Lorsque le CID de Nairobi se met au niveau du FBI


Jean-Pascal Kpatindé

Le Français Sagem Sécurité vient d’être sélectionné par la police du Kenya pour la fourniture de son système APFIS de dernière génération…

Sagem Sécurité (Groupe SAFRAN) annonce, qu’à l’issue d’un appel d’offres international, elle a été sélectionnée par la police du Kenya pour la fourniture, la mise en œuvre et la maintenance d’un système de reconnaissance automatique par empreinte digitale et palmaire APFIS1. Ce système de dernière génération équipera le Criminal Investigation Department (CID) de Nairobi.

Destinée à lutter efficacement contre la criminalité au Kenya, cette solution de dernière génération intègre les algorithmes de comparaison biométrique classés n°1 en précision et interopérabilité par le NIST2. La police du Kenya pourra ainsi bénéficier de technologies de pointe en terme d’identification criminelle et de résolution de crimes.

« La police du Kenya fait désormais figure de précurseur en matière d’identification de personnes recherchées. Grâce à notre APFIS, elle disposera d’ailleurs d’une des plus grandes bases numériques d’empreintes de l’Afrique de l’Est et pourra ainsi établir des liens avec d’autres forces de police en Afrique et dans le monde », a déclaré Jean-Paul Jainsky, Président-directeur général de Sagem Sécurité. « Une première pour la police du Kenya qui conforte ainsi son statut de référence en Afrique ».

Dans le choix de la Police kenyane, la technologie de Sagem Sécurité - qui a déjà été mise en œuvre par le FBI et Interpol, ça n’est pas riens - a été déterminante. Sagem Sécurité confirme ainsi sa position dans les systèmes d’identification biométriques, aujourd’hui en service dans plus de 70 pays.

1 Système de reconnaissance automatique de paumes et d’empreintes digitales.

2 Institut National des Standards et Technologies américain.

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.