ACTU BD 29 avril 2010


actu-bd-2010-04-29-pr-emp

Actualité et nouveautés de la Bande-dessinée

 

FOCUS : LES DERNIERS JOURS D’UN IMMORTEL

 

Des Cinq Conteurs de Bagdad à la série Seuls en passant par Jolies Ténèbres, Fabien VEHLMANN est le scénariste qui compte le plus grand nombre d’albums “coups de coeur” sur la page des sélections de MULTI-BD.

« Avec Les Derniers Jours d’un Immortel, il nous gratifie d’un quatrième ouvrage à disposer sur les étagères de notre bédéthèque idéale. Mieux, son nouveau récit pourrait même rester sur notre table de chevet parmi ces quelques livres dans lesquels on aime se replonger régulièrement pour en savourer l’atmosphère si particulière. Sous ses apparences de récit de science-fiction, Les Derniers Jours d’un Immortel mérite en effet d’être comparé à un “ovni” traversant le vaste univers de la Bande Dessinée telle la série Lupus de Frederik Peeters il y a quelques années. Dans un lointain futur, l’Humanité parvient à se soustraire aux affres du vieillissement et de la Mort grâce à d’impressionnantes avancées technologiques. Ce bouleversement, comme de nombreux autres avant lui, ne modifie en rien la nature profonde des êtres humains, toujours pétris de doutes et de désirs. Malgré les capacités de raisonnement qui lui ont permis de résoudre de nombreux conflits culturels et juridiques qui secouent régulièrement la cohabitation des différentes formes d’intelligence présentes dans l’Espace, l’éminent scientifique Elijah n’est pas épargné par des questions qui semblent sans réponses. Face à la disparition de son ami Matthias qui décida de mettre un terme à son existence sans l’en tenir informé et une déclaration de guerre inexplicable entre deux espèces aux traditions aussi méconnues qu’ancestrales, Elijah devra créer plusieurs “doubles” de sa personne pour tenter d’enquêter sur tous les fronts à la fois. Ce procédé de démultiplication ne va pas sans risque; il pourrait y perdre une partie de sa mémoire et peut-être se perdre lui-même…

Rarement récit de science-fiction ne fut plus riche et passionnant que celui-là. Les Derniers Jours d’un Immortel est une course contre la montre pour éviter un conflit majeur entre deux Civilisations dans un Univers où l’Homme a pourtant cru vaincre le Temps…

Les réflexions de Fabien VEHLMANN sur notre destinée sont dignes des grands classiques de l’Anticipation. Celles sur la Mort et sur notre rapport à l’Autre, qu’il soit un proche ou un extraterrestre, le sont tout autant. »

Le rendu graphique de Gwen de BONNEVAL n’est pas non plus en reste. Celui qui signa avec le même scénariste les aventures de Samedi et Dimanche nous offre ici un univers S-F dépouillé où la sobriété du dessin évite de “détourner le lecteur des sujets principaux”.

 

Lien vers la présentation de l’ouvrage sur le site de Futuropolis

 

 

A DECOUVRIR: TRAVELLING SQUARE DISTRICT

 

Pour son Travelling Square District paru à la Sarbacane, Greg SHAW délaisse un temps les expérimentations abstraites très réussies qu’il fit sur la Veuve Poignet (la Cinquième Couche) et le Parcours Pictural (Atrabile). Avec cet album “figuratif”, le jeune auteur belge nous invite, à l’aide de zooms et travellings, à explorer un récit au travers du panorma peuplé de gratte-ciels présenté en couverture. Les rangées égales des fenêtres carrées des immeubles se feront cases dans la case et nous permettront de découvrir une intrigue décalée mêlant une femme, son mari, son amant et quelques inspecteurs de police. Véritable tour de force graphique et narratif, Travelling Square District s’impose comme l’une des oeuvres les plus ambitieuses de l’année.

Lien vers Les éditions Sarbacane (BD)

A DECOUVRIR: ROBIN HOOD

 

La critique de MULTI-BD : « J’aurai lu des albums dessinés au crayon, à l’encre de chine ou par palette graphique ainsi que des ouvrages réalisés à l’aquarelle, en photomontage ou en techniques mixtes. Je pense n’avoir jamais lu de bande dessinée entièrement conçue avec des feutres de couleurs. Avec son Robin Hood paru à L’employé du Moi, Simon ROUSSIN vient corriger cette lacune. Parfaitement maîtrisée, cette technique nous plonge dans un univers chatoyant digne du mouvement pictural des Nabis et plus particulièrement des toiles de Paul Sérusier (Le Bois Sacré) ou Jan Verkade. Visuellement impressionnant, Robin Hood est aussi un récit singulier où le mythique justicier est revisité sur un mode qui ne tient ni entièrement de la parodie ni de l’hommage. Le Robin des Bois de Simon ROUSSIN est envisagé comme ces héros que l’on s’inventait étant enfant. Loin d’être “naïve” au sens réducteur du terme, cette version porte en elle toute l’impulsivité, le dynamisme, la vaillance et parfois même la violence crue des personnages qui habitaient notre imagination enfantine. Comme le premier récit de Batman signé Bob Kane et Bill Finger en 1939, Robin Hood est une oeuvre qui saisit le lecteur par son caractère direct et entier. C’est donc une nouvelle belle surprise qui vient enrichir le catalogue de l’éditeur bruxellois de L’employé du Moi! »

Présentation de l’ouvrage sur le site de L’employé du Moi

 

QUELQUES PARUTIONS RECENTES :

 

Block 109 de Brugeas & Toulhoat, Akileos,

 

Walking Dead #11 de Kirkman & Adlard, Delcourt,

 

Peter et Miriam #1 de Rich Tommaso, Cà et Là,

 

R.I.P.: best of 1985-2004 de Thoma Ott, L’Association,

 

La Vie secrète des Jeunes #2 de Riad Sattouf, L’Association,

 

90 livres cultes à l’usage des personnes pressées de Henrik Lange, Cà et Là,

 

Gaston: l’Intégrale version originale 1968 de Franquin, Marsu Productions,

 

Sources : EuroMedia-Presse &

Multi BD - newsletters de Avril 2010
Editée par La librairie Multi BD,
Le SPECIALISTE de la BD à Bruxelles !
http://www.bulledor.blogspot.com/

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.