BLESSURES DE GUERRE. DES CAMPS NAZIS A L’AFGHANISTAN


blessures-de-guerre-des-champs-nazis-a-lafghanistan

Gilbert Lavoie

Editions du Septentrion


« Tu ne peux pas comprendre… Tu ne peux pas comprendre ce que c’est que d’être sale tous les jours, que d’avoir faim tous les jours, et de ne pas savoir si tu seras vivant le lendemain. »

- Gilles Lamontagne

Nous ne connaissions pas la guerre, jusqu’à ce que nos militaires reviennent à la maison. Jusqu’à ce qu’elle vienne hanter leurs nuits de ses cauchemars et emprisonner leur quotidien dans des traumatismes complexes que la médecine cherche encore à comprendre et à prévenir.

Gilles Lamontagne connaît bien cette souffrance. Abattu par la chasse nazie en 1943 et retenu prisonnier pendant 2 ans et demi, il sait à quel point le soldat blessé psychologiquement a besoin d’aide au retour. Âgé de 91 ans, il retourne encore à Valcartier, en appui aux militaires canadiens traumatisés par les missions en Bosnie ou en Afghanistan.

Blessures de guerre, c’est le témoignage bouleversant de nos militaires contemporains qui sont devenus à contrecœur des « anciens combattants » après avoir été déclarés inaptes à servir à cause de ces traumatismes. C’est le témoignage de leurs femmes et de leurs enfants. C’est surtout un appel à nos politiciens, qui font l’éloge de ces militaires chaque fois qu’il y a un décès, pour qu’ils accordent la même attention aux besoins des survivants.

Chroniqueur politique au Soleil, Gilbert Lavoie a commencé sa carrière à la radio de CKAC et à TVA à Montréal. Il a été journaliste à La Presse pendant 15 ans, pour occuper ensuite le poste de secrétaire de presse du premier ministre Brian Mulroney de 1989 à 1992. Il a également été rédacteur en chef du Droit d’Ottawa et du Soleil jusqu’en 2001. En 2009, il a publié au Septentrion Jean Pelletier. Entretiens et témoignages.

REVUE DE PRESSE/

La critique de CULTURE HEBDO (sept. 2010) :

« Gilles Lamontagne, 91 ans, parle des blessures de guerre (…) On dit que le monde ne change jamais. C’est faux. On a levé que tout récemment le tabou des soldats qui, revenant de guerre sont en proie à la plus profonde détresse. Et c’est Gilles Lamontagne l’ancien maire de Québec et ancien lieutenant-gouverneur de la Province de Québec qui a été lui-même un vaillant ancien combattant au cours de la Seconde guerre mondiale. Il a connu les horreurs de la guerre. Notamment fait prisonnier des allemands qui l,ont contraint à le priver de faim durant 31 jours. Aujourd’hui l’homme est âgé de 91 ans. Mais il est très proche de cœur des militaire d’aujourd’hui et partage le sort de ceux qui ont conservé des traumatismes de leur mission en Afghanistan. En compagnie du journaliste chevronné Gilbert Lavoie il rappelle que la guerre a une dimension de laideur qui ne fait que des victimes directes ou collatérales. »

http://www.culturehebdo.com/livres_sept_10.htm

Pages : 160

Publication : 28/09/2010

ISBN : 978-2-89448-630-6

ISBN PDF: 978-2-89664-565-7

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.