GIRLS DON’T CRY


girls-dont-cry

le nouvel album de nine Antico

Les jeunes filles en fleur, avec des épines.

 

Les filles sont toutes différentes, et toutes pareilles. Elles veulent être originales, mais malgré leurs efforts finissent par se ressembler. Incarnations de la fraîcheur et de la jeunesse, elles se complaisent parfois dans une mélancolique indolence qui leur donne un peu de sérieux au milieu d’une déferlante de futilités.

 

Avec cet album d’histoires courtes, la talentueuse Nine Antico scrute de près les émois de la vie de jeunes adolescentes parisiennes. Elle oscille entre tendresse et cruauté, entre trait art nouveau et motifs contemporains. Et nous, on suit sans hésiter son inexorable ascension dans le cœur des chroniqueurs de magazines branchés, et des teenagers à lunettes Wayfarer. Nine Antico, c’est déjà une icône de la nouvelle génération, notamment depuis son album à l’Association, Coney Island Baby.

 

Nine Antico

 

Illustratrice et auteur de bande dessinée, Nine Antico a débuté en créant son propre fanzine, “Rock this way”, qui associait ses deux passions : le rock et le dessin. Elle a  collaboré avec la presse, puis son travail a été exposé et édité par Art’s Factory. En 2008, elle publie Le Goût du Paradis aux éditions Ego Comme X, qui retrace son adolescence dans les années 90. Le livre est retenu dans la sélection officielle du Festival d’Angoulême 2009, catégorie “Révélations”. Depuis, elle a participé à Summer of the 80’s, édité par Arte et Dargaud, ainsi qu’à Rocks Strips chez Flammarion. En mars 2010 est paru à l’Association Coney Island Island Baby, biographie croisée et librement inspirée de la pin-up Betty Page et l’actrice porno Linda Lovelace.

 

REVUE DE PRESSE :

de Benjamin Roure / 28 sept 2010

dans Critiques :

« Après son audacieux Coney Island Baby, Nine Antico revient avec une nouvelle histoire de filles, moins explicitement sexuelle, mais bien de son temps. En quelques albums et histoires courtes, l’auteure a imposé son style, savant et spontané mélange de dessins d’inspiration Art nouveau, d’énergie rock’n'roll et d’humour cinglant. Ce nouveau one-shot, au titre condensant parfaitement les ingrédients précités, se range plus particulièrement dans la catégorie rigolarde : Girls don’t cry est une compilation lucide et souvent piquante d’instantanés de la vie de jeunes femmes d’aujourd’hui.

Voici donc Pauline et ses copines, une blonde, une brune, une rousse. Que leurs parents énervent, qui désespèrent de se faire draguer par des beaux gosses, qui passent de longues minutes à choisir une tenue pour sortir, et des heures à cracher sur le look des autres nanas. Souvent pénibles, pestes, têtes à claques, mais parfois véritablement attendrissantes, ces jeunes demoiselles évoluent sur un sentier vertigineux et inconfortable : presque plus adolescentes, mais pas tout à fait adultes non plus, elles prolongent les belles heures de leur enfance dans une attitude de petite fille gâtée. Histoire de se protéger du monde, de se donner confiance, de se faire désirer. Dans cette succession de mini-récits en une planche, Nine Antico se moque avec tendresse de ces poufs à franges en devenir, avec la distance idéale et le regard bienveillant qui fait que son album sonne aussi juste - bien que dans un registre très différent - que les scènes de rue de Riad Sattouf dans La Vie secrète des jeunes. Une belle réussite ».

 girls-dont-cry-1girls-dont-cry-2

Collection 1000 Feuilles

56 pages .

Format : 215 mm x 293 mm

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.