SOUVENIRS D’ANTAN


souvenirs-dantan

Nikolaï Lvov, Anne Davidenkoff (Traducteur)

Syrtes

Les Editions des Syrtes s’imposent comme une référence dans la littérature russe traduite en langue française …

Publié dans la Pensée russe, à Paris, en 1923-1924, Souvenirs d’antan est un tableau de la société russe d’avant la révolution, illustré par l’histoire familiale de Nikolaï Lvov. A partir de détails de la vie quotidienne, l’auteur reconstitue le monde de son enfance à travers le regard d’Aliocha. Tout au long du récit se développe l’amour pur et idéal que le jeune héros ressent, dès ses tendres années, pour sa cousine, Tania.

Ce sentiment traverse, comme un fil ténu, toute l’œuvre, et le duo qu’ils forment au milieu des autres enfants et de toute la famille est un enchantement. Le jeune enfant, puis l’adolescent qu’il devient à la fin du livre, préfigure le futur représentant de la noblesse russe libérale qui s’engagera dans le combat politique et social de son pays.

Souvenirs d’antan est une œuvre d’une densité littéraire exceptionnelle, où l’histoire est concentrée comme dans une miniature. Par-delà le dénouement, qui finit par nous apparaître comme une ” lumière dans les ténèbres “, on garde une impression de bonheur infini, le bonheur de l’enfance, à l’instar de la trilogie Enfance, Adolescence, Jeunesse de Léon Tolstoï, avec lequel Lvov partage la finesse dans l’analyse psychologique des personnages.

Nikolaï Lvov (1867-1940) est issu d’une famille de boyards de Tver qui a donné à la Russie de nombreux hommes de lettres, artistes ou serviteurs d’Etat. Président du gouvernement local de la région de Saratov, membre de la Douma d’Etat, Lvov prône, en 1905, un régime constitutionnel-démocrate et fonde le parti des Cadets. Après l’évacuation de l’Armée blanche vers Constantinople, en 1920, et l’assassinat de ses deux fils par l’Armée rouge, Nikolaï Lvov passe par la Serbie avant d’arriver en France. Installé à Meudon, il devient historien de l’Armée blanche et meurt à Nice, en 1940. Souvenirs d’antan est son premier texte traduit en français.

REVUE DE PRESSE /

La critique de Nashagazeta (Suisse)

Extraits : « Les Souvenirs d’antan de Nikolaï Nikolaïevitch Lvov parurent en 1923-1924, dans la revue La Pensée russe, l’une des publications les plus importantes de l’émigration. Ce récit autobiographique se situe avant la révolution de 1917. On découvre la vie russe de l’époque à travers le regard du jeune narrateur, Aliocha, double de l’auteur. Il remonte aux années de son enfance et de son adolescence (1860-1870): l’atmosphère du livre laisse deviner le charme de la vie moscovite et l’optimisme qui régnait en cette période de réformes mises en œuvre par Alexandre II, « le tsar libérateur ».

Lvov ne cachant pas son hostilité à toute ostentation, dénonce la fatuité de l’aristocratie qui fréquente la cour. Il exalte la « vie moscovite » qui, loin de la capitale Saint-Pétersbourg, demeure plus proche du monde rural, et du peuple russe.

À partir de détails de la vie quotidienne, l’auteur reconstitue les interactions entre le vécu personnel et la réalité objective. Son éducation se déroule dans ce cadre de vie typique de la noblesse avec précepteurs (ici Vassili, un libre penseur athée); la niania Feodossia, qui joue un rôle affectif et spirituel irremplaçable dans la formation du jeune homme; la vieille servante Pelaguia, mémoire de la famille; et la grand-mère, véritable force morale qu’elle tient de sa foi indéfectible en Dieu.

À travers ses personnages, Lvov exalte cet idéal d’une partie de la noblesse russe à la fois libérale et attachée aux valeurs slavophiles.

Ce récit, avec ses qualités stylistiques et sa finesse d’analyse psychologique, s’inscrit dans le courant littéraire du sentimentalisme de Karamzine au Tolstoï de la trilogie Enfance, Adolescence, Jeunesse.

Au-delà de cette fresque de l’histoire russe, reflétée dans le microcosme des Souvenirs d’antan, le lecteur est pris par la beauté des moments lyriques et par cette prose qui devient par endroits pure poésie.

La critique complète :

http://www.nashagazeta.ch/node/9706

Pages : 201 p.

Format : Broché

Dimensions:20.0 x 12.0 x 1.5 cm

ISBN:9782845451476

EAN13:9782845451476

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.