LES AS DE LA CHIRURGIE ESTHETIQUE. BISTOURI, SERINGUE ET BUSINESS


Josseline Abonneau, Marie-Guy Baron
Alphée-Jean-Paul Bertrand

Ces portraits et spécialités d’une quarantaine de chirurgiens esthétiques de Paris, de province, de Suisse, de Belgique ou du Maroc permettent de réaliser une enquête sur la domination de la chirurgie esthétique. Elle dresse un tableau d’évaluation des dangers des produits les plus couramment injectés.

les-as-de-la-chirurgie-esthetique

“Avec certains produits, nous avons constaté que le marquage CE n’était pas suffisant dans la mesure où les essais cliniques sont très courts et l’échantillon de personnes testées, réduit. Et dès lors qu’il y a des défaillances à ce niveau, les risques pour la santé des patients deviennent énormes. D’où la nécessité à travers ce livre, d’attirer l’attention à la fois du public et des pouvoirs publics”.
Marie-Guy Baron, reporter pour le Figaro

Pour la première fois, une cinquantaine des meilleurs chirurgiens esthétiques ouvrent les portes de leur univers de luxe réputé sulfureux. A Paris, en province, en Suisse, en Belgique et au Maroc. Tous sont bons, beaucoup très bons, quelques uns sont des ” as ” mondiaux.

Cet ouvrage constitue un document inédit et complet et aborde tous les aspects du sujet : de l’argent gravitant autour du bistouri, aux techniques médicales les plus poussées en passant par les scandales sanitaires.

Ces portraits sont l’occasion pour ces chirurgiens de révéler les arcanes d’un métier qui fascine mais aussi de confesser leurs doutes professionnels. Entre science appliquée et potion du diable, découvrez les coulisses de cette médecine si particulière grâce à un listing des techniques, un tableau de produits, un glossaire éclairant et des conseils indispensables.

Un guide pratique donc mais surtout analytique qui répond à toutes vos questions et offre une réflexion contemporaine sur un phénomène à double tranchant devenu omniprésent. Tant pour les patients que pour la santé publique…

REVUE DE PRESSE /
Dans les arcanes d’un univers sulfureux :

« Polémique sur certains produits de comblement, “bataille de territoire” entre des spécialistes et des imposteurs. Deux journalistes françaises entrouvrent pour nous les coulisses de l’univers secret et sulfureux de la chirurgie esthétique à travers un ouvrage présenté mercredi dernier à Casablanca.
Josseline Abonneau et Marie-Guy Baron, respectivement journaliste et reporter au Figaro, viennent de publier un ouvrage sur la chirurgie esthétique, présenté le 20 octobre à Casablanca. Intitulé Les As de la chirurgie esthétique bistouri, seringue et business, cet ouvrage est un guide analytique sur les secrets de cette spécialité, fruit d’une enquête qui a duré pas moins de 18 mois sur “l’univers secret et sulfureux des chirurgiens esthétiques”.
Deux problématiques principales ont été soulevées dans ce livre. Primo, l’insuffisance des essais cliniques en Europe, de certains produits de comblement à injecter. Et secundo, “la bataille de territoire” amorcée entre vrais spécialistes de la chirurgie esthétique et vrais imposteurs comme certains dermatologues ou médecins généralistes (…)
“Si l’injection fait moins peur que le bloc opératoire, les gens sont néanmoins, en droit de savoir que les conséquences d’une mauvaise injection peuvent être plus lourdes et ne sont pas rattrapables”, explique Josseline Abonneau. En principe, tous les produits de comblement considérés comme des dispositifs médicaux, ont besoin du marquage CE avant d’être commercialisés. Or, durant leurs travaux d’investigation, les auteures se sont rendues compte que pour certains de ces produits injectables, les essais cliniques étaient insuffisants (…)
D’autre part, si certains produits de comblement restent dignes de confiance, leur application par un non-spécialiste peut entraîner des complications graves (…)
L’an dernier, l’image jusque là “irréprochable” du milieu de la chirurgie plastique marocain, avait été ébranlée suite au décès d’une jeune femme qui avait subi deux jours plus tôt une liposuccion.
Selon toute vraisemblance, la victime avait été opérée par un médecin qui n’est pas spécialiste, alors que l’article 42 des lois relatives à l’exercice de la médecine au Maroc promulguées en 2001, stipule très clairement que le “médecin spécialiste ne peut exercer que les actes médicaux relevant de la spécialité qui lui est reconnue”.
Pour les injections, l’intervention d’imposteurs est encore plus facile puisque comme le rappelle le Dr. Fahd Benslimane, “certaines pratiques comme la liposuccion ne peuvent se faire que dans un bloc opératoire alors que les injections de produits de comblement elles, peuvent se faire dans un cabinet”. “Le fait est que le même produit injecté par deux personnes différentes, peut avoir des résultats différents”, explique Josseline Abonneau. L’idéal serait d’avoir “un produit sûr et une main sûre”. »

http://www.aufaitmaroc.com/maroc/societe/2010/10/21/dans-les-arcanes-dun-univers-sulfureux

“Les As de la chirurgie esthétique bistouri, seringue et business”: le plus

Le livre comprend également, un listing des techniques utilisées dans la chirurgie, les portraits d’une cinquantaine de grands praticiens dans le monde dont le spécialiste marocain Fahd Benslimane, réputé pour sa “théorie du cadre” (le regard). On y trouve aussi un tableau de produits, un glossaire et des conseils “indispensables”, selon les auteures.

Josseline Abonneau est journaliste au Figaro depuis 1984. Marie-Guy Baron a longuement collaboré au Figaro en qualité de grand reporter après avoir travaillé au magazine Le Point et au quotidien France-Soir.

Nb de pages : 318 p.
Dimension : 22 x 14 cm
ISBN     9782753806269
EAN13 : 9782753806269

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.