ACTU BD 06 février 2010


bd-janvier-2010-pr-em

Actualité et nouveautés de la Bande-dessinée

 

LA GUERRE D’ALAN, LE “MONOVOLUME”:

 

La Guerre d’Alan, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre. Egaré sur les sentiers de l’île de Ré, Emmanuel Guibert demanda son chemin à la première personne qu’il croisa sur sa route. C’était Alan Ingram Cope, un Américain de 69 ans installé dans la région. Les deux hommes sympathisent pour être bientôt unis par une profonde amitié. C’est la nature-même de cette relation qui permit à Emmanuel Guibert de rendre avec tant de justesse et de sensibilité les souvenirs de cet homme qui débarqua en Normandie le 19 février 1945, le jour-même de ses vingt ans. Mais Emmanuel Guibert ne nous livre pas un “récit de guerre” comme il en existe tant. Il écrit ces quelques lignes dans son introduction: “Si j’ai voulu appeler ce livre La Guerre d’Alan, c’est bien pour signifier qu’on ne trouvera pas ici un essai sur la condition du G.I. dans la seconde guerre mondiale. Il s’agit uniquement d’un homme, Alan Cope, de ce qu’il a vu, traversé, ressenti et de ce qu’il a bien voulu en dire, cinquante ans après”.

La Guerre d’Alan, tout comme Le Photographe, est donc bien plus qu’un document. Cet ouvrage nous donne à voir quelques instants d’une vie, des instants rares et intenses, magnifiquement mis en images par l’un des auteurs les plus importants de sa génération.

 

Présentation sur le site du Comptoir des Indépendants :

http://gazette.lecomptoirdiff.com/index.php?option=com_content&task=view&id=917&Itemid=28

 

La Guerre d’Alan: intégrale grand format d’Emmanuel Guibert, L’Association

 

 

SIN CITY, PREMIERE INTEGRALE:

 

Si l’on présente le Spirit de Will Eisner comme “l’esprit de la bande dessinée américaine”, Sin City pourrait en être le corps. Ici, tout est taillé à même la pierre. Des personnages monumentaux évoluent dans un paysage urbain abrupt. Les encrages clairs-obscurs y divisent le monde en entités manichéennes. Mais quoi de plus normal dans une ville construite sur la prostitution? Tous les ingrédients du Film Noir y sont réunis: l’alcool, les cigarettes, les femmes fatales mais surtout ce qui fait la base du genre; la subversion. Dans la lignée du Bad Lieutenant de Ferrara, du Violent Cop de Takeshi Kitano ou du Pulp Fiction de Tarantino, Sin City est un sommet du thriller poussé à ses extrêmes. Chaque récit nous invite à suivre un personnage dans sa quête de vengeance et à découvrir une nouvelle facette de cette ville qui semble dévorer progressivement ceux qui en arpentent les rues…

 

Le premier volume de l’intégrale Sin City reprend les histoires Sin City (The Hard Goodbye), J’ai tué pour elle, Le grand Carnage et Cet enfant de salaud.

 

Présentation sur le site de l’éditeur

http://www.editions-rackham.com/nouveautes/item/132-sin-city-édition-anniversaire

 

Sin City: intégrale #1 (édition anniversaire 15 ans) de Frank Miller, Rackham

 

 

QUELQUES SORTIES RECENTES…

 

GAZA 1956: en marge de l’Histoire de Joe Sacco, Futuropolis

 

Welcome to the Death Club de Winshluss, Cornélius

 

Kogaratsu #12 de Michetz & Bosse, Dupuis

 

Samurai #05 de Di Giorgio & Genêt, Soleil

 

Bunker #04/06 de Genzianemma, Bec & Betbeder, Dupuis

 

Houba!: une Histoire d’Amour d’André Franquin, Marsu Productions

 

ARZAK de Moebius (nouvel album inédit), Moebius Production

 

Valérian #21 (conclusion de la série) de Mézières & Christin, Dargaud

 

Le Casse #1 de Bec, Teague & Araldi, Delcourt

 

 

Sources : EuroMedia-Presse &

Multi BD - newsletters de  janv. 2010
Editée par La librairie Multi BD,
Le SPECIALISTE de la BD à Bruxelles !
http://www.bulledor.blogspot.com/

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.