LA SEULE DE MA RACE


la-seule-de-ma-race

Nathalie Daysse

Les Editions Toucan


Nathalie a 7 ans quand son père lui apprend qu’elle n’est pas sa vraie fille, qu’elle a été adoptée et que sa vraie mère est inconnue. Un traumatisme qu’elle transforme pendant sa jeunesse en particularisme. Devenue mère, elle décide de partir à la recherche de cette mère, cette femme qui a osé accoucher sous X. Elle est l’une des rares enfants nés sous X en France à avoir retrouvé sa mère.

Quatrième de couverture :

« J’éteins mon téléphone. Allongée sur le lit, je reste un moment à repasser en boucle l’étrange proposition qui vient de m’être faite. Je ne sais si je dois m’en réjouir, si j’ai le droit de m’en réjouir. La femme qui vient de m’appeler veut tenter de réparer l’énorme préjudice qu’elle m’a causé il y a plus de quarante ans. Cette femme m’a tout simplement abandonnée à la naissance. Et moi, je l’ai retrouvée sans qu’elle-même ne me cherche. »

« Aussi loin que me portent mes souvenirs, c’est à l’aube de mes quatre ans que ma mère (maman, la vraie celle qui m’a bercée, nourrie, torchée, élevée) me révéla que je n’étais pas l’enfant que je croyais être. Je me souviens d’elle, occupée dans la cuisine, je jouais à ses côtés, nous nous parlions, je ne sais plus de quoi précisément, mais je m’imagine la questionnant, comme tout petit enfant, sur ce très mystérieux sujet qu’est le début de la vie, nos origines… de notre conception à notre naissance et même bien au-delà…

De même qu’il m’est impossible de retrouver les termes exacts de mes questions, je garde un souvenir altéré de ses réponses mêlées à des bruits d’eau, à des tintements d’évier et autres cliquetis d’inox. Je sais seulement que c’est à ce moment précis que j’appris que « j’étais une enfant adoptée, ma maman n’était pas ma vraie maman, mon papa n’était pas mon vrai papa ». Tout à coup, maman me sembla une sorte d’inconnue qui rentrait dans ma vie sans frapper.

Depuis la fin de la guerre, on compte plusieurs centaines de milliers d’enfants nés sous X en France. Aujourd’hui, l’anonymat de l’accouchement sous X est remis en question. Beaucoup luttent pour un en assouplir les règles, afin de permettre aux enfants concernés, s’ils le souhaitent d’accéder, à leur majorité à l’identité de leur mère biologique. »

« L’avis des femmes »

« Comme beaucoup d’enfants nés sous X, Nathalie Daysse, fait de sa recherche une priorité dès son adolescence sans aller jusqu’au bout. Le déclic et le courage viennent à l’aube de ses 37 ans. Comme tous les enfants nés sous X et beaucoup le redoutent, son dossier d’abandon est vide. Je vous laisse découvrir la suite, qui donnera de l’espoir à tous ceux qui ont un jour commencé et arrêté leur recherche pour cette unique vérité… »

Nadia Sahel

Page : 26 p

Format : Broché sous jaquette 23 x 14 cm

ISBN : 978-2-8100-0347-1

EAN13 : 9782810003471

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.