à peu par la question homérique qui remet en cause l’existence d’Homère. L’épopée continue d’inspirer les artistes et de susciter l’intérêt des hellénistes et des historiens jusqu’à nos jours.

LE COMMENTAIRE DE JEAN DE SPONDE

Ce qui caractérise l’oeuvre de Jean de Sponde, c’est avant tout une maîtrise exceptionnelle de la langue française. Ou plutôt des langues grecque et latine, qu’il restitue dans ses propres traductions ! C’est, comme le dit la brillante réédition, « une langue “classique” légèrement influencée par le vernaculaire ». « La langue d’un lettré » !

# UNE NOTE HISTORIQUE SUR DEUX LIVRES A LA GENESE DE LA CULTURE EUROPEENNE

L’Iliade est une épopée de la Grèce antique attribuée à l’aède légendaire Homère. Ce nom provient de la périphrase « le poème d’Ilion », qui était l’autre nom de la ville de Troie. L’Iliade est composé de 15 337 hexamètres dactyliques et, depuis l’époque hellénistique, divisée en vingt-quatre chants. Le texte a probablement été composé entre -850 et -750, soit quatre siècles après la période à laquelle les historiens font correspondre la guerre mythique qu’il relate. Il n’a été fixé par écrit que sous Pisistrate, au vie siècle av. J.-C. Dans l’Antiquité, l’Iliade faisait partie d’un cycle épique, le cycle troyen, mais seules l’Iliade et l’Odyssée en ont été conservées.

L’épopée se déroule pendant la guerre de Troie dans laquelle s’affrontent les Achéens venus de toute la Grèce et les Troyens et leurs alliés, chaque camp étant soutenu par diverses divinités comme Athéna, Poséidon ou Apollon. L’Iliade détaille les événements survenus pendant quelques semaines de la dixième et dernière année de la guerre. Après un siège de dix ans, le sort des armes hésite encore. Achille est le meilleur guerrier de l’armée achéenne. Mais une querelle avec le roi Agamemnon, chef des Achéens, met Achille en colère et il décide de se retirer du combat, ce qui menace de retourner le sort de la guerre en faveur des Troyens, galvanisés par Hector, le meilleur guerrier de Troie. Le récit culmine avec le retour d’Achille au combat et son duel contre Hector, puis les outrages infligés par Achille au corps de son ennemi vaincu. L’Iliade se termine avec les funérailles d’Hector. Le dénouement laisse entendre une victoire prochaine des Achéens.

L’Odyssée relate, elle, le retour chez lui du héros Ulysse, qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d’Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu’il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes. L’épopée contient aussi un certain nombre d’épisodes qui complètent le récit de la guerre de Troie, par exemple la construction du cheval de Troie et la chute de la ville, qui ne sont pas évoquées dans l’Iliade. L’Odyssée compte douze mille cent neuf hexamètres dactyliques, répartis en vingt-quatre chants, et peut être divisée en trois grandes parties : la Télémachie (chants I-IV), les Récits d’Ulysse (chants V-XII) et la Vengeance d’Ulysse (chants XIII-XXIV). L’Odyssée a inspiré un grand nombre d’œuvres littéraires et artistiques au cours des siècles, et le terme « odyssée » est devenu par antonomase un nom commun désignant un « récit de voyage plus ou moins mouvementé et rempli d’aventures singulières ».

L’Odyssée raconte le retour d’Ulysse, roi d’Ithaque, dans son pays, après la guerre de Troie dont l’Iliade ne raconte qu’une petite partie. L’Odyssée contient aussi un certain nombre d’épisodes qui complètent le récit de la guerre, par exemple la construction du cheval de Troie et la chute de la ville, qui ne sont pas évoquées dans l’Iliade. Avec l’Odyssée, l’Iliade est le texte majeur de la littérature grecque. Dans l’Antiquité, il était considéré comme la base indispensable de la bonne éducation, principalement celle des jeunes gens de bonne famille, ce qui faisait d’Homère, selon le mot de Socrate (qui déplorait son influence dans La République de Platon), l’« éducateur de la Grèce ». De nombreux poètes et artistes prennent l’Iliade pour modèle ou s’en inspirent. À l’époque romaine, le poète latin Virgile prend Homère pour modèle dans la composition de son épopée, l’Énéide, qui relate le mythe des origines troyennes de Rome et glorifie indirectement Auguste. L’histoire prend la suite d’Homère sur plusieurs plans : sur le plan narratif, puisque le principal héros, Énée, est un prince troyen qui apparaît dans l’Iliade ; et sur le plan thématique, puisque la première moitié de l’Énéide relate un voyage en mer dans le style de l’Odyssée, tandis que la seconde moitié décrit les batailles menées par Énée pour s’établir dans le Latium, dans le style de l’Iliade.

L’Iliade, comme l’Odyssée, acquiert le statut de classique dès l’Antiquité gréco-romaine et exerce une influence durable sur la littérature et les arts en général. L’œuvre est traduite du grec en vers latins. L’Iliade et son auteur étaient étudiés dans les écoles. Les deux poèmes inspireront notre Moyen-Age et seront redécouvertes à la Renaissance.Aujourd’hui encore, elle inspire de nombreux artistes.

Mais l’Odyssée ancre notre culture dans un passé encore plus lointain. Les indianistes ont dès la fin du XIXe siècle attiré l’attention sur les ressemblances existantes entre certains épisodes du Mahâbhârata et du Ramayana (les œuvres majeures de la culture indienne) et de l’Odyssée, ressemblances qui montrent que le récit a gardé un arrière plan de traditions antérieures qui débordent le cadre proprement ionien, voire achéen. Par la suite, Georges Dumézil (l’inventeur de la « Tripartition indo-européenne », le grand découvreur des Indo-européens, aux origines, notamment des cultures et des langues grecque et latine) a approfondi ces analogies entre les épopées indiennes et l’Odyssée étayant l’hypothèse d’une origine mythologique indo-européenne de ces récits. Pour Nick Allen, les ressemblances entre les épopées de l’Odyssée et du Mahâbhârata « sont si nombreuses et si précises que, en dépit des différences, les deux peuvent être considérés comme racontant la même histoire ». Ce professeur d’Oxford a notamment montré que toute la série des rencontres féminines d’Ulysse, de Circé à son épouse Pénélope, trouve un correspondant rigoureux dans le chant I du Mahâbhârata indien.

# TABLE DES MATIERES DES 3 TOMES DU

COMMENTAIRE AUX POEMES HOMERIQUES

UNE DEFENSE D’HOMERE

Situation d’Homère

Le projet de Sponde

La mise en oeuvre

NOTE SUR LE LATIN DE SPONDE

Une langue “classique” légèrement influencée par le vernaculaire

La langue d’un lettré

Une langue technique

NOTE SUR LA PRESENTE EDITION

Le texte du commentaire

La traduction

La bibliothèque de Sponde

TOUTE L’OEUVRE D’HOMERE ( SUITE)

COMMENTAIRE A L’ILIADE

LIVRE VII

Argumentum septimi libri Homeri iliadis/

Argument du septième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE VIII

Argumentum libri octavi Homeri Iliadis/

Argument du huitième livre de l’Iliade d’Homère

Comentarius / Commentaire

LIVRE IX

Argumentum noni libri Homeri Iliadis /

Argument du neuvieme livre de l’iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE X

Argumentum decimi libri Homeri Iliadis /

Argument du dixième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XI

Argumentum undecimi libri Homeri Iliadis

Argument du onzième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XII

Argumentum duodecimi libri Homeri Iliadis

Argument du douzième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIII

Argumentum dicimitertii libri Homeri Iliadis

Argument du treizième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIV

Argumentum dicimiquarti libri Homeri Iliadis

Argument du quatorzième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XV

Argumentum dicimiquinti libri Homeri Iliadis

Argument du quinzième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVI

Argumentum dicimisexti libri Homeri Iliadis

Argument du seizième livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVII

Argumentum decimiseptimi  libri Homeri Iliadis

Argument du dix-septième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVIII

Argumentum decimioctavi  libri Homeri Iliadis

Argument du dix-huitième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIX

Argumentum deciminoni  libri Homeri Iliadis

Argument du dix-neuvième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XX

Argumentum vigesimi  libri Homeri Iliadis

Argument du vingtième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXI

Argumentum vigesimiprimi  libri Homeri Iliadis

Argument du vingt-et-unième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXII

Argumentum vigesimisecundi libri Homeri Iliadis

Argument du vingt-deuxième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXIII

Argumentum vigesimitii libri Homeri Iliadis

Argument du vingt-troisième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXIV

Argumentum vigesimiquarti libri Homeri Iliadis

Argument du vingt-quatrième  livre de l’Iliade d’Homère

Commentarius / Commentaire

Quaedam verba et res , quae in Homero non reperiuntur /

Termes et notions qu’on ne trouve pas chez Homère

TABLE DES MATIERES

HOMERI / TOUTE L’OEUVRE  D’HOMERE (SUITE)

ODYSSEA/ COMENTAIRE A L’ODYSEE

PRAEFATIO IONNIS SPONDANI IN ODYSSEAM

CUM ILLIUS ARGUMENTO / PREFACE DE JEAN DE SPONDE

A L’ODYSSEE AVEC SON ARGUMENT

LIVRE I

Argumentum primi libri Odysseae/

Argument du premier  livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE II

Argumentum secundi libri Odysseae/

Argument du deuxième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE III

Argumentum tertii libri Odysseae/

Argument du troisième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE IV

Argumentum quarti libri Odysseae/

Argument du quatrième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE V

Argumentum quinti libri Odysseae/

Argument du cinquième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE VI

Argumentum sexti libri Odysseae/

Argument du quatrième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE VII

Argumentum septimi libri Odysseae/

Argument du septième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE VIII

Argumentum octavi libri Odysseae/

Argument du huitème livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE IX

Argumentum noni libri Odysseae/

Argument du neuvième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE X

Argumentum dicimi libri Odysseae/

Argument du dixième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XI

Argumentum undecimi libri Odysseae/

Argument du onzième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XII

Argumentum duodecimi libri Odysseae/

Argument du douzième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIII

Argumentum decimitertii libri Odysseae/

Argument du treizième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIV

Argumentum decimiquarti libri Odysseae/

Argument du quartorzième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XV

Argumentum decimiquinti libri Odysseae/

Argument du quinzième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVI

Argumentum decimisexti libri Odysseae/

Argument du seizième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVII

Argumentum decimisepti libri Odysseae/

Argument du dix-sepième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XVIII

Argumentum decimioctavi  libri Odysseae/

Argument du dix-huitième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XIX

Argumentum deciminoni  libri Odysseae/

Argument du dix-neuvième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XX

Argumentum vigesimi  libri Odysseae/

Argument du vingtième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXI

Argumentum libri vigesimi primi Odysseae/

Argument du vingt -et-unième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXII

Argumentum libri vigesimi secundi Odysseae/

Argument du vingt- deuxième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXIII

Argumentum libri vigesimi tertii Odysseae/

Argument du vingt-troisième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

LIVRE XXIV

Argumentum   libri vigesimi quarti  Odysseae/

Argument du vingt-quatrième livre de l’Odyssée

Commentarius / Commentaire

_____________________

Agence de Presse EURO MEDIA

Agce.Euromedia@yahoo.fr

SITE: www.euromediapresse.com

FACEBOOK: http://www.facebook.com/euromedia.presse

INSTAGRAMM: https://www.instagram.com/agce.euromedia/

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.