L’EDITEUR ROBERT LAFFONT EST DECEDE A L’AGE DE 93 ANS


laffont-emp1

L’éditeur Robert Laffont est décédé mercredi à Paris à l’âge de 93 ans. Il était le dernier grand éditeur à avoir fondé sa maison avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1941.

 

Ses débuts furent difficiles. « Le succès de ce roturier de l’édition, qui tient son sourire charmeur loin des dîners en ville du Tout-Paris agace. Il est généralement méprisé des intellectuels, écarté de la distribution annuelle des prix littéraires », écrit le journal Libération.

 

Considéré aujourd’hui comme le “grand-père de l’édition française”, il avait édité plus de 10.000 titres dont de très nombreux best-sellers (”Exodus”, “Paris brûle-t-il?”), et créé des collections prestigieuses comme “Pavillons” et “Bouquins”, avec son complice Guy Schoeller. Il a publié deux livres essentiels de la littérature d’après-guerre: “L’Attrape-Coeur” de Salinger et “Le Désert des Tartares” de Buzzati.

 

Comme l’écrivent nos confrères de BSCNEWS.FR, « Une page s’est tournée dans le monde de l’Edition avec le décès hier de Robert Laffont (…) Robert Laffont en tant que précurseur avait choisi de mêler la littérature populaire à des méthodes de marketing très anglo-saxonnes. Sa politique éditoriale et son audace lui permettront de publier plus de 10 000 titres. C’est lui qui introduira en France les premiers Best-sellers. Le grand-père de l’Edition a donc tourné la page hier à Paris à l’hôpital américain de Neuilly. C’est sûr, Le Monde de l’Edition perd l’un de ses cadres et de ses précurseurs. »

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.