LIVRE JEUNESSE : BONSOIR PORTE MANTEAU !


Aurélie Guillerey
JBZ & CIE

bonsoir-porte-manteauUn portemanteau s’anime… Dépouillé d’abord tel un vieil arbre déplumé d’automne, il prend vie au fil des pages, se couvre de vêtements de formes et de couleurs variées. Le regard du lecteur devient celui de l’enfant qui voit des formes fantomatiques, parfois drôles, inquiétantes souvent. Un premier livre épuré, aux coloris frais.

Objets inanimés, avez-vous une âme ? Dans la salle, une voix s’élève. Oui, oui, répond le portemanteau ! Authentique.
La journée est finie. Les habitants de la maison sont de retour. Arrivées successives, chacun son style, chaque âge sa façon particulière de se défaire de ses habits ou de ses accessoires.

Une porte… d’entrée, un porte… manteau, des personnages qui rentrent tour à tour et comme par enchantement, la magie opère. Une serviette jaune, un parka rouge, des bottes bleues, tel un sapin de Noël, monsieur porte-manteau accueille en silence et avec bienveillance les vêtements que lui confient les habitants de la maison. Immobile et impassible, il est aux premières loges pour observer ce joyeux défilé. Au fil du récit, sa silhouette se transforme progressivement. Au milieu de ce patchwork de couleurs et de matières, une apparence familière et humaine se dessine. Tout se termine par un joli pied de nez, lassé d’être un simple spectateur, le porte-manteau s’anime à son tour et entre en scène !

Dans ce bel album, Aurélie Guillerey utilise habilement les images, les objets et les couleurs pour créer une histoire simple, originale et rigolote qui se raconte sans un mot. Chaque double page est soigneusement illustrée et chaque élément graphique nourrit efficacement le récit. On découvre avec plaisir une palette de personnages que l’on imagine tous issus de la même famille. Enfants, adolescents, parents et grands-parents, toutes les générations sont représentées avec quelques clins d’oeil vestimentaires cocasses : le parapluie de grand-mère, l’attaché-case de papa ou encore les jolies bottes de la grande soeur coquette. Au premier abord ludique et futé, ce livre semble vouloir nous raconter bien plus de choses que l’on imagine. N’hésitez pas à votre tour à franchir le pas de la porte, monsieur porte-manteau vous attend.

bonsoir-portemanteau-1LU DANS LA PRESSE /
L’avis de Ricochet :

« Il est noir, nu, équipé de quatre pieds et quatre patères. Il est seul mais pas pour longtemps. En rentrant à la maison, les membres de la famille se débarrassent de leurs équipements et déposent, jettent, accrochent sur le porte manteau stoïque une écharpe, un imperméable, une paire de bottes, un parapluie ou un chapeau. Il n’est plus noir ni nu. Il se colore, il s’anime et lorsque le chien survient, il n’hésite pas. Voici le porte manteau qui prend le large et part en promenade. Chacun son tour !
Cette histoire malicieuse sans paroles (ou presque) raconte, page à page avec des images épurées, les petits dérapages de la vie quotidienne lorsque la fantaisie s’en mêle. Elle propose une autre manière de regarder les objets et prouve s’il en est encore besoin, en noir et en couleurs, que les objets ont bien une âme (et les chiens aussi …).
Si vous êtes un enfant ou, qu’en vous, il sommeille encore, plus jamais vous ne regarderez le portemanteau comme avant. Bonsoir Portemanteau, d’Aurélie Guillerey, aura libéré votre imagination. Les éditions JBZ ont donné carte blanche à l’auteur, rennaise d’adoption. Nous avons la chance de voisiner avec elle, nous avons fait nos curieux dans son atelier sous les toits.
Spectateur privilégié de ce manège et de ces petits  rituels, le portemanteau. Assigné à résidence, il ne pipe mot. Tandis que tous  s’allègent - qui de son chapeau, qui de  ses bottes, qui de son manteau ou de son parapluie ou de sa mallette, le porte-manteau ronge son frein. Le porte-manteau a-t-il trop enduré ? Un coup de blues ? Un rendez-vous amoureux ? Un cours de natation ? Brusquement, en deux tours de cuillère à pot, le voilà qui prend ses cliques et ses claques et qui décampe !
Moins est plus
Aérée, chaque scène occupe une double page. Les attitudes des personnages sont expressives et on reconnait le trait fin et léger d’Aurélie Guillerey. Elle développe en outre son goût pour le noir, éclairé par des couleurs soutenues, profondes, acidulées. Sans totalement délaisser ses gouaches et pinceaux, Aurélie Guillerey nous confie qu’elle utilise de plus en plus son ordinateur. Contre toute attente, elle déclare que l’outil lui a permis de “progresser en dessin”. Mais enfin, interrogeons-nous, comment est-ce possible ? “J’affine les traits, je sélectionne de plus en plus les couleurs, j’épure, je vais à l’essentiel, comme le faisait Nathalie Parain”. Selon le principe du “less is more” ainsi que le préconisait l’architecte Mies von der Rohe : moins est plus.
Le rythme et la récurrence des images rappelle le célèbre Bonsoir Lune de Margaret Wise Brown. Mais ici, pas de texte. Un album sans paroles. Comme Aurélie Guillerey l’avait imaginé, dès le début. Dès ce jour où l’idée a surgi. Avant même qu’Elisabeth Brami ne la contacte…

bonsoir-portemanteau-2LU DANS LA PRESSE /
L’avis de Acides Animés :

« Elisabeth Brami a repéré le travail qu’Aurélie Guillerey réalise pour Très Tôt Théâtre et le festival Théâtre à Tout âge. Depuis quelques années, en coopération avec Vincent Menu, Aurélie Guillerey compose les visuels du théâtre quimpérois et de son festival annuel. Les Finistériens ont ainsi le privilège de compulser des programmes où l’illustration a une place privilégiée. Un parti pris.
Séduite, Elisabeth Brami passe commande d’un album pour JBZ, la nouvelle maison d’édition créée par Jacques Binzstock, figure de l’édition jeunesse. Aurélie Guillerey a carte blanche. Elle en sera l’illustratrice mais aussi l’auteur. Et cela en toute liberté. Le projet répond à une envie profonde. Aurélie Guillerey reprend le fil de son idée. Elle scénarise l’histoire du portemanteau. Dessine, choisit les couleurs. Organise les planches. Imagine sa maquette. L’album est édité en novembre 2010.
Rafraîchissant, Bonsoir Portemanteau est un petit conte malin et facétieux. Qui chatouille notre disposition à regarder les objets autrement. Un portemanteau, par exemple. Ce soir, lorsque vous rentrerez, pensez-y… »
http://www.acidesanimes.fr/2011/05/07/bonsoir-porte-manteau/

Jeune illustratrice, Aurélie Guillerey vit à Rennes et signe ici son premier album.

Format : Album
Nb. de pages : 24 p.
Dimensions : 20,5cm x 16cm x 0,9cm
ISBN : 978-2-7556-0656-0
EAN : 9782755606560

bonsoir-portemanteau-3

bonsoir-portemanteau-4

bonsoir-portemanteau-5

, ,

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.