ZEMMOUR : « LA BELGIQUE VA EXPLOSER »


zemmour-pr-art-2-sur-la-belgique

Eric Zemmour parle de la « fin de la Belgique » dans son dernier ouvrage MELANCOLIE FRANÇAISE publié chez Fayard.

 

Une analyse que l’on ne peut éviter, au moment où une nouvelle crise secoue la Belgique et où se pose ouvertement la question de la survie de l’Etat belge. Un point de vue - celui du « retour » de la Communauté française de Belgique (le terme officiel de cette entité fédérale de l’Etat belge, qui uni la Wallonie et Bruxelles, ville très majoritairement francophone, deuxième ville francophone du monde après Paris comme on l’oublie souvent) à la République française - jusqu’il y a peu marginal mais qui depuis 2 ans, à la faveur des crises belges, gagne de plus en plus de terrain aussi bien en Belgique qu’en France.

 

Zemmour avance notamment des chiffres de sondages selon lesquels 54 % des Français seraient favorables au rattachement, selon un sondage IFOP en 2007.

 

Extrais de l’interview d’Eric Zemmour par Laura Cerrada Crespo

Pour La Dernière Heure (Bruxelles, 22/04/2010) :

 

« Langue pendue et avis bien trempés, Eric Zemmour n’hésite pas à dire ce qu’il veut dire et ce qu’il pense. Sourire en coin, il était à la rédaction pour nous parler de son dernier ouvrage, Mélancolie française où il consacre un chapitre entier aux Belges…

Question : Si je suis votre raisonnement, dans le livre, la Belgique serait une victime collatérale de la défaite française face à l’Angleterre…

“C’est une création. La Belgique, c’est la RDA de la France ! C’est la preuve que la France a perdu. C’est une punition de la France. Elle est là pour lui dire qu’elle a perdu définitivement après une nouvelle guerre de 100 ans, contre l’Angleterre. Quand un pays a perdu une guerre, on lui trait un pays tenté qui est censé lui enlever toute tendance expansionniste. Quand un pays a perdu, il a perdu !”

Question : Vous dites, d’une froideur implacable, dans le livre que la Flandre est un “sous-produit” de la Belgique…

“Oui, c’est un sous-produit. Si la France n’avait pas perdu, tout ce beau monde était parti pour être francisé (…)

Question : Quel est l’avenir de la Belgique, selon vous ?

“Selon moi, L’explosion est inéluctable. La Belgique est prise en étau entre tous les éléments que j’ai présentés dans mon livre : la mondialisation, la machine à remonter le temps… Ce n’est pas moi qui le dit. Pour moi, l’explosion est inéluctable. Dans ma grille de lecture, elle ne peut qu’exploser…”

Question : Si la Belgique disparaît, qu’adviendra-t-il de Bruxelles ?

Question : “Ce qui retient la Flandre, c’est Bruxelles. Ils sont embêtés avec ça. À Bruxelles, tout le monde parle français. Il va y avoir un bras de fer. Pour la France, la Wallonie n’est intéressante que s’il y a Bruxelles ! Ça me rappelle l’enjeu d’Anvers au temps de Napoléon ! Bruxelles sera de nouveau la pierre d’achoppement entre la France, les Etats-Unis, l’Allemagne… Les autres pays d’Europe sont gagnés par ce séparatisme : Catalogne, Corse, Italie du Nord… Selon moi, le projet européen est en train de tomber. L’euro va exploser…”. »

 

« La fin de la Belgique est programmée »

(BELGA, 16/04/2010)

 

L’opinion de Eric Zemmour n’est pas isolée.

« La France est très pessimiste pour l’avenir de la Belgique : plusieurs observateurs affirment que le pays est condamné » affirme l’agence BELGA, commentant la dernière édition de PARIS MATCH :

« Richement illustré de documents et d’interviews de spécialistes, l’important dossier sur l’avenir de la Belgique que consacre cette semaine le magazine Paris Match est un choc pour tous les Belges : on peut y lire que « prise dans un engrenage historique, la Belgique va tomber. Le rattachement de l’ensemble Wallonie-Bruxelles à la France est inexorable. La Flandre est un sous-produit de la Belgique. Le processus de scission est en marche depuis cinquante ans ». »

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.