LA VILLE A TROIS VITESSE. ET AUTRES ESSAIS


la-ville-a-trois-vitesses

Jacques Donzelot

Editions de La Villette

Le point de vue de l’éditeur : Loin des effets journalistiques à caractère sensationnel sur les banlieues, il est temps de comprendre la présente transformation de la question sociale, la remise en cause des réponses apportées à celle-ci, à travers les politiques urbaine, sociale et de sécurité par l’État providence et les tentatives actuelles de renouvellement de ces politiques.

L’analyse développée ici par Jacques Donzelot montre, d’un côté, un processus d’altération de la condition salariale qui s’accroît à mesure que l’on va du centre de la société ou de la ville vers la périphérie, des emplois les plus qualifiés vers ceux qui le sont le moins, voire point -un processus qui, dans les faits, conduit à déplacer la population la plus fragilisée et le plus souvent issue de l’immigration vers les territoires de relégation que constituent beaucoup de cités et de grands ensembles.

D’un autre côté, on assiste simultanément à un mouvement en sens inverse, produit par ceux qui veulent quitter la périphérie et éviter toute possible promiscuité.

L’effet couplé de ces mouvements contraires amène à observer un changement de nature de la question sociale, et pas simplement de forme. Parce que le repli identitaire des populations installe au cœur de la société une logique de séparation où l’évitement remplace la confrontation. Se développe ainsi un urbanisme affinitaire qui modifie complètement les termes traditionnels de la cité et installe pernicieusement une ville -comme une société- à plusieurs vitesses.

Table des matières

LA NOUVELLE QUESTION URBAINE

La question urbaine classique

Le cadre de vie

Société incivile et urbanisme affinitaire

LA VILLE A TROIS VITESSES : RELEGATION, PERIURBANISATION, GENTRIFICATION

La relégation

La périurbanisation

La gentrification

DEMOCRATIE ET PARTICIPATION : L’EXEMPLE DE LA RENOVATION URBAINE

La non-participation : manipulation et thérapie

La coopération symbolique

Le pouvoir effectif des citoyens

Jacques Donzelo est sociologue. Maître de conférences en science politique à l’université Paris X Nanterre, il poursuit des travaux sur la politique de la ville. Il est conseiller scientifique au PUCA, centre de recherches du ministère de l’Equipement, et membre du comité de rédaction de la revue Esprit, à laquelle il contribue. Aux PUF, il dirige la collection « La ville en débat ». Il a notamment publié Quand la ville se défait : quelle politique face à la crise des banlieues, Faire société : la politique de la ville aux Etats-Unis et en France.

Pages : 111 p.

Parution : juin 2009.

Format : Broché.

Dimensions : 21.0 x 15.0 x 0.8 cm

ISBN:9782915456486

EAN13:9782915456486

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.