EUROVISION 2009: JEUX POLITIQUES AUTOUR DU CONCOURS


Par Vera Politkovskaïa, RIA Novosti

La finale du Concours Eurovision de la Chanson qui se tiendra le 16 mai à Moscou suscite de plus en plus de passions. Outre la victoire remportée lors du concours russe de sélection par la chanteuse ukrainienne Anastassia Prikhodko, la chanson que les représentants de la Géorgie s’apprêtaient à interpréter a suscité l’intérêt croissant du public. De nombreux observateurs affirment que l’Eurovision a cessé depuis longtemps d’être un concours purement musical.

Le vote “amical” de certains pays est un des principaux problèmes mettant en doute l’objectivité de la compétition. Ainsi, la Grèce et Chypre s’assurent mutuellement un nombre maximal de votes; la Norvège vote pour la Suède; la Biélorussie donne 12 points à la Russie. La Bosnie et la Turquie, la Croatie et Malte, la Belgique et les Pays-Bas, ainsi que la France et le Portugal votent également l’un pour l’autre.

“We Don’t Wanna Put In”: tel est le titre de la chanson que le groupe géorgien Stephane&3G voulait interpréter lors de la finale à Moscou. Tous ceux qui suivent le concours ont bel et bien entendu “Nous ne voulons pas de Poutine” (un jeu de mots entre le verbe anglais “to put in” et le nom du premier ministre russe Poutine) et jugé inadmissible d’admettre ce groupe. Il n’est vraiment pas honnête de politiser le concours pour exprimer des opinions politiques. Les statuts du concours stipulent, du reste, que c’est une compétition purement artistique, où la politique n’est pas de mise.

Selon Konstantin Meladze, producteur d’Anastassia Prikhodko, la participation de cette chanteuse à l’Eurovision “vient à point nommé”. Et il semble avoir raison, car elle tombe en effet on ne peut mieux pour que la Russie ne gagne pas, de nouveau, le concours.

N’importe quel amateur de musique est conscient qu’il est tout simplement absurde d’escompter l’emporter si l’on regarde un peu quels seront les concurrents de Prikhodko. Patricia Kaas, par exemple, représentera la France, Sakis Rouvas défendra les couleurs de la Grèce et la chanson qui sera interprétée par Jade Ewen, la représentante du Royaume-Uni, a été écrite par Andrew Lloyd Weber en personne. Face à de tels adversaires, Anastassia Prikhodko aura bien du mal à remporter la compétition. Si, naturellement, les spectateurs choisissent en fonction de la qualité artistique de l’interprétation, et non sur un autre critère.

Bref, comme toujours, les téléspectateurs russes tant soit peu connaisseurs en matière de chansons n’auront pas envie de passer plusieurs heures de cette chaude nuit de mai à venir devant leur petit écran. En effet, il ne sera pas agréable de voir la Russie essuyer un échec devant toute l’Europe.

De nombreux concours musicaux de variétés organisés dans le monde entier ont cessé depuis longtemps de réjouir le public, car ils ne proposent plus de musiciens et d’interprètes vraiment talentueux. Dans ce domaine, beaucoup de choses dépendent désormais du talent que peut avoir un bon producteur ou des moyens financiers dont dispose l’interprète pour s’attacher les services d’un professionnel capable de promouvoir des noms.

La mauvaise qualité des chansons de variétés, qu’accompagnent des technologies de plus en plus sophistiquées du traitement du son, mécontente également le public.

L’exemple de la représentante de la Russie à l’Eurovision-2009 est éloquent en ce sens: outre tous les autres aspects de sa prestation, Anastassia Prikhodko chante faux - si cela peut s’appeler chanter. Elle tente en fait de compenser son absence de fibre musicale par un comportement extravagant sur scène.

Plus le progrès technique avance, et plus importants sont les moyens qui peuvent être déployés par ceux qui, dépourvus de don musical, veulent présenter quelque chose ressemblant à une chanson: les ingénieurs du son peuvent, aujourd’hui, sur commande, faire bien des choses à partir de pas grand-chose.

Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l’auteur

Les commentaires sont fermés.

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.