NEGOCIATOR

couv-hd-1de Laurent Combalbert et Marwan Mery

Chez DUNOD

Négociations diplomatiques, discussions salariales, accords commerciaux, conflits sociaux, gestion de crise ou désaccords du quotidien… Les négociations sont partout et s’exercent à tous les niveaux. De nombreuses méthodes se sont développées, mais aucune ne s’est attaquée aux négociations comme le fait le référentiel PACIFICAT©.

Chaque année, Laurent Combalbert et Marwan Mery conduisent, assistent et dirigent près de 100 négociations par an, qu’elles soient sociales, commerciales, diplomatiques, médicales ou critiques (kidnapping et rançons, extorsions, suicidaires…). Leur méthode PACIFICAT© permet de préparer, conduire, clôturer et débriefer tout type de négociations, qu’elles concernent des situations ordinaires ou qu’elles engagent l’avenir du monde. Ils signent, avec Negociator, une véritable bible de la négociation où les enseignements sont issus de leur pratique opérationnelle et étayés par de nombreux cas pratiques, exemples et entretiens.

Lire la suite »

Pas de commentaire

100% VEGAN

de Dom COMPARE81lkjxrfrilveg

chez Métive

Mode de vie particulièrement respectueux du monde animal, de notre planète et de tous ses habitants, le véganisme, très médiatisé, est souvent mal connu du grand public. Ce livre, solidement documenté, vous invite à découvrir son histoire et celle de l’alimentation végétalienne qui en découle. Il vous livre ses réalités quotidiennes et ses particularités, et vous propose une mise en pratique à travers 66 recettes originales et accessibles à tous.Vous y découvrirez une cuisine à part entière, inventive, originale et savoureuse.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LES ECONOMIES DE LA QUESTION SOCIALE

les-economies-de-la-question-socialede Caveng Rémy & Thibaudière Claude

chez  DU  CROQUANT

Il entend d’abord rendre compte des logiques contemporaines de production des chiffres donnant à voir une certaine représentation de la question sociale. Il explore ensuite les dimensions que ces chiffres occultent. Enfin, il se veut force de proposition pour rendre ces dimensions visibles et que les plus démunis, matériellement et symboliquement, puissent avoir voix au chapitre de la quantification. Il interroge ainsi les conditions de l’émergence d’une critique de l’ordre des choses.

À l’arrière-plan des débats portant sur la « bonne » ou la « juste » mesure de la pauvreté, des inégalités sociales, des problèmes publics et des publics « à problème » se pose la question fondamentale de la définition de ces notions. Celle-ci est inséparable des luttes qui opposent différents groupes sociaux pour imposer  leur point de vue comme vision partagée et largement admise. Les chiffres qui circulent autour de la question sociale traduisent ainsi des rapports de force entre groupes professionnels, responsables politiques, militants associatifs, groupes de pression, etc. Paradoxe apparent, les populations concernées se retrouvent souvent exclues des opérations menant à leur représentation parce que ne possédant pas les ressources nécessaires pour faire valoir ce qui leur pose problème et ce qui importe pour elles. Dépossédées du diagnostic, elles le sont tout autant de la définition du traitement de leurs « maux ».

Lire la suite »

Pas de commentaire

LES JEUNS GENS

les-jeunes-gens1Enquête sur la promotion Senghor

de  Mathieu Larnaudie

chez  GRASSET

Brillant diplômé de la promotion Senghor de l’ENA (2002-2004), Boris Vallaud lançait en guise de plaisanterie, quand on lui faisait remarquer que ses camarades et lui avaient investi à une vitesse éclair les sommets de la République  : «  N’exagérons rien. J’ai 38 ans. À cet âge, Napoléon était déjà empereur…  » Il ne savait pas encore qu’à tout juste 39 ans, Emmanuel Macron deviendrait chef de l’Etat, et ferait de la cour Napoléon du Louvre le lieu de son couronnement.

Depuis lors, la classe Senghor est associée au nom du plus jeune président de la Vème République. Emmanuel Macron est-il le fruit très exceptionnel d’une cuvée comme une autre de l’école du pouvoir ? Ou bien tout le millésime a-t-il quelque chose d’unique  ? Que nous dit son histoire sur l’évolution de l’ENA, institution parfois décriée mais considérée comme le fleuron de la République, le creuset de son élite ? Vite présents dans les cabinets ministériels, à l’Elysée, dans les ambassades, au directoire des banques et des grandes entreprises, ses élèves ont-ils eu des parcours originaux, novateurs, étonnants  ?

Lire la suite »

Pas de commentaire

DANS LES PRISONS DE LYON

dans-les-prisons-de-lyonde ERNEST PIGNON-ERNEST, BRUNO PACCARD

chez DELPIRE

Saint-Paul et Saint-Joseph sont deux prisons de Lyon construites au XIXe siècle. Devenues vétustes et surpeuplées, elles ont été désaffectées en 2009. Avant que la transformation des lieux ne provoque une amnésie collective, Ernest Pignon-Ernest a réinscrit sur les murs de ces prisons désaffectées le souvenir singulier d’homme et de femmes, célèbres ou inconnus, qui y ont été incarcérés, torturés, exécutés. Le photographe Bruno Paccard vit et travaille à Lyon. Ces prisons ont longtemps fait partie de son environnement. Il a été missionné par les archives municipales de la ville pour y réaliser un reportage après leur fermeture.


L’auteur

L’auteur Ernest Pignon-Ernest (né en 1942) et Bruno Paccard (né en 1946) sont deux artistes français contemporains. Bruno Paccard est photographe, il vit et travaille à Lyon, et a toujours mis l’humain au centre de son œuvre. Ernest Pignon-Ernest est un illustrateur et plasticien reconnu. Son travail fait régulièrement l’objet d’expositions. Dans les prisons de Lyon est son second ouvrage publié aux Éditions Delpire, après Ernest Pignon-Ernest, publié en 2010 (7300 exemplaires vendus).

Lire la suite »

Pas de commentaire

ARGENT ANIMAL

argent-animal1Michael Cisco

Au Diable Vauvert

Lors d’une conférence sur la finance en Amérique du Sud, cinq économistes développent un concept de monnaie vivante, capable de se reproduire. Bientôt l’argent animal croît et se multiplie, envahissant le monde.

« Michael Cisco, le Kafka américain, mérite toute votre attention. » Jeff VanderMeer

« Tout roman de Cisco, l’une des figures clés du fantastique expérimental, est une source de ravissement. » China Miéville

Michael Cisco

Né en 1970, écrivain, professeur et traducteur vivant à New York, Michael Cisco a publié outre-Atlantique onze romans et des dizaines de nouvelles. China Miéville le désigne comme « l’une des figures clé du fantastique expérimental ». Argent animal, son roman le plus ambitieux à ce jour, paraît au Diable vauvert en 2018 dans une traduction de Claro. Il y traite du monde sauvage et absurde de la finance, ainsi que de la confusion – thème central de son œuvre. Ses deux premiers romans, The Tyrant et The Divinity Student, paraîtront respectivement en 2019 et 2020 au Diable vauvert.

Lire la suite »

Pas de commentaire

SANG FAMILLE

sang-famille-michel-bussi2Michel Bussi

Presses de la Cité

« Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l’obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.

Je vais mourir ici.

C’est une certitude.

Une seule question me hante, la dernière : jusqu’où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s’ils pouvaient en arracher les souvenirs qu’ils convoitent ?

Tout est allé si vite, à peine quatre jours.

Je n’étais alors qu’un adolescent parmi d’autres.

Un orphelin.

C’est du moins ce qu’on avait toujours voulu me faire croire… »

Lire la suite »

Pas de commentaire

LEFRANC T.29 : LA STATEGIE DU CHAOS

lefranc-t29-la-strategie-du-chaosde Jacques Martin , Roger Seiter , Regric

chez  Casterman

1956, les JO de Melbourne sont en danger ! Lefranc est envoyé en Australie afin de couvrir les J.O. de 1956, mais la météo et ses caprices l’empêchent de continuer sa route.

Il accepte alors la proposition de son ami, l’athlète Jean Duval, de terminer le trajet en hydravion. Mais rien ne se passe comme prévu. Après un amerrissage forcé, Lefranc et le reste des naufragés sont recueillis par un immense bateau tout droit sorti du futur…

Roger Seiter est né en 1955 à Strasbourg. Historien de formation, il travaille aujourd’hui comme conseiller principal d’éducation. Il commence son oeuvre de scénariste pour Roussel en 1989, avec Après un si long hiver (éd. La nuée bleue). Puis il publie aux éditions Glénat, Simplissisimus avec Frédéric Pillot au dessin, et, en 1995, avec Vincent Bailly, aux éditions Delcourt, la série Coeur de Sang, dont le troisième album parait en janvier 1999. Chez Casterman, il publie les séries Fog, Dies Irae et H.M.S..

Né à Strasbourg en 1921, sous le signe de la Balance, Jacques Martin découvre très tôt la bande dessinée au travers des grands albums allongés de Buster Brown, par Richard F. Outcault, publiés chez Hachette. C’est au verso de ces pages qu’il fait ses premiers dessins ; la plupart représentant des avions (son père était aviateur) ou des personnages moyenâgeux.

Lire la suite »

Pas de commentaire

EN CONFIDENCE

en-confidence

de Michel Fugain

chez Flammarion

Avec la collaboration de : Véronique Aïache

Un gars sympathique dont tout le monde connaît les plus célèbres refrains. C’est ainsi que l’on pourrait décrire Michel Fugain. Du haut de ses 75 ans, il est toujours aussi jovial et souriant. Comme il se décrit lui-même : «Je suis un train toujours à l’heure».

Comment a-t-il construit sa vie, dépassé ses faiblesses, magnifié son potentiel? Quels événements a-t-il eu à affronter et à transcender? Quelles sont les valeurs qu’il a envie de transmettre? Comment la vie l’a-t-elle modelé? C’est ce que révèle l’auteur, qui a décidé tout petit que la vie n’était pas un problème.

BIOGRAPHIE

Michel Fugain voit le jour en mai 1942 à Grenoble. Destiné par ses parents à devenir neurochirurgien, il abandonne ses études de médecine à l’issue de la première année. C’est grâce au président de son ciné-club qu’il a une révélation lors d’une tournée de cinéphiles : il montera un jour sur scène. Il débute sur les plateaux de cinéma comme assistant du réalisateur Yves Robert.

Ses premiers pas dans la chanson seront initiés par son ami Michel Sardou. Ce dernier passant une audition chez Barclay, propose à Michel Fugain le rejoindre sur le label. S’étant déjà essayé à l’écriture de chansons, Fugain devient compositeur d’édition, et écrit ses premiers textes pour les plus grands interprètes du moment tels Hugues Aufray, Dalida ou encore Marie Laforêt.

Lire la suite »

Pas de commentaire

LA GRANDE GRIPPE - 1918. LA PIRE EPIDEMIE DU SIECLE HISTOIRE DE LA GRIPPE ESPAGNOLE

la-grande-grippe-1918-la-pire-epidemie-du-siecle-histoire-de-la-grippe-espagnole De Freddy Vinet

Vendémiaire

PRESENTATION

50 à 100 millions de morts sur l’ensemble de la planète en à peine plus d’un an, dont 250 000 en France. Cette hécatombe foudroyante, dont les victimes sont au moins deux fois plus nombreuses que celles des tranchées de la Grande Guerre, n’est pas due au canon des fusils ni au fer des baïonnettes. L’épidémie connue sous le nom de grippe espagnole, qui frappe durant les derniers mois du conflit, d’avril 1918 à juin 1919, atteint tous les continents, de l’Europe jusqu’aux îles les plus reculées du Pacifique. Fauchant principalement de jeunes adultes dans la force de l’âge, elle entraîne la mort de 2 à 5 % de la population mondiale.

Épisode majeur, épidémie la plus meurtrière depuis la Peste noire de 1348, la Grande Grippe est pourtant aujourd’hui refoulée de la mémoire collective. À l’heure où les épidémies mondiales constituent encore une menace pour l’humanité, quelles leçons retenir de cet événement qui reste aujourd’hui la référence en matière de pandémie ?

AUTEUR

Freddy Vinet est professeur à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, où il a cofondé le Master en gestion des catastrophes et des risques naturels (GCRN). Ses dernières recherches portent sur les catastrophes naturelles et l’épidémiologie des désastres.

261 pages.

22

ISBN: 978-2-36358-301-7

, ,

Pas de commentaire

LE MONARQUE DES OMBRES

le-monarque-des-ombres De Javier Cercas

Actes Sud

PRESENTATION

Un jeune homme pur et courageux, mort au combat pour une cause mauvaise (la lutte du franquisme contre la République espagnole), peut-il devenir, quoique s’en défende l’auteur, le héros du livre qu’il doit écrire ? Manuel Mena a dix-neuf ans quand il est mortellement atteint, en 1938, en pleine bataille, sur les rives de l’Èbre. Le vaillant sous-lieutenant, par son sacrifice, fera désormais figure de martyr au sein de la famille maternelle de Cercas et dans le village d’Estrémadure où il a grandi. La mémoire familiale honore et transmet son souvenir alors que surviennent des temps plus démocratiques, où la gloire et la honte changent de camp. Demeure cette parenté profondément encombrante, dans la conscience de l’écrivain : ce tout jeune aïeul phalangiste dont la fin est digne de celle d’Achille, chantée par Homère - mais Achille dans l’Odyssée se lamentera de n’être plus que le “monarque des ombres” et enviera Ulysse d’avoir sagement regagné ses pénates.

Que fut vraiment la vie de Manuel Mena, quelles furent ses convictions, ses illusions, comment en rendre compte, retrouver des témoins, interroger ce destin et cette époque en toute probité, les raconter sans franchir la frontière qui sépare la vérité de la fiction ?

L’immense écrivain qu’est Javier Cercas affronte ici ses propres résistances pour mettre au jour l’existence du héros fourvoyé, cet ange maudit et souverain dont il n’a cessé, dans toute son œuvre, de défier la présence.

AUTEUR

Javier Cercas est né en 1962 à Cáceres et enseigne la littérature à l’université de Gérone. Il est l’auteur de romans, de recueils de chroniques et de récits. Ses romans, traduits dans une trentaine de langues, ont tous connu un large succès international. Anatomie d’un instant a été consacré Livre de l’année 2009 par El Pais.

Du même auteur, Actes Sud a publié : Les Soldats de Salamine (2002), À petites foulées (2004), À la vitesse de la lumière (2006), Anatomie d’un instant (2010), Les Lois de la frontière (2014, prix Méditerranée étranger 2014), L’Imposteur (2015), Le Mobile (2016) et Le Point aveugle (2016).

320 pages.

22,50

ISBN: 978-2-330-10919-6

, ,

Pas de commentaire

ENGLISH NATIONALISM: A SHORT HISTORY

english-nationalism De Jeremy Black

Publisher : Hurst

PRESENTATION

There is no English state within the UK-no English passport, Parliament or currency; nor is there any immediate prospect of one. But that does not mean that England lacks an identity.

The extent to which English nationalism has a deep history is a matter of controversy. Jeremy Black argues persuasively for its existence from ‘the Old English State’ onwards, predating the Norman invasion. By looking to the past, he seeks to understand England’s historical identity, and what it means for English nationalism today.

English Nationalism also probes how other nationalist movements within Britain have helped shape an English identity. Has hostility to ‘England’ and ‘Englishness’ been the principal driver of resurgent English nationalism?

The Brexit vote may appear to have cancelled out Scottish and other nationalisms as an issue-but in fact it has made what it is to be English a question of great urgency.

AUTHOR

Jeremy Black is Professor of History at the University of Exeter, and one of Britain’s most published academics. His interests include military history, British politics, newspaper and cartographic history, and international relations. Among his many books are Maps and History, War and the World, and A Short History of Britain.

224 pages.

14 £

ISBN: 9781849049856

, ,

Pas de commentaire

L’EPOPEE SIBERIENNE - LA RUSSIE A LA CONQUÊTE DE LA SIBERIE EU DU GRAND NORD

lepopee-siberienne-la-russie-a-la-conquete-de-la-siberie-et-du-grand-nord D’Eric Hoesli

Chez Syrtes/Paulsen

PRESENTATION

L’ouvrage est consacré à l’exploration de la Sibérie et du continent eurasien du XVIe au XXe siècle, la spectaculaire “conquête de l’Est”. C’est un récit d’aventures grandiose, une véritable épopée, dont le fil conducteur est la recherche d’un nouvel eldorado, d’un continent inconnu. Elle commence par la saga des Stroganov, une famille de marchands poussée par l’appel de la fourrure, qui construit un empire au nord de la Moscovie et finance l’expédition du Cosaque Ermak en 1582, ouvrant ainsi la porte de la Sibérie.

Puis le lecteur suit la longue et difficile avancée jusqu’au Pacifique à travers un désert de glace. Les premières expéditions sont des expériences de survie, qui revêtent ensuite un caractère scientifique : l’énigme d’une séparation entre l’Asie et l’Amérique, qui passionne les contemporains, conduit à la découverte du Kamtchatka, du détroit de Béring et de l’Alaska aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les explorateurs sont des savants qui, par leurs découvertes d’espèces inconnues ou disparues, leurs rencontres avec des peuples indigènes, participent à la mise en oeuvre d’une grande encyclopédie du monde.

Dans la troisième partie l’auteur montre comment la Russie élargit sa sphère d’influence en Extrême-Orient et entre en concurrence avec l’Amérique, la Chine et l’Europe dans le contexte de la révolution industrielle. Le Transsibérien ou l’organisation du système concentrationnaire, du bagne tsariste au Goulag soviétique précèdent la conquête de l’Arctique puis les enjeux contemporains des hydrocarbures.

L’Epopée sibérienne est un ouvrage de référence, riche et détaillé, rédigé dans un style accessible. L’auteur trouve un équilibre entre la rigueur historique et le souffle narratif. Le lecteur est emporté dans la description très pittoresque de la Russie, les épisodes sont décrits avec force détails, les situations sont reconstituées de façon précise et concrète. Fruit de nombreuses années de recherches effectuées dans les bibliothèques du monde, les archives russes récemment ouvertes, de nombreux voyages et rencontres avec les meilleurs spécialistes mondiaux, L’Epopée sibérienne est également le premier ouvrage complet écrit et publié en français sur le sujet.

Il contient une cartographie originale (15 cartes) ainsi qu’un certain nombre d’illustrations souvent inédites.

AUTEUR

Journaliste pendant une trentaine d’années, Eric Hoesli a travaillé pour la plupart des médias de la presse écrite romande. En 2014 il est nommé professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et professeur invité au Global Studies Institute (GSI) de l’université de Genève. Outre son enseignement, il travaille à la mise en place d’un programme commun aux deux institutions, consacré au monde russe et qui tend à développer les compétences multiculturelles des étudiants du point de vue anthropologique, économique, politique ou linguistique.

822 pages.

33

ISBN: 978-2-940523-70-2

Pas de commentaire

COMPRENDRE LE POUTINISME

comprendre-le-poutinisme De Françoise Thom

Chez DDB

PRESENTATION

Comment définir le régime de Poutine ? S’agit-il d’un autoritarisme camouflé sous des décors démocratiques ? Avons-nous affaire à une forme d’autocratie, dans la continuité de l’histoire russe, ou à une oligarchie mafieuse ? Quelle est l’influence de l’ex-KGB, sur le mode de pensée des hommes du Kremlin et sur leurs méthodes de gouvernement ? Le régime peut-il survivre à son homme fort ? Pourquoi l’opposition donne-t-elle une impression de faiblesse et de division face à un pouvoir dont les échecs sont aujourd’hui flagrants ? Pour répondre à ces questions, l’auteur se penche sur la genèse et l’histoire du poutinisme.

Elle souligne la place de la “com” dans ce système mêlant archaïsme et modernité. La politique étrangère de la Russie est analysée à travers les évolutions de sa politique intérieure. Ainsi apparaît le paradoxe de ce pays : l’affirmation d’une “civilisation russe” tournant le dos à l’Occident cache la passion nihiliste qui anime le Kremlin et qui exerce une influence délétère, en Russie et à l’étranger.

Françoise Thom, spécialiste de l’URSS et de la Russie postcommuniste, enseigne l’histoire à l’université Paris-Sorbonne. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont Les Fins du communisme (1994), Beria : le Janus du Kremlin (2013) et récemment : Géopolitique de la Russie (avec J. -S. Mongrenier, 2016).

AUTEUR

Françoise Thom, spécialiste de l’URSS et de la Russie postcommuniste, enseigne l’histoire à l’université Paris-Sorbonne. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont Les Fins du communisme (1994), Beria : le Janus du Kremlin (2013) et récemment : Géopolitique de la Russie (avec J. -S. Mongrenier, 2016).

235 pages.

17,90

ISBN: 978-2-220-09426-7

, ,

Pas de commentaire

POUTINE - L’HOMME QUE L’OCCIDENT AIME HAÏR

poutine-lhomme-que-loccident-aime-hair De Nina Bachkatov

Chez Jourdan

PRESENTATION

Entre peur et admiration, Vladimir Poutine, président de la Russie, ne laisse personne indifférent. Allié ou ennemi, ou les deux à la fois, l’homme qui, en secret, rêve d’être un nouveau tsar, fascine. Au fil des années, la méfiance et la peur ont remplacé les espoirs mutuels de dialogue ; chacun a renoué avec les vieux réflexes de la Guerre froide. Mais, orphelines de la base idéologique du passé, les relations se sont personnalisées au point que Vladimir Poutine est désormais perçu comme l’initiateur d’un pôle anti-occidental qui menace nos valeurs.

Pour décrypter Poutine et les réactions qu’il suscite, il fallait une vision et une analyse fortes du courant qui porte son nom, le “poutinisme”. Ce livre s’attache donc à dévoiler et à expliquer les différents éléments qui alimentent cette peur et in fine le rejet viscéral du “poutinisme”. Il propose une analyse nouvelle des étapes de la construction de son ascension depuis 1999, l’évolution de sa conception du pouvoir et les moyens qu’il met en oeuvre pour replacer la Russie au coeur de la politique mondiale.

Sans oublier ses contradictions et l’évolution de son image aujourd’hui déplorable aux yeux des Occidentaux - tandis que les Russes s’exaspèrent, eux, de l’attitude occidentale.

AUTEUR

Nina Bachkatov est journaliste et politologue. Elle a passé une trentaine d’années à sillonner l’ex-URSS, y compris en tant que correspondante permanente à Moscou. Dans le même temps, elle a développé une carrière académique et enseigné la géopolitique de la Russie et de l’Eurasie, notamment à l’Université de Liège. Docteur en science politique, elle dirige aujourd’hui le site Inside Russia & Eurasia, continue à visiter la Russie régulièrement, donne des conférences et commente l’actualité russe.

Elle est l’auteur de nombreux ouvrages individuels ou collectifs dont, entre autres, “L’énergie diplomate, enjeux et effets de la diplomatie énergétique de la fédération de Russie” (Bruylant), “Les Nouveaux Soviétiques” (Calmann-Levy), “La Russie, de Poutine à Medvedev” (Unicomm).

198 pages.

19,90

ISBN: 978-2-87466-481-6

,

Pas de commentaire

L’EMPIRE DES SABLES - LA FRANCE AU SAHEL (1860-1960)

lempire-des-sables-la-france-au-sahel-1860-1960 D’Emmanuel Garnier

Chez Perrin

PRESENTATION

Ce livre retrace pour la première fois la conquête de la zone sahélienne amorcée en 1860. Dans un espace immense s’étirant de la Mauritanie au Tchad, face à une situation particulièrement complexe et mouvante, l’armée a inventé de toutes pièces des unités spécialement adaptées aux contextes ethnique, religieux, climatique et sanitaire de cette partie de l’empire et est parvenue à mettre un terme aux rezzous (pillages).

Passé ces guerres endémiques s’ouvre une nouvelle ère, à compter des années 1930, celle de “l’apprivoisement” opéré par les méharistes et les médecins “du bout de la piste”, qui offrirent à ces territoires une stabilité jamais connue par la suite. Puisant dans une documentation inédite extraite des archives de l’armée à Vincennes et de celles conservées à Dakar, cet ouvrage est d’une brûlante actualité, à l’heure où l’engagement militaire français dans la ceinture sahélienne (actuel dispositif “Barkhane”) semble dans l’impasse.

Il donne ainsi à comprendre les racines de ce conflit vieux de plus d’un siècle.

AUTEUR

Directeur de recherche au CNRS, Emmanuel Garnier est par ailleurs professeur et chercheur invité aux universités de Cambridge, de Genève et au MIT. Ses Zecherches sont consacrées à l’histoire des risques naturels, militaires et sanitaires en Europe, Chine et Afrique. Il a publié entre autres Terre de conquêtes. Les forêts vosgiennes sous l’Ancien Régime et Les Dérangements du temps, 500 ans de chaud et froid en Europe.

400 pages.

23

ISBN: 978-2-262-03825-0

Pas de commentaire

L’APPARTEMENT - UN SIECLE D’HISTOIRE RUSSE

lappartement-un-siecle-dhistoire-russe D’Ania Desnitskaïa

Chez Louison

PRESENTATION

Ah ! si les objets pouvaient parler… voilà le genre de récits qu’ils pourraient nous raconter. Nous sommes chez les Mouromtsev, nous y entrons un soir d’octobre 1902, le jour de leur emménagement dans ce nouvel appartement, pour n’en ressortir que cent ans plus tard, en 2002. Entre temps, plusieurs générations se sont succédé, nous y avons rencontré des voisins, des amis, avons assisté à des instants de bonheur et des moments de profond désespoir. Mais l’histoire des habitants de l’appartement est surtout un miroir dans lequel se reflète l’histoire de la Russie du XXe siècle. Et les objets du quotidien qui entourent les habitants sont autant de témoins des époques qui se suivent, ils portent l’empreinte du temps, stockent la mémoire de la période au cours de laquelle ils ont été créés et utilisés. Ils traversent les décennies et sont là pour témoigner de la petite histoire du quotidien, celle que l’on ne trouve pas dans les manuels, celle de nos propres familles, et qui est étroitement liée à la grande histoire. En les observant nous suivons l’évolution de la technologie, puisque apparaissent successivement dans l’appartement phonographe, radio, téléphone, télévision et aspirateur, mais également l’évolution des modes vestimentaires, de la façon de se nourrir, l’alternance entre les périodes de misère et d’aisance matérielle…

À travers les joies et les peines des membres de la famille Mouromtsev, les événements qui les bouleversent, leur vision du monde au moment où ils prennent la parole, leurs préoccupations et la façon dont ils vivent, c’est tout le XXe siècle qui se dessine sous nos yeux, les tournants importants de cette période, les jours glorieux de la Russie comme ceux qui furent plus sombres.

AUTEUR

Ania Desnitskaïa, née en 1987, est une artiste moscovite et professeur de dessin. Elle a illustré plusieurs livres pour enfants dont Deux tramways d’Ossip Mandelstam et Regard, je grandis de Boris Almazov. En 2011, elle a terminé ses études à l’Université d’Etat de Moscou d’imprimerie Ivan Fiodorov, obtenant un diplôme dans la spécialité « graphiste ». Elle a été lauréate de plusieurs concours d’illustration. En 2017, pour les illustrations de l’album L’appartement, elle a remporté le concours « Revizor » dans la catégorie “Projet de livre novateur” ainsi que la Pomme d’or de Bratislava.

58 pages.

17,50

ISBN: 979-10-95454-25-0

, ,

Pas de commentaire

PETERSBOURG

petersbourg D’Andréi Biély

Aux Syrtes

PRESENTATION

Tout Biely est à la jointure entre mort et naissance, entre naissance et mort, qui fait les très grandes oeuvres. Pétersbourg est la fin d’un monde, la possible naissance d’un autre, à peine entrevu, dessiné dans le brouillard de la ville la plus fantastique et la plus terroriste du monde. Aussi ce roman-poème nous poursuivra longtemps après la dernière page. Longtemps après que nous aurons laissé Nikolaï Apollonovitch absorbé par la lecture du philosophe vagabond ukrainien qu’il lit après la bombe, après sa fuite en Egypte, après la mort du sénateur, retombé en enfance…

Un livre mirage, retombée de brouillard, retombée de mots qui persécutent.

AUTEUR

Andreï Biely (1880-1934) est le représentant le plus éclatant et le plus inclassable du symbolisme russe. Avec Alexandre Blok, il a contribué à fonder une nouvelle conception de la littérature comme recherche spirituelle. Poète, prosateur, théoricien et philosophe, il est l’auteur, entre autres, du Pigeon d’argent (1910) ou Kotik Letaev (1914). Salué par Mandelstam, Nabokov l’a placé immédiatement après Joyce et Kafka dans son panthéon personnel.

455 pages.

15

ISBN: 978-2-940523-66-5

Pas de commentaire

HISTOIRE DES SERVICES D’ORDRE EN FRANCE DU XIXe SIECLE A NOS JOURS

histoire-des-services-dordre-en-france-du-xixe-siecle-a-nos-jours De François Audigier

Chez Riveneuve

PRESENTATION

Si les heurts de juin 2016 entre le service d’ordre cégétiste et les casseurs lors des manifestations parisiennes contre la loi El Khomry ont rappelé l’importance des appareils de sécurité militants, leur étude reste encore négligée en France. Les historiens du politique hésitent à se pencher sur ces formations, sans doute parce que celles-ci ont souvent été réduites de manière caricaturale à un groupe de nervis frustres et avinés qui tapent faute de penser ! En réalité, le service d’ordre (SO) constitue un objet d’étude à part entière, à condition de sortir d’une approche élitiste et réductrice du personnel et de l’action politique pour privilégier le militant, la base, le terrain, l’action.

L’appareil de sécurité interroge le rapport à la violence qui éclaire lui-même l’évolution de la vie politique en général et celle d’un courant politique en particulier. Le SO dit beaucoup de choses sur l’environnement politique et socio-culturel dans lequel une organisation militante s’insère et évolue. Sous cet angle, l’étude des services d’ordre constitue un prisme qui éclaire tout le champ du politique.

L’ouvrage explore cette piste au travers des “Commissaires” de Déroulède, des “Camelots du Roi” de l’Action française, des “Hommes de confiance” de la SFIO, de la “Brigade de fer” des Jeunesses Patriotes, des “Dispos” des Croix de feu, des TPPS socialistes, des “Groupes d’autodéfense” communistes, des nervis fascisants du RNP, et après-guerre des cogneurs de la CGT, des gorilles du SAC, des services d’ordre gauchistes des années 68, jusqu’au DPS du Front national…

AUTEUR

François Audigier est professeur des Universités en histoire contemporaine, spécialiste de l’histoire politique du XXe siècle et des droites françaises. Responsable de masters, il codirige avec François Cochet l’équipe “Politique et conflits” du Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire (CRULH), à l’Université de Lorraine.

263 pages.

24

ISBN: 978-2-36013-433-5

Pas de commentaire

LA VIOLENCE DES MARGES POLITIQUES DES ANNEES 1980 A NOS JOURS

la-violence-des-marges-politiques-des-annees-1980-a-nos-jours De Nicolas Lebourg, Isabelle Sommier

Chez Riveneuve

PRESENTATION

Explorer le coeur des radicalités, des néo-nazis aux ultras gauches, ce n’est pas les amalgamer. C’est vouloir comprendre le basculement d’une société qui, à partir des années 1980, récuse toute valeur à la violence politique. Alors que les partis extrémistes se normalisent et s’installent dans le paysage électoral, la radicalité se réfugie dans les marges. La pluralité de celles-ci ne dissimule pas des dynamiques générales : dans la France récente, si la violence des militants politiques est moins importante qu’avant, elle est aussi plus structurée selon un mode horizontal.

Elle est faite par réseaux et bandes. Elle surgit plus en réaction à une action des ennemis désignés qu’en fonction d’un agenda propre. Elle est plus souvent une question de style ou d’esthétique mobilisant le noyau militant qu’une stratégie de déstabilisation politique. Cette fluidité et cette basse intensité sont en résonance avec l’évolution internationale, comme en témoignent des phénomènes tels que les Black blocs ou les Nationalistes Autonomes.

Cet ouvrage constitue une approche pluridisciplinaire de cette nouvelle époque, où la violence est avant tout affaire de groupes très idéologisés mais réduits.

AUTEUR

Nicolas Lebourg est historien et politiste (CEPEL, CNRS-Université de Montpellier). En 2017, il a publié avec Jean-Yves Camus Far right politics in Europe (Harvard University Press) et avec Jérôme Fourquet La Nouvelle guerre d’Algérie n’aura pas lieu (Fondation Jean Jaurès). Isabelle Sommier est professeure de sociologie au département de science politique à l’Université Paris I - Panthéon-Sorbonne.

Elle a notamment publié avec Eric Agrikoliansky et Olivier Fillieule Penser les mouvements sociaux, Conflits sociaux et contestations dans les sociétés contemporaines (La découverte, 2010), La violence révolutionnaire (Presses de Sciences Po, coll. Contester, 2008) et La violence politique et son deuil. L’après 68 en France et en Italie (Presses Universitaires de Rennes, 1998).

207 pages.

24

ISBN: 978-2-36013-465-6

, , ,

Pas de commentaire

Your server is running PHP version 4.4.9 but WordPress 4.0 requires at least 5.2.4.