LES VAMPIRES DE LONDRES (LES ETRANGES SOEURS WILCOX , TOME 1 )


les-vampires-de-londre-tome-1

Fabrice Colin

Editions Gallimard

 

Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s’aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu’on peut y rencontrer Jack l’Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s’y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C’est pour cela qu’elles ont été choisies. Par qui ? Impossible d’en dire plus. Sinon que la survie de l’empire britannique repose désormais sur les très étrangers soeurs Wilcox… 

 

“Londres 1888. Qui sont ces deux orphelines qui s’aventurent la nuit dans les rues mal famées ? Ignorent-elles qu’on peut y rencontrer Jack l’Eventreur ? Que des créatures plus terrifiantes encore, goules et vampires s’y livrent une lutte sans merci ? Mais Amber et Luna Wilcox ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Sous leur frêle apparence se cache un terrible secret. C’est pour cela qu’elles ont été choisies.

Par qui ? Impossible d’en dire plus. Sinon que la survie de l’empire britannique repose désormais sur les très étrangers soeurs Wilcox…”

 

Résumé :

 

Je vais vous en dévoiler un petit peu plus, parce que deux points me semblent importants… le premier (mais on s’en doute très très vite) c’est que les soeurs Wilcox se révèlent être des vampires… sauf qu’on ne sait pas trop ni comment ni pourquoi… La deuxième chose que je tiens à vous révéler c’est la présence de deux personnages très importants dans le roman : Sherlock Holmes et son cher docteur Watson! Moi qui les adore…

J’ai été réélement ravie de lire un roman pour adolescent, autour du thème des vampires, mais qui sorte vraiment de l’ordinaire… enfin quand je dis de l’ordinaire, je pense à ce qui se fait en ce moment sur le sujet, c’est à dire particulièrement à Twilight.

Mais voilà dans ce roman, pas de terrible histoire d’amour actuelle… Nous sommes à Londres, une ville que j’apprécie beaucoup, à l’époque de Jack L’eventreur, et surtout de Sherlock Holmes ! Sans vouloir se substituer à un roman sur Sherlock, ce roman le fait participer de façon à la fois active mais secondaire, ce que je trouve réellement amusant…

L’histoire ensuite est multiple, et il faudra bien un deuxième tome pour lever une partie du mystère de l’histoire des soeurs Wilcox… Je l’attends avec impatience.

 

Extraits :

 

“Bientot les deux jeunes filles s’arrêtèrent devant la grande demeure. Le docteur Watson était sorti sous le porche. Holmes replia son journal mais ne se leva pas.

_ Merci d’être revenue, se contenta-t-il de marmonner. Ton absence m’a permis d’envisager certaines décisions radicales. Je pourrais changer de travail, pour commencer. Reprendre ces bonnes vieilles enquêtes. Notre cher docteur Watson ici présent me faisait tout à l’heure remarquer que mon degré d’empathie était à peu près aussi élevé que celui… d’un quoi déjà, Watson?

_ D’un caillou.”

 

L’auteur :

 

Fabrice Colin est né en 1972 en région parisienne. Il publie ses premiers scénarios de jeux de rôle alors qu’il est encore au lycée. En 1997, une rencontre avec un éditeur de fantasy le convainc de s’essayer à la fiction. En parallère, il travaille pedant quelques années pour un magazine de jeux vidéo.

Auteur de très nombreux romans pour adultes et pour adolescents, il écrit également des scénrios de bandes dessinées et des pièces radiophoniques pour France Culture.

Son blog juste ici http://fabrice-colin.over-blog.com

avec de fabuleuses réfléxions sur le foot… mais pas seulement! (les salons, la musique… toujours avec humour et une belle plume!)

 

Revue de Presse :

Par Vladkergan, 5 octobre 2009

« Fabrice Colin inaugure avec ce premier opus une nouvelle série fantastique destinée avant tout à un public jeune. Néanmoins, le style de l’auteur, la manière qu’il a de s’approprier les mythes qu’il met ici en scène (de Dracula à Sherlock Holmes en passant par Jack l’Eventreur) donne à cet ouvrage un intérêt bien supérieur à celui de séries comme Twilight ou Journal d’un vampire. Car le propos de Colin n’est pas de proposer un ouvrage de Bitlit à la française mais bien un roman de genre destiné aux plus jeunes, qui leur permet de se plonger avec délectation dans l’époque victorienne, ses monstres comme ses héros. Dracula, Sherlock Holmes, Abraham Stoker, la reine Victoria font ainsi parti de la galerie de personnages qui se succèdent ici, galerie qui du coup fait le lien entre réel et imaginaire, aboutissant sur une sorte d’uchronie jeunesse assez inspirée.

Si on est tout de même encore loin d’un Kim Newman (Anno Dracula est dans le genre un modèle difficilement surpassable), ce premier roman des étranges sœurs Wilcox introduit des éléments aussi intrigants que savamment distillés, permettant à l’auteur de répondre à des questions tout en préparant une suite tout aussi attirante. Et là ou Meyer et ses erstatz s’empressent de piller le mythe, lui retirant ses crocs et sa bestialité pour en faire un fantoche à peine romantique, Colin renoue au contraire avec ce qui a fait le succès des romans de Stoker, Le Fanu ou Polidori : une certaine noirceur, une vision sombre et profondément malsaine (pour ne pas dire déviante). Ce qui fait de ce roman un hommage vraiment intéressant qui peut être vu comme une introduction abordable à tout un pan de la littérature fantastique que les dernières évolutions du genre tendent à gommer.

Les vampires de cet opus obéissent à une structuration à base de clans qui n’est pas sans rappeler le jeu de rôle la Mascarade. La transformation s’opère par transmission de sang entre un sire et ses futurs infants, qui se retrouvent dès lors irrémédiablement liés à leur “père”. Le besoin de sang, s’il se fait fortement ressentir, peut être sustenté par absorption de sang animal, sous différentes formes. Les vampires dorment par ailleurs le jour, possèdent certains pouvoirs hypnotiques comme la possibilité de détecter les auras des humains comme des autres créatures fantastiques, et peuvent être tués après avoir été transpercés en plein cœur par un pieu. A noter ici l’existence d’un clan qui a pu s’affranchir du besoin de sang pour ne conserver que l’immortalité.

Au final, voilà un premier tome aussi agréable à lire que riche en clins d’œils à la littérature victorienne et à ses figures clés. Fabrice Colin inaugure donc ici une série prometteuse, qui trouvera (je l’espère) son public parmi les plus jeunes comme parmi ceux qu’un peu de légèreté ne rebute pas. D’autant que qualitativement parlant, on est ici dans un autre niveau que ce que peut propose une grande part de la littérature vampirique actuelle. »

 

Revue de Presse :

Vampirisme.com,

30 août 2010 par DeL

« Encore des vampires allez-vous me dire ? Et bien oui, mais - que certains se rassurent - il ne s’agit pas d’une énième histoire de vampires comme on en voit partout en ce moment. Ce roman vaut le détour, croyez-moi !

Tout commence lorsque deux soeurs Amber et Luna se réveillent dans des cercueils, transformées en vampire. Leur père et leur belle-mère ont disparu et leur maison a brûlé. Mais le problème est qu’elles ne se souviennent de rien. Errant dans les rues de Londres, elles sont rapidement secourues par un certain docteur Watson et son cher ami Sherlock Holmes, puis « recrutées » par une société secrète.

Dans ce roman, on rencontre une foule de personnages historiques ou de fiction tels que Jack l’Eventreur, Abraham Stoker, Elizabeth Bathory, Sherlock Holmes, Dr Watson, mais aussi d’autres créatures comme des goules ou encore des fées.

Je me suis plongée avec beaucoup de plaisir dans l’univers créé par Fabrice Colin. On se retrouve à l’époque victorienne, dans le paysage brumeux de Londres où les vampires forment des clans qui se livrent une lutte sans merci.

Qui a transformé Amber et Luna ? Qu’est-il arrivé à leur père ? Tels sont les mystères que devront résoudrent les deux soeurs et leurs amis.

Un très bon roman où se mêlent fantastique et policier. »

http://bookophiles.wordpress.com/2010/08/30/fabrice-colin-les-etranges-soeurs-wilcox-t-1-les-vampires-de-londres/

 

Interview Fabrice Colin - Les étranges soeurs Wilcox :

envoyé par LesHistoiresSansFin.

http://blog.vampirisme.com/vampire/?571-colin-etranges-soeurs-wilcox-1-vampires-de-londres

 

 

Auteur : Fabrice Colin

Illustrateur (couverture) : Erwann Surcouf

Editeur : Gallimard Jeunesse

Date : 10/09/09

Pages : 283 pages

Prix : 13,50€

ISBN 978-2-07-062593-2

 

Roman jeunesse, en plusieurs tomes. (adolescent)

Thèmes : Vampires, fraternité, famille, Sherlock Holmes, enquête

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.