MANGAS : CARNETS DE MASSACRE


carnets-de-massacre

13 contes cruels du Grand Edô

SHINTARO Kago

IMHO


Un ovni éditorial signé Kago Shintaro, maître du genre ero-guro (mélange de macabre et d’érotisme) au Japon. Un recueil de 13 histoires courtes réservé à un public… bien accroché!

Synopsis : De l’art de découper un homme en lui procurant une extase infinie à l’origine de l’invention du papier toilettes en passant par le club des adorateurs d’excroissances corporelles monstres, ces 13 carnets de massacre sont autant d’explorations de pulsions sexuelles obsessionnelles et extrêmes. Vibrant hommage à Edogawa Rampo, l’inventeur du genre ero-guro (contraction d’érotique-grotesque), ce manga hors normes joue d’un Japon médiéval fantasmé, et crée des situations aussi absurdes qu’incongrues, permettant de donner libre cours à l’imagination sans limites de l’auteur.

L’auteur prend pour point de départ le Yotsuya Kaidan, où l’histoire du rônin Iemon qui empoisonne sa femme Iwa afin d’être libre de se marier avec une autre. Mais ici, la déformation faciale due au poison l’excite au contraire. Il n’en fallait pas plus pour faire dévier le récit dans l’ero-guro… et l’humour absurde ! Chaque chapitre est ainsi un « conte » indépendant mais lié aux autres par les personnages et les conséquences des événements antérieurs.

Shintaro Kago est un auteur à suivre pour tout amateur de manga underground. Ses œuvres ont très souvent un caractère expérimental, pas toujours érotique (tout dépend du magazine dans lequel il la publie), mais reposent toujours sur une idée ou un principe appliqué jusque dans ses conséquences les plus absurdes. Le résultat est toujours particulièrement drôle, comme le montrent ces Carnets de Massacre qu’on aurait tort de prendre au sérieux.

Œuvre : Carnets de massacre

Editeur : IMHO

Sens : Japonais

Nombre de pages : 160

Impression : Noir et blanc

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.