DOSSIER LES AIGLES DE ROME : LIVRES I ET II


DOSSIER LES AIGLES DE ROME : LIVRES I ET II

Enrico Marini (scénariste & dessinateur)

DARGAUD

 

Aujourd’hui que sa réputation de dessinateur n’est plus à faire, Enrico Marini se lance un nouveau défi en réalisant cette série entièrement en solo. Et pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! Après cinq années de recherches et d’écriture, il nous livre ici les prémices d’une grande saga sur l’amitié face au sens de l’histoire, entre Germanie et Empire romain à l’aube de notre ère.

 

 Imprimer_CoverLesAigles543x367

 

Les Aigles de Rome 2 Livre I. Scénario & dessin : Enrico Marini Format : 240 x 320 mm Nombre de pages : 56

Les Aigles de Rome 2 Livre II. Scénario & Dessin : Enrico Marini Format : 24×32 60 pages - Quadrichromie Couverture cartonnée

 

 

 planche-du-t2-des-aigles-de-rome

LES AIGLES DE ROME - TOME 1

 

Empire romain, 1 av. J.-C. Les légions de l’empereur Augustus achèvent la conquête de la Germanie, écrasant les tribus barbares les unes après les autres. En fins diplomates, les Romains scellent chaque armistice en « invitant » les fils des princes défaits dans la capitale. Ainsi, Ermanamer, un jeune et fougueux Chérusque, se voit contraint de devenir Arminius. Confié aux bons soins du cruel instructeur militaire Titus Valerius, il semble progressivement s’adoucir au contact de Marcus, le fils de ce dernier. L’amitié qui naît entre les deux adolescents suffira-t-elle à étouffer la flamme de la rébellion dans le cœur du jeune homme, né « libre »…?

Le découpage est aéré et efficace, et les quelques années qu’a passées l’auteur à mûrir ses personnages confèrent à ces derniers une identité forte et déterminée. Laquelle est parfaitement rendue à travers des dialogues percutants, d’autant plus à l’honneur de Marini que le français n’est pas sa langue maternelle ! Un grand scénariste est né !

 

 

 CV_Rome_02_FR.qxd

LES AIGLES DE ROME - TOME 2

 

ROMA. 763 AB URBE CONDITA À l’issue d’un combat implacable, Ermanamer, fils du prince Sigmar, est livré en otage aux Romains. César le confie à son fidèle Titus Valerius Falco, qui a un fils du même âge, Marcus. Pour tous, le barbare devient Arminius. Les deux jeunes gens font l’apprentissage de la vie à travers la stricte éducation romaine.

Dans le deuxième livre, Marcus Valerius Falco est confronté à un terrible dilemme : doit-il suivre la voie de son cœur ou celle du traditionnel cursus honorum ? Marcus Valerius Falco et Arminius apprennent qu’à Rome les affaires de cœur, des armes et de la politique sont intimement mêlées. Ils découvrent aussi qu’en matière d’amour la stratégie n’est pas toujours la meilleure tactique.

À travers les destinées de ses héros, Marini révèle les paradoxes d’un monde romain au tournant de l’ère nouvelle. Comme ses personnages, l’empire est tiraillé entre son sang latin rouge, coloré de volupté, d’ambition et d’intrigues, et la vitalité sauvage du monde germanique. Marini confirme la réussite d’une série dont l’intrigue se densifie et où la psychologie des personnages se complexifie. Loin de tout manichéisme, Marini campe des héros très humains confrontés à des choix de nature à bouleverser leur vie.

 

 

 marini_enrico1

MARINI ENRICO

 

Né en 1969 à Liestal, en Suisse, Enrico Marini se destine très tôt à la bande dessinée. Après des études aux Beaux-Arts de Bâle, il publie « Les Dossiers d’Olivier Varèse », puis « Gipsy » (sc. : Smolderen). D’abord influencé par des auteurs tels qu’Otomo et Moebius, il trouve rapidement sa propre voie graphique, faisant la part belle à ses somptueuses couleurs et à un sens aigu de la mise en scène. « L’Étoile du désert » (sc. : Desberg) lui ouvre ensuite les portes de la B.D. « de genre », un sillon qu’il creuse avec les vampires de « Rapaces » (sc. : Dufaux), puis avec les aventures de cape et d’épée du « Scorpion » (sc. : Desberg), devenus autant de classiques du 9e art. Toujours à l’affût de nouveaux défis, il réalise aujourd’hui sa première série en solo :

Enrico Marini, de nationalité italienne, est né le 13 août 1969 en Suisse dans la région de Bâle.

Tout au long de son enfance c’est pour son plaisir qu’il dessinera et créera des bandes dessinées. Poussé par ses amis, vers l’âge de 14 ans il se décidera enfin à participer à certains concours.

Durant quatre années (de 1987 à 1991) il étudiera le graphisme à l’Ecole des Beaux-Arts de Bâle. Son trait est alors influencé par les Manga, son admiration se porte sur Hermann, Moebius et Otomo.

Sa carrière débute réellement en 1987 au Festival de la Bande Dessinée de Sierre dans le cadre du concours des nouveaux talents. En effet, Cuno Affolter (journaliste suisse, organisateur notamment de plusieurs expositions à la Foire de Francfort ou au Festival de Sierre), admiratif devant les planches déjà très abouties de ce jeune dessinateur, le présente à une nouvelle maison d’édition : Alpen Publishers.

Ces derniers décident alors de confier à Marini le dessin d’un scénario de Marelle intitulé La Colombe de la Place rouge. Ses dessins commenceront par être publiés dans « La Tribune de Genève ». Face au succès remporté, naîtra le premier tome de la série Un Dossier d’Olivier Varèse. Trois tomes d’Olivier Varèse suivront entre janvier 1992 et mai 1993. Puis c’est Georges Pop, journaliste de la Radio Suisse Romande, qui sera le scénariste du dernier épisode de cette première série Le Parfum du Magnolia.

En 1992, Thierry Smolderen propose à Marini de changer d’univers. Leurs regards se tournent alors vers Gipsy, un vrai héros de chair et de sang, avec des défauts et un passé, mélange de cynisme, de force grossière et de sensibilité dissimulée.

De par sa rencontre avec Stephen Desberg, Marini concrétise un rêve d’enfant - dessiner un western. L’Etoile du Désert, révèle, à travers un nouveau style, le talent incontestable de deux sommités de la bande dessinée.

 

Prix obtenus :

 

1996 : Betty Boop du meilleur graphisme au Festival de Hyères pour le tome 1 de L’Etoile du Désert

1997 : Prix ALBD (Association de libraires de bandes dessinées) pour L’Etoile du Désert au Festival d’Angoulême

Prix à Lys Lez Lannoy pour Gipsy T.4

1999 Prix BD Alpes à BD de Frontière

2000 Prix meilleur dessinateur à Bédécines

2001 Grand Prix de la ville d’Antibes (Juan les Pins)

 

Bibliographie :

 

Un Dossier d’Olivier Varèse - dessins de Marini aux Humanoïdes Associés

1992 - Bienvenue à Kokonino World

1992 - Raid sur Kokonino World

 

Scénario de Marelle

1990 - La Colombe de la Place Rouge

 

Scénario de Smolderen

1992 - Bienvenue à Kokonino World

1992 - Raid sur Kokonino World

 

Scénario de Pop

1993 - Le Parfum du Magnolia

 

1998- scénario de Exem- Editions Suzanne Hurter - « Les héritiers du serpent »

 

L’Etoile du Désert - scénario de Desberg - chez Dargaud

1996 - L’Etoile de Désert 1

1996 - L’Etoile de Désert 2

2001 - L’Etoile de Désert - Intégrale

 

Gipsy - scénario de Smolderen - depuis 1996 chez Dargaud

1993 - L’Etoile du Gitan

1994 - Les Feux de Sibérie

1995 - Le Jour du Tsar

1997 - Les Yeux Noirs

1999 - L’Aile Blanche

2002 - Le rire Aztèque

2009-Intégrale t.4,5,6

 

Rapaces - scénario de Dufaux - chez Dargaud

1998 - Tome 1

2000 - Tome 2

2001 - Tome 3

2003-Tome 4

 

Scorpion - scénario de Desberg - chez Dargaud

2000 - La Marque du Diable

2001 - Le Secret du Pape

2002 - La croix de Pierre

2004-Le démon du Vatican

2005-La vallée sacrée

2006-le trésor du temple

2007-Au nom du père et album spécial Le procès du Scorpion

2008-L’Ombre de l’ange

 

Les Aigles de Rome-scénario et dessin Marini

2007-Livre 1

2009-livre 2 à paraître

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.