PIRATES, FLIBUSTIERS ET CORSAIRES DE RENE DUGUAY-TROÜIN A ROBERT SURCOUF. LE DROIT ET LES REALITES DE LA GUERRE DE COURSE


pirates-flibustiers-corsaires

Alain Berbouche

Pascal Galode


L’Histoire maritime a le vent en poupe. Pour le constater il suffit de parcourir les salons littéraires consacrés aux livres de mer. En particulier celui des Etonnants Voyageurs de Saint-Malo : la prestigieuse cité maritime dont le plus illustre des fils, François-René de Chateaubriand, disait dans ses Mémoires qu’elle n’égalait pas en superficie celle du jardin des Tuileries mais qu’elle donna à la France tant de marins célèbres.

Haut lieu de mémoire où les pirates, flibustiers et autres corsaires exercent toujours leur fascination aventureuse. Par-delà la fiction, l’historien des institutions doit analyser leur statut juridique pour distinguer définitivement le corsaire du pirate et du flibustier. Et, comme la Cité Corsaire malouine s’enorgueillit d’avoir donné naissance à René Duguay-Trouin et à Robert Surcouf, deux des trois plus grands corsaires français avec le dunkerquois Jean Bart, les comparer lui permet de montrer l’évolution de la Course sur un siècle : à qualités égales, l’abnégation de Duguay-Trouin, corsaire et officier de la Marine de Louis XIV qui fut l’un des plus grands amiraux français, et la libre-entreprise de Surcouf, corsaire indépendant de la République puis de l’Empire qui devint une légende. Avant de conclure sur l’abolition de la Course, la persistance des corsaires et, aujourd’hui, le retour des pirates.

Alain BERBOUCHE réside à Saint-Malo, adhérent de la Société d’Histoire et d’Archéologie de l’arrondissement depuis 1983, et où il fut conseiller municipal de 1995 à 2001. Juriste, politiste et historien de formation, il est maître de conférences à la Faculté de droit et de science politique de l’Université Rennes 1, où il enseigne l’histoire des idées politiques et des institutions publiques ; et, dans le cadre d’un master 2 recherche d’histoire du droit, il anime un séminaire d’histoire du droit public maritime qu’il a créé. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat d’État en droit consacrée à La Marine royale de la France à la fin de l’Ancien Régime, De la paix de Versailles en 1783 à la Révolution de 1789. Membre de la Société Française d’Histoire Maritime et du Centre d’Histoire du Droit de Rennes. Il vient de publier MARINE ET JUSTICE. La Justice criminelle de la Marine française sous l’Ancien Régime, aux Presses Universitaires de Rennes.

Pages : 320 p.

ISBN: 2355930902

ISBN 13: 9782355930904

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.