LES COULISSES DE MINUSCULE : LES MANDIBULES DU BOUT DU MONDE


les-coulisses-de-minusculede  Julien Dupuy

Editeur : Bragelonne

UNE PLONGÉE IMMERSIVE DANS L’IMMENSITÉ DE L’UNIVERSMINUSCULE  !

Au cinéma le 30  janvier 2019,  Minuscule  : Les Mandibules du bout du monde  constitue l’aboutissement de la saga d’aventures humoristiques qui a fait rêver petits et grands.

Il fallait bien un livre pour retracer cette odyssée cinématographique.

Entamée en 2006 avec une série télévisée devenue culte, la saga  Minuscules’apprête à connaître la sortie en salles de son deuxième long-métrage,Minuscule  : Les Mandibules du bout du monde. Entretemps, en 2014, le premier film,  Minuscule  : La Vallée des fourmis perdus, s’était vu remettre le César du Meilleur film d’animation, une récompense saluant une création unique en son genre.

Au fil de ces 224 pages élaborées en étroite collaboration avec les créateurs de la série et des films, Hélène Giraud et Thomas Szabo, le livre  Les Coulisses de Minuscule  : Les Mandibules du bout du monde  revient sur les secrets de la création de cet univers et plus particulièrement sur la fabrication de ce second film événement. Mélange de tournage  live  et d’animation en images de synthèse,  Minuscule  mélange habilement les genres, naviguant du cartoon au film d’aventure, et mixe avec virtuosité les techniques traditionnelles (tournage  live, décors naturels, maquettes, trucages physiques) aux technologies dernier cri en termes de CGI (images de synthèse, rendus, relief 3D). Le journaliste spécialisé Julien Dupuy a réuni de nombreuses interviews des principaux chefs de poste pour retracer la genèse et la fabrication de ce film  : les réalisateurs évidemment, mais aussi le producteur Philippe Delarue, les designers et concepteurs visuels, le chef décorateur, le responsable de l’animation, des effets visuels, le directeur de la photographie, ou le compositeur de la musique.

Plus de 600 visuels exclusifs viennent illustrer chaque étape de la production  : de l’approche scénaristique aux storyboards, de la création des personnages au choix des lieux de tournage (parc du Mercantour, Guadeloupe), mais aussi à la fabrication de décors fascinants comme le galion de pirate, la maison de l’araignée, la fourmilière ou l’arbre à chenilles, le décor complexe d’une épicerie et d’un entrepôt, l’antre d’une araignée velue ou le ventre d’un requin glouton.

Le making-of indispensable pour découvrir les secrets du film !


Biographie de l’auteur

Julien Dupuy est réalisateur et journaliste spécialisé dans le cinéma.

Titulaire d’une maîtrise de Lettres Modernes, son mémoire s’attachait à mettre en parallèle les œuvres de Tim Burton et Steven Spielberg.

Cofondateur du fanzine Le Steadycam, il fait ses armes de journaliste dans le magazine Starfix Nouvelle Génération avant d’œuvrer au sein de la rédaction de Mad Movies.

Directeur de collection pour les Éditions Atlas, collaborateur de différentes revues et du quotidien Le Monde, il est depuis 2009 l’une des plumes de Trois Couleurs, le magazine de MK2.

Bien avant la sortie d’Avatar, il est l’un des premiers journalistes à écrire sur la performance capture et à expliciter les vertus de cette nouvelle technologie aussi appelée « cinéma virtuel ». Julien Dupuy a également signé des ouvrages de références sur Steven Spielberg (2001, Dark Star), sur Georges Méliès (2011, Ipanema), et a réalisé plusieurs documentaires pour des bonus DVD, puis pour la télévision. Le dernier en date, Le Mystère Jacques Audiard, a été diffusé en 2018 sur 13ème Rue.

Depuis 2012, il réalise Le Grand Frisson, une émission sur l’actualité du cinéma de genre diffusée sur Ciné+Frisson.

Grand spécialiste de cinéma de genre, d’animation et d’effets visuels, il voue une passion sans bornes aux monstres du grand écran et à leurs créateurs, ainsi qu’aux Kaiju eiga, les films de monstres japonais.


Relié: 192 pages

16 janvier 2019

Langue : Français

ISBN-13: 979-1028104153

Dimensions du produit: 28,7 x 2,3 x 23,4 cm

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.