FREAK ANGELS (FREAK ANGELS, N° 2)


Warren Ellis, Paul Duffield,

Kid Toussaint (Traducteur)

Les Editions du Lombard

Il y a vingt-trois ans, en Angleterre, douze enfants étranges naquirent exactement au même moment. Il y a six ans, ce fut la fin du monde. Aujourd’hui, onze personnes étranges âgées de 23 ans protègent Whitechapel, sans doute le dernier quartier viable d’une Londres inondée. Voici ce qu’il s’est passé ensuite…

No title

Dans un monde post-apocalyptique, des personnes aux capacités hors normes vivent dans un quartier protégé contre les menaces extérieures. Univers original et ambiance atypique pour un comics envoutant signé Warren Ellis.

Le monde a connu une fin tragique. « Freakangels » raconte la suite.

Dans le quartier de Whitechapel, onze des douze enfants ont reconstitué une petite communauté sur laquelle ils veillent, bien aidés par leurs pouvoirs télépathiques. Car le danger rôde : des survivants désireux de piller leur quartier, bien sûr, mais aussi Mark, le 12e membre, celui qu’ils ont chassé et tué… Alors, pourquoi une jeune femme armée vient-elle réclamer vengeance pour ses frères éliminés par Mark, la semaine précédente…?

Un récit hors du commun signé par le scénariste de « Authority » et « Transmetropolitan ».

Une série prévu en 6 volumes.

freak-angels

REVUE DE PRESSE /

La critique de Bedetheque.com /

« steampunk, pouvoirs psychiques et dialogues ciselés » :

« Freakangels, c’est un des trésors méconnus du monde des comics. Une série dont un épisode est publié gratuitement sur internet chaque vendredi. Le scénariste virtuose Warren Ellis (Transmetropolitan, Desolation Jones…) y fait évoluer des héros liés par des pouvoirs psychiques mystérieux et par le besoin de survivre dans une Londres sous eau après une catastrophe (à laquelle ils semblent mêlés). L’intrigue est riche, les personnages solides, les dialogues sonnent vrai, le monde post-catastrophique évite les clichés à la Mad Max… et le dessin, efficace mais riche, sert parfaitement l’histoire, ce qui ne gâche rien. A découvrir »

REVUE DE PRESSE /

Ce qu’on en pense sur la planète BD :

« Les lecteurs de comics ont forcément déjà entendus parler de Warren Ellis, un scénariste britannique dont la verve acide s’est baladée sur de nombreux titres, apportant à chaque fois bon nombre d’idées. Avec Freak Angels, l’auteur s’est lancé dans un pari plutôt osé : publier sur le net une série en entier. Rien d’étonnant pour cet artiste toujours à l’affût des moindres progrès technologiques, qui s’est, pour le coup, associé à un artiste inconnu jusqu’ici, Paul Duffield. Tous deux réussissent à créer un univers totalement original où un groupe de personnes possédant des capacités psychiques, les Freak Angels, essaient de survivre après un monde qu’ils ont eux-mêmes amené à sa fin.

La narration habituellement très dynamique d’Ellis surprend ici par le temps pris pour installer chaque personnage, on découvre KK, puis Connor, puis Sirkka etc. Malgré un rythme assez lent, on ne s’ennuie jamais, certainement en raison de dialogues très travaillés (une habitude chez Ellis), et une traduction de qualité. En mélangeant une ambiance post-apocalyptique à une atmosphère mystérieuse, Freak Angels possède une base scénaristique solide qui devrait véritablement s’épanouir dans les 5 tomes à venir. La publication sur le net aurait pu présager d’une certaine irrégularité dans les dessins… Or sur peu de cases par pages (4 en moyenne), Paul Duffield montre un trait fin et détaillé, dont le style montre une véritable influence du manga, à l’instar par exemple des frères Luna sur Ultra. Duffield assure lui-même la colorisation, pour un visuel qui en déstabilisera peut-être quelques uns de prime abord, mais les convaincra bien vite. Premier comics pour Le Lombard et premier succès, Freaks Angels introduit de la meilleure des façons un récit qui risque d’être extrêmement palpitant. »

Pages:146 p.

Format:Album

Dimensions:27.0 x 18.0 x 1.7 cm

ISBN:9782803627370

EAN13:9782803627370

Enhanced by Zemanta

, ,

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.