VAMPYRES SABLE NOIR, TOME 1 & 2


vampyres-sable-noir1

Il y a de cela trois ans, « sable noir », une série française de 6 épisodes, fut assez bien reçue. Aujourd’hui, la série revient, mais avec en toile de fond principale… le vampirisme!

La forme est d’autant plus ambitieuse que cette fois-ci l’univers se voit décliné en un livre publié aux éditions J’ai lu, et deux bandes dessinées publiées chez Dupuis.

 

Chaque album est un bel objet à l’aspect soigné !

6 grands noms du roman noir et fantastique ont écrit 6 histoires de vampires à partir du même point de départ publiées alors chez  J’ai Lu.

6 équipes d’auteurs BD s’emparent à leur tour de ces récits pour les revisiter et en livrer leur propre vision.

 

VAMPYRES, SABLE NOIR 1 :

LES CONTES VAMPIRIQUES ACTE 1

 

« Vampyres, sable noir tome 1 » est un album de 98 pages, regroupant trois histoires et un petit complément de 8 pages intitulé « making of ». L’objet, rien que par sa couverture, son nombre conséquent de pages, l’épaisseur de son papier, laisse une très bonne première impression. C’est fabuleux de voir comme “une belle présentation” peut vous encourager à aborder une aventure.

 

La première histoire, « De sang frais », se base sur une nouvelle de Brigitte Aubert. Elle est scénarisée par Denis-Pierre Filippi et illustré par Patrick Laumond. D’une certaine manière, on peut y voir un déroulement façon « Contes de la crypte », avec une installation sobre et un final se voulant « choc ». Plutôt réussi, « De sang frais » nous invite à suivre un journaliste et sa famille venant tout juste de s’installer dans la petite commune du Sable noir. À peine installé, le journaliste découvre le corps flottant en bord de mer de Karine Jouanaud, étudiante de pharmacie de 22 ans. Ce dernier décide alors d’entamer une investigation, y voyant là une opportunité d’un très bon article.

 

Remarquablement illustré avec un trait fin et un découpage solide, cette première histoire est sans aucun doute la meilleure de l’album. L’intrigue se montre assez captivante et le dénouement plutôt réussi. D’un certain point de vue, nous ne pouvons pas vraiment dire qu’il y a là vraiment un second niveau de lecture, mais plutôt une approche privilégiant purement le divertissement et jouant sur l’attente de son final.

 

La dernière des histoires, « Alizarine » de Denis-Pierre Filippi, d’après Colin Thibertt est assez intéressante. Tout d’abord, la façon d’appréhender le récit est assez amusante puisqu’on suit le déroulement de celle-ci par rapport à un conteur qui décrit sa future « conquête ». Dans le cas présent, il s’agit d’un certain Gégé, ancien Boxeur, qui désire se ranger et mener une vie pépère, tout en espérant pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

 

Plutôt bien illustré par Steve Lieber - parfaitement adéquation avec l’histoire - il se dégage du récit quelque chose de touchant. Le personnage de Gégé est plutôt bien écrit et on éprouve assez rapidement de la sympathie pour ce brave type qui se perd à cause d’un ami qui, le connaissant parfaitement, joue de cela pour le guider vers la mauvaise voie.

 

 

VAMPYRES SABLE NOIR - TOME 2

 vampre-sable-noir-2-09

Ce tome comprend ‘Dans la peau’ (Scénario : Philippe Thirault - Dessin : Guillem March), ‘Du vrai du faux’ (Scénario : Jean-Paul Krassinsky et Marc Védrines - Dessin : Michel Durand) et ‘Les Ames meurtries’ (Scénario : Alcante - Dessin : Matteo)

 

Éditeur : Dupuis

Pages:86 p.

Format:Album

Dimensions: 32.0 x 24.0 x 1.5 cm

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.